Un an sans hockey

Toronto — Vincent Lecavalier est parvenu à passer la rondelle au moment où il était sur le point de tomber dans un coin de patinoire, pourchassé par deux joueurs des Flames de Calgary. Puis le lancer de Ruslan Fedotenko dans la lucarne a battu Miikka Kiprusoff à 14 m 38 s de la deuxième période.

Quelque 20 000 partisans du Lightning ont alors explosé de joie au St.Pete Times Forum alors qu'en Alberta, on pouvait lire la déception sur tous les visages. Le but de Fedotenko devait être le filet vainqueur du septième match de la finale de la coupe Stanley que le Lightning de Tampa a remporté 2-1 face aux Flames.

C'était le 7 juin 2004.

«C'est le rêve de tout joueur et je suis fier de faire partie de cette équipe, avait alors déclaré Martin St-Louis, du Lightning. Nous sommes unis pour la vie. Nous sommes des gagnants. Rien ne peut décrire le sentiment que nous ressentons d'être la dernière équipe encore debout.»

En raison du lock-out, il n'y a pas eu de match depuis, les négociations en vue du renouvellement de la convention collective ayant remplacé la compétition sur la glace.

À cause du lock-lock justement, le Lightning est devenu l'équipe ayant régné le plus longtemps après avoir remporté la coupe à une seule reprise depuis que la Ligue nationale a pris possession du prestigieux trophée en 1926.

«Ça ne semble pas si lointain», a déclaré cette semaine Brad Richards, vainqueur du trophée Conn Smythe, depuis sa maison de l'Île-du-Prince-Édouard. «Le temps a passé si rapidement. Je suppose que le temps aurait passé encore plus rapidement si on avait joué. Mais il s'agit de beaux souvenirs que j'ai pu partager avec mes coéquipiers, mes amis, ma famille.»

Les joueurs du Lightning sont passés par les bureaux de l'équipe en Floride au cours des derniers mois afin de prendre possession de leur bague de la coupe Stanley.

L'équipe a obtenu la permission de la LNH de réunir les joueurs qui n'évoluaient pas dans d'autres circuits afin de leur remettre leur bague le 16 novembre dernier. Cette remise a été faite par le président du Lightning, Ron Campbell, le directeur général Jay Feaster, et l'entraîneur John Tortorella lors d'une cérémonie empreinte de simplicité.

Après la remise des bagues, tous les joueurs présents se sont réunis dans un hôtel de Tampa. Feaster a présenté leur bague à Éric Perrin et Darren Rumble lors d'un match de la Ligue américaine. Fredrik Modin et Martin Cibak ont pris possession de la leur ces trois dernières semaines. Nikolai Khabibulin, Dimitry Afanasenkov et Pavel Kubina n'ont toujours pas leur bague, un an après la victoire du Lightning.

Une cérémonie aura lieu au centre de la glace lors de la reprise des activités dans la LNH.

«Lorsque le hockey reprendra, nous allons hisser la bannière et nous serons les champions, a dit Richards. Nous attendons tous ce moment.»