Golf - La pluie vient encore perturber le Tournoi des Maîtres

Augusta, Géorgie — Les orages sont venus perturber à nouveau la journée au Tournoi des Maîtres hier, mettant une fin abrupte à la deuxième ronde, tout juste après qu'on eût finalement complété la première.

Quand on a arrêté le jeu à 12h40 hier après-midi, trois joueurs, soit Chris DiMarco, Luke Donald et David Howell partageaient les devants avec des marques de cinq sous le par.

Le champion en titre, Phil Mickelson, et le numéro un mondial, Vijay Singh, étaient dans la lutte, mais Tiger Woods et Ernie Els ont connu des difficultés.

Ce qui a le plus retenu l'attention est encore la température, comme ce fut le cas presque toutes les semaines depuis le début de la saison.

Le début du premier tournoi majeur de la saison a été retardé pendant près cinq heures et demie jeudi en raison de la pluie. Quand on a commencé la ronde, on a dû jouer du premier et du dixième tertre. Même là, seulement 24 des 92 joueurs inscrits ont terminé leur première ronde. Les autres ont dû le faire hier matin.

Et peu de temps après que tous les joueurs aient terminé leur ronde initiale, le mauvais temps a encore fait des siennes, rendant impraticables les allées d'Augusta National.

Devant le chalet, on ne voyait plus le vert du gazon, mais de la boue. Un ruisseau s'était même formé dans l'allée du 18e trou.

La pluie a cessé et les préposés au terrain ont travaillé sans relâche pour remettre le parcours en état, mais à 16h, les dirigeants ont décidé qu'il ne servait à rien de poursuivre.

Tous les joueurs seront de retour ce matin à 8h.

Stephen Ames, de Calgary, a complété sa première ronde avec trois normales de suite pour terminer à 73, un au-dessus du par, un coup de mieux que Mike Weir.

Pendant qu'il attendait que le jeu reprenne, Howell a fait une petite sieste dans le chalet.

«J'étais tout juste à côté de Padraig Harrington, a dit Howell en riant. Il ne semblait pas très inquiet. Il ronflait quand je me suis réveillé.»

C'était la neuvième fois cette saison que le mauvais temps perturbait un des 15 tournois de la PGA et cela se produisait pour une quatrième ronde de suite.

«Je commence à être habitué à ce régime», a dit Donald, un Anglais qui vit à Chicago. «Je tente de trouver un petit coin tranquille pour me reposer.»

Pour Woods, l'arrêt obligatoire s'avérera peut-être un bienfait.

Il avait logé un coup roulé dans un ruisseau jeudi. Hier au huitième trou, il a logé un coup de départ dans les pins à droite de l'allée. Sa balle a frappé ensuite une branche, mais elle s'est finalement retrouvée dans l'allée. Il a commis un bogey sur cette normale cinq.

Woods a terminé à 74 et n'a pas réussi à améliorer la normale en première ronde à Augusta depuis 2002.

Quant à DiMarco, il se retrouvait dans une position familière, soit en tête au Tournoi des Maîtres. C'est la quatrième fois qu'il se retrouve dans cette position.

«J'aime bien me retrouver là où je suis, a-t-il dit. Je me sens à l'aise et je joue bien sur les verts.»

L'an dernier, DiMarco menait au début de la dernière ronde, mais il avait alors joué 76. «Tout ce que je peux faire, c'est de faire en sorte de me retrouver en bonne position dimanche [demain] et de me servir de mon expérience acquise l'an dernier pour mieux m'en tirer.»

Singh se retrouve à un coup de la tête à l'issue de la première ronde. Mais il a raté une belle chance de prendre seul les devants au 15e trou, une normale cinq. Il avait un roulé de 35 pieds pour un eagle, mais s'est contenté d'une normale après avoir pris trois roulés.

Mickelson a terminé avec une ronde de 70 et n'est qu'à trois coups de DiMarco.

Els, qui se retrouve toujours parmi les meneurs à tous les ans à Augusta, n'a pu faire mieux que 75. L'an dernier, il avait joué 79 en première ronde pour terminer finalement au sixième rang.

Donald a raté de peu un birdie au 18e trou. «C'est un bon départ, mais rien de plus, a-t-il dit. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir.»