Herdman s’attend à d’autres mouvements canadiens

L’entraîneur-chef du Canada, John Herdman
Patrick T. Fallon Agence France-Presse L’entraîneur-chef du Canada, John Herdman

L’entraîneur-chef du Canada, John Herdman, s’attend à ce que d’autres joueurs de son équipe présente à la Coupe du monde attirent l’attention des clubs européens, étant donné que le défenseur Alistair Johnston a été le premier à signer une nouvelle entente.

Le joueur de 24 ans du CF Montréal a été transféré au Celtic de Glasgow, une puissance en Écosse, au coût rapporté de 4,98 millions de dollars canadiens.

« En arrivant au Qatar, plusieurs de nos joueurs étaient inconnus. Je crois que beaucoup d’entre eux ont bâti une crédibilité, a expliqué Herdman. Collectivement, nous avons bien performé ensemble, mais il y a assurément eu quelques bonnes performances individuelles pendant le tournoi. »

Lorsqu’on lui a demandé si d’autres mouvements pourraient survenir, il a été élogieux à l’endroit de l’ailier droit Tajon Buchanan, citant « une véritable éclosion pendant le tournoi pour le jeune homme ».

Buchanan a déjà fait ses valises pour l’Europe en se joignant au Club Bruges, en Belgique, lors d’un transfert de 7 millions de dollars américains en provenance du Revolution de la Nouvelle-Angleterre après la saison 2021 de la MLS. Une équipe encore plus importante fera probablement signe.

Herdman a aussi noté le travail du défenseur Steven Vitoria, disant de lui qu’il avait été « un véritable roc pour le Canada ». Âgé de 35 ans, Vitoria, qui joue pour le club portugais GD Chaves, a été partant lors des trois parties du tournoi, même s’il a commis quelques erreurs ici et là.

L’entraîneur-chef canadien a également parlé de Jonathan Osorio et de Junior Hoilett. Âgé de 30 ans, Osorio n’a plus de contrat avec le Toronto FC et il n’a jamais caché son désir de jouer en Europe. Hoilett, 32 ans, joue pour Reading, dans le deuxième championnat d’Angleterre. « J’ai le sentiment que nous avons une chance de maintenant pousser plus de joueurs dans les premières divisions. C’est un pas crucial pour le Canada. »

Le Canada sera l’un des pays qui accueillera la prochaine Coupe du monde de soccer, qui passera de 32 à 48 équipes. Le Mexique et les États-Unis sont également les hôtes.

Une journée après l’élimination du Canada à la Coupe du monde, Herdman était de retour au centre d’entraînement du Canada à Umm Salal Ali, aidant son personnel à faire les bagages.

Rendez-vous en mars

 

Les prochains matchs du Canada auront lieu en mars, dans la Ligue des Nations de la Concacaf. Il se mesurera à Curaçao le 23 mars et au Honduras le 28 mars. Herdman devra regarder le match ailleurs que sur le terrain contre Curaçao, après avoir reçu un carton rouge en juin.

Le Canada (1-1-0), qui accuse actuellement trois points de retard derrière le Honduras (2-1-0) dans le Groupe C de la Ligue A, cherche à finir au premier échelon du groupe pour se qualifier aux finales de la Ligue des Nations en compagnie des gagnants de chacun des trois autres groupes.

La Gold Cup de 2023, qui s’amorcera en juin, suivra.

Il s’agissait de la sixième Coupe du monde de Herdman, selon son compte. Il a participé à trois Coupes du monde de soccer féminin (deux avec la Nouvelle-Zélande et une avec le Canada) et à deux Coupes du monde des moins de 20 ans (avec la Nouvelle-Zélande).

«Il y a beaucoup de choses que tu dois prendre en compte, a-t-il déclaré à propos du jeu sur la scène mondiale. Avec le recul, je sais qu’il y a certaines choses que nous avons très bien faites tout au long de ce tournoi pour garder la fraternité intacte et préparer l’équipe à jouer.

«Et puis il y a d’autres facettes. Tu regardes ces petits moments et ce que tu continues à apprendre, ce sont les marges fines, les vraies marges fines à ce niveau.»

Ces marges peuvent faire une différence, ce que le Canada a appris sur le tas au Qatar.

À voir en vidéo