Football - Les Stampeders défont les Alouettes

Les Alouettes avaient leur numéro depuis 2002, mais ce sont les Stampeders de Calgary qui ont eu le dernier mot hier. Après avoir subi six défaites d'affilée contre l'équipe montréalaise, les Stampeders ont mis fin à leur disette en l'emportant 40-37.

C'est le quatrième placement de la soirée de Sandro DeAngelis, d'une distance de 38 verges, qui a finalement fait la différence au tout dernier jeu du match, au cours duquel les deux équipes se sont constamment échangé l'avance.

On croyait d'ailleurs que le placement de 15 verges de Damon Duval des Alouettes, à 51 secondes de la fin, provoquerait la prolongation.

Quelques instants plus tôt, le quart-arrière des Stamps Henry Burris, sur une course d'une verge, avait fait 37-34.

Les Alouettes (4-4) avaient repris les devants au quatrième quart, le touché du receveur de passes O'Neil Wilson faisant 34-30. Les Stampeders (4-4), qui n'avaient pas vaincu les Alouettes depuis le 20 octobre 2001, avaient quelques instants plus tôt concédé un touché de sûreté de deux points.

Les Stamps menaient 30-25 au terme du troisième quart, à l'aide du placement de 45 verges de DeAngelis et du touché de Joffrey Reynolds.

La mauvaise remise de ballon des Alouettes sur une tentative de botté de dégagement de Duval a pavé la voie à la séquence du touché de Reynolds, sur une course de deux verges.

Anthony Calvillo a lancé trois passes de touché et le porteur de ballon Robert Edwards, qui a franchi le plateau des 100 verges dans un troisième match d'affilée (une première depuis 2001), en a ajouté un.

David Stala, son premier dans la LCF, Terry Vaughn et O'Neil Wilson ont marqué les touchés des Alouettes par la voie des airs. Duval y est allé de deux placements.

Vaughn a grimpé d'un échelon sur la liste des receveurs ayant totalisé le plus de verges en carrière, doublant Don Narcisse (12 366 verges). Calvillo a devancé Doug Flutie au cinquième rang des meilleurs passeurs de l'histoire de la LCF.