Jeux de Turin - Qui sera le réserviste de Martin Brodeur?

Les joueurs de l’équipe canadienne ont pris part hier à un camp pré-olympique à Kelowna.
Photo: Agence Reuters Les joueurs de l’équipe canadienne ont pris part hier à un camp pré-olympique à Kelowna.

Kelowna, C.-B. — Celui qui obtiendra le poste de gardien no 2 au sein de l'équipe olympique canadienne fera bien plus qu'ouvrir la porte pour ses coéquipiers durant les matchs. Étant donné que le Canada disputera six rencontres en huit jours lors de la première phase du tournoi olympique, le réserviste de Martin Brodeur amorcera au moins un match à Turin, en Italie.

«C'est énorme», a dit Roberto Luongo, hier, à la suite de la séance d'entraînement de la formation canadienne. Luongo, José Théodore et Marty Turco aspirent tous au poste d'adjoint à Brodeur.

Luongo, qui est âgé de 26 ans, semble avoir une longueur d'avance pour l'instant, compte tenu de sa prestation à la Coupe du monde de hockey, au mois de septembre dernier. Il avait alors remplacé un Brodeur blessé, remportant le match de demi-finale contre la République tchèque au Centre Air Canada de Toronto.

«Laissez-moi vous dire une chose, si Luongo ne joue pas aussi bien contre les Tchèques, nous ne remportons pas la Coupe du monde. C'est aussi simple que cela», a affirmé le directeur exécutif d'Équipe Canada, Wayne Gretzky. Et nous savons maintenant ce qu'un gars comme lui peut faire.»

Luongo a déjà aidé le Canada à remporter les championnats du monde de 2003 et 2004, mais cette demi-finale de la Coupe du monde était la première fois qu'il brillait contre la crème de la crème du hockey international.

«J'étais sous pression comme jamais auparavant au cours de ma carrière. Et le tournoi se passait au Canada, alors il y avait beaucoup d'intensité à cause des amateurs et des médias, a dit Luongo, qui avait été spectaculaire dans une victoire de 4-3 en prolongation contre les Tchèques. La situation n'était pas facile, mais c'est le résultat qui compte. [...] Jamais je n'ai autant gagné en expérience qu'au cours de ce match-là.»

Luongo continue de s'approcher de Brodeur, même si le gardien des Devils du New Jersey demeure le meilleur au monde à sa position. Théodore, 28 ans, a impressionné lui aussi, faisant notamment des acrobaties pour aider le Canadien à éliminer les Bruins de Boston lors du premier tour des séries de 2004. Cette performance lui a valu le poste de gardien no 3 avec l'équipe de la Coupe du monde.

Turco, des Stars de Dallas, complète le quatuor de gardiens qui se trouve cette semaine au camp d'orientation d'Équipe Canada. Sa moyenne de 1,91 est la plus basse chez les quatre gardiens en présence. Il serait le partant de l'équipe américaine, suédoise ou slovaque, mais il est né dans un pays qui produit un gardien vedette après l'autre, si bien qu'il pourrait ne pas aller à Turin.

«Et il y a plusieurs autres gardiens du Canada qui mériteraient d'être ici eux aussi, a noté Turco, un athlète de 30 ans. Mais nous sommes ici pour nous aider les uns les autres à s'améliorer, ce qui est typiquement canadien. Tout au long de la semaine, nous n'avons pas cessé de nous encourager les uns les autres.»