Championnat du monde - Brodeur et Heatley mèneront la charge pour l'équipe canadienne de hockey

Le directeur général Steve Tambellini (à droite) accueille Brendan Morrison au sein de l’équipe canadienne qui participera au Championnat du monde de hockey en Autriche au début du mois de mai.
Photo: Agence Reuters Le directeur général Steve Tambellini (à droite) accueille Brendan Morrison au sein de l’équipe canadienne qui participera au Championnat du monde de hockey en Autriche au début du mois de mai.

Plusieurs gros noms ne figurent pas au sein de la formation du Canada qui prendra part au Championnat du monde de hockey, mais les dirigeants de l'équipe apprécient le groupe de joueurs qu'ils amèneront en Autriche pour le tournoi, qui sera présenté du 30 avril au 15 mai.

Le gardien des Devils du New Jersey, Martin Brodeur, et le jeune joueur vedette des Thrashers d'Atlanta, Dany Heatley, sont les têtes d'affiche des 22 joueurs de l'équipe dont on a dévoilé l'identité hier.

Le joueur de centre Joe Thornton, des Bruins de Boston, l'attaquant Ryan Smyth, des Oilers d'Edmonton, et le défenseur Ed Jovanovski, des Canucks de Vancouver, sont d'autres rouages importants de l'équipe canadienne qui tentera de remporter un troisième sacre mondial d'affilée.

Manquant à l'appel à l'attaque pour diverses raisons, il y a les Mario Lemieux, Joe Sakic, Jarome Iginla ainsi que le trio de joueurs du Lightning de Tampa Bay, Brad Richards, Vincent Lecavalier et Martin St. Louis.

À la défense, les vétérans Scott Niedermayer, Chris Pronger et Rob Blake n'y seront pas.

«Je suis enthousiaste par l'équipe que nous avons formée», a souligné le directeur général Steve Tambellini, qui est adjoint au directeur général des Canucks. «C'est un excellent groupe, un groupe très motivé. Et je suis très heureux de miser sur le retour de 15 joueurs qui ont pris part au tournoi de la Coupe du monde. Ils ont tous joué dans des matchs cruciaux, dans des situations corsées.»

Un poste reste à combler, ce qui a suscité des questions au sujet de la présence de l'ailier controversé des Canucks, Todd Bertuzzi.

Bertuzzi est encore sous le coup de la suspension qu'il a écopée à la suite de sa charge vicieuse à l'endroit de Steve Moore de l'Avalanche du Colorado, vers la fin de la saison 2003-04.

Il ne peut pas revenir au jeu avant de recevoir l'absolution du commissaire de la LNH, Gary Bettman.

Tambellini a reconnu qu'on envisagerait sérieusement la possibilité de faire appel aux services de Bertuzzi si on levait sa suspension avant le début du tournoi.

«Nous suivons la situation de près avec son agent Pat Morris», a mentionné Tambellini.

Roberto Luongo, des Panthers de la Floride, qui a aidé le Canada à gagner le titre mondial en 2003 et en 2004, et Marty Turco, des Stars de Dallas, seconderont Brodeur devant le filet.

À la ligne bleue, on se réjouit du retour de quatre défenseurs ayant pris part au tournoi de la Coupe du monde: Jovanovski, Wade Redden, des Sénateurs d'Ottawa, Robyn Regehr, des Flames de Calgary, et Scott Hannan, des Sharks de San Jose.

Chris Phillips, des Sénateurs, Sheldon Souray, du Canadien de Montréal, et Dan Boyle, du Lightning, combleront les autres postes.

Les attaquants ayant participé à la Coupe du monde sont Heatley, joueur par excellence du Championnat du monde l'an dernier, Thornton, Smyth, Kris Draper et Kirk Maltby, des Red Wings de Detroit, Simon Gagné, des Flyers de Philadelphie, Shane Doan, des Coyotes de Phoenix, Patrick Marleau, des Sharks, et Brenden Morrow, des Stars.

Les autres attaquants sont Mike Fisher, des Sénateurs, Brendan Morrison, des Canucks, et Rick Nash, des Blue Jackets de Columbus.

La sélection de Fisher, qui a passé la dernière saison en Suisse, représente sans doute la plus grande surprise. «Il préconise un style très intense et combatif, a dit Tambellini. On mésestime possiblement l'aspect défensif de son jeu, mais j'affectionne son style hargneux. Ce n'est pas agréable de l'affronter.»