Grand Prix de Turquie - À l'aise, les McLaren

Istanbul — Les McLaren-Mercedes ont dominé les premiers essais libres disputés hier sur le circuit du nouveau Grand Prix de Turquie et marqués par quelques sorties de piste spectaculaires.

Pedro de la Rosa a bouclé les 5,34 kilomètres du circuit en 1min 27s 882 le matin devançant son coéquipier Kimi Raikkonen. Le Finlandais semble le seul à pouvoir encore aller chercher la Renault de Fernando Alonso, qui a dominé le début de saison de manière impressionnante.

Si la Toyota de Ricardo Zonta a tourné le plus vite l'après-midi en 1mn 25s 583, elle a été talonnée par les trois McLaren de de la Rosa, de Juan Pablo Montoya et de Raikkonen. Michael Schumacher, le septuple champion du monde, et son coéquipier de Ferrari Rubens Barrichello, ont fait un tour dans les bacs à gravier de ce circuit rapide, glissant et bombé. L'Allemand l'avait seulement parcouru à pied ou en scooter avant de se glisser dans l'habitacle de sa Formule-1.

«Je pense que je m'étais fait une fausse impression de ce circuit après l'avoir parcouru en scooter hier [jeudi]», a déclaré Schumacher. «Il ne semblait pas aussi difficile, mais une fois assis dans la voiture à ras du sol, l'impression est différente.» Par un temps couvert, le tracé de 5,3 km s'est avéré «piégeux». Pensé par Hermann Tilke, qui a dessiné les nouveaux circuits de Chine, de Bahreïn et de Malaisie, il est l'un des seuls circuits à tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Il présente quelques particularités d'angles, notamment à ses virage un et huit, qui font dire à Alonso que ce circuit est «très différent des autres».

Villeneuve a apprécié

Jacques Villeneuve, 15e le matin et 14e l'après-midi, est de ceux qui ont apprécié le circuit malgré une amende de 7000 $ US qu'il devra verser pour avoir roulé dans les puits à 87,2 km/h alors que la limite est de 60 km/h.

«C'est un circuit formidable, a-t-il déclaré. Il a un bon rythme et il est très agréable à conduire. C'était évidemment encore très sale aujourd'hui [hier] mais je pense que c'était mieux que s'il avait fait vraiment chaud.» Seulement quelques milliers de personnes ont assisté à ces premiers essais.