Repêchage 2005 - Le gardien Carey Price, parfait pour le Canadien

Carey Price, un jeune gardien de 17 ans, a été le premier choix du Canadien lors du repêchage de samedi.
Photo: La Presse canadienne (photo) Carey Price, un jeune gardien de 17 ans, a été le premier choix du Canadien lors du repêchage de samedi.
Lorsque le Canadien a annoncé son choix au micro, il y a eu des murmures dans la salle. Des murmures d’étonnement, voire d’incrédulité. Comment le Canadien a-t-il pu réclamer un gardien alors qu’il y avait encore de bons patineurs disponibles tels Gilbert Brulé, Jack Skille et Anze Kopitar? Pourquoi Bob Gainey a-t-il donné son accord lorsque l’équipe mise sur José Théodore, un des meilleurs gardiens de sa génération?
«Nous regardons vers l’avenir et Carey Price était le meilleur joueur disposible au moment de notre sélection. Il s’adonne qu’il est gardien de but», a répondu Bob Gainey, toujours aussi imperturbable.

Le Canadien aurait aimé repêcher Sidney Crosby, Bobby Ryan, Jack Johnson ou Benoît Pouliot. Mais ces joueurs n’étaient plus disponibles au cinquième rang. «Nous avons choisi le joueur qui possédait le plus d’éléments positifs», a expliqué Trevor Timmins, directeur du personnel des joueurs.

Timmins n’était pas le seul à apprécier les qualités de Price, un jeune gardien de 17 ans des Americans de Tri-City, de la Ligue junior de l’ouest. «Je ne suis pas surpris qu’il soit parti aussi tôt, a déclaré le directeur général des Mighty Ducks d’Anaheim, Brian Burke. Price était très bien coté.» Autre son de cloche, cette fois d’un recruteur d’une formation de la LNH. «C’est le meilleur gardien junior que j’ai vu en 10 ans», a-t-il lancé sans sourciller.

Meilleur que Roberto Luongo? Price possède, paraît-il, le tempérament idéal pour garder les filets à Montréal. Rien ne semble le déranger. Il oublie rapidement un mauvais but ou une contre-performance. Il mise également sur une excellente technique alors qu’il pratique un style hybride fait du papillon et de la position traditionnelle. Et à six pieds trois pouces et 205 livres, il remplit bien le filet.

«Mais il y a plus, renchérit Timmins. Il est déjà aussi bon que Martin Brodeur pour manier la rondelle. Et son lancer n’est pas piqué des vers», ajoute-t-il en pensant aux passes que Price pourra réaliser sans ligne rouge.

La saison dernière, Price a conservé une moyenne de 2,34 buts par rencontre, maintenu un taux d’efficacité de 0,921, et réalisé huit jeux blancs. Il a aussi représenté le Canada au championnat du monde des moins de 18 ans. Cette année, il pourrait être le gardien titulaire du Canada au championnat du monde de hockey junior qui sera présenté à Vancouver.

Dans le cours normal des choses, Price jouera à Tri-City au cours des deux prochaines saisons. Il devrait ensuite poursuivre son apprentissage dans la Ligue américaine durant une autre saison. Mais le jeune homme a du talent et il pourrait brûler les étapes.

À voir en vidéo