Jake Allen effectue 45 arrêts et le Canadien défait les Flames 2-1

Cole Caufield a marqué le but clé en avantage numérique.
Larry MacDougal The Canadian Press Cole Caufield a marqué le but clé en avantage numérique.

Jake Allen et l’avantage numérique du Canadien ont rebondi, jeudi soir au Scotiabank Saddledome.

Cole Caufield a brisé l’égalité en marquant en avantage numérique en troisième période, Allen a réalisé 45 arrêts et la formation montréalaise a vaincu les Flames de Calgary 2-1.

Allen avait accordé au moins trois buts à chacun de ses cinq derniers matchs, tandis que l’avantage numérique du Tricolore avait été 0-en-6 lors d’une défaite de 4-0 contre les Sharks de San Jose, mardi.

Caufield a marqué le but clé en avantage numérique. L’Américain âgé de 21 ans disputait un 100e match dans la LNH. Il a inscrit 40 buts et 70 points jusqu’ici durant sa jeune carrière.

Pour sa part, Allen a réussi plusieurs coups fumants pour aider le Canadien à préserver son avance. L’unité d’infériorité numérique du Tricolore a aussi limité les dégâts contre les Flames, qui ont été 0-en-4 avec 12 tirs.

Juraj Slafkovsky a aussi marqué pour le Canadien (12-10-1). Sean Monahan a récolté deux aides.

 

Monahan était de retour à Calgary pour une première fois depuis l’échange qui l’a fait passer au Canadien cet été. Il a disputé ses neuf premières campagnes dans la LNH avec les Flames et a reçu une chaleureuse ovation après un bref hommage durant la première pause publicitaire.

Elias Lindholm a marqué l’unique but des Flames (10-10-3). Jacob Markstrom a repoussé 17 tirs.

L’attaquant du Canadien Brendan Gallagher n’a pas disputé la rencontre en raison d’une blessure au bas du corps. Rem Pitlick a été rappelé du Rocket de Laval en cours de journée, mais n’est pas arrivé suffisamment d’avance à Calgary pour participer à la partie.

Le Canadien a donc joué avec 11 attaquants et sept défenseurs face aux Flames. Les défenseurs Arber Xhekaj et Chris Wideman ont été insérés dans la formation. Johnathan Kovacevic a été laissé de côté.

 

Le défenseur Kaiden Guhle a retraité vers le vestiaire en boitant avec une vingtaine de secondes à jouer. Il a été atteint à une jambe par un puissant lancer de Michael Stone.

Le Tricolore jouera son prochain match samedi, quand il rendra visite aux Oilers d’Edmonton.

La clé Allen

 

Slafkovsky a vite donné les devants au Canadien, profitant d’une sortie hasardeuse de Markstrom pour tirer dans une cage abandonnée après 13 secondes de jeu.

Allen a écrit l’histoire du reste de la première période. Il a multiplié les arrêts difficiles, frustrant notamment Nazem Kadri et Lindholm sur des tirs à bout portant. Il a aussi fermé la porte à Blake Coleman, qui s’était échappé.

Les Flames ont continué à multiplier les assauts en deuxième période. Adam Ruzicka a atteint le poteau lors d’un avantage numérique.

Slafkovsky a obtenu la plus belle occasion du côté du Canadien. Le Slovaque âgé de 18 ans s’est échappé, mais son lancer a également atteint le poteau.

Les Flames ont finalement créé l’égalité avec 29 secondes à faire en deuxième période. Lindholm a profité d’une belle remise de Jonathan Huberdeau pour toucher la cible peu de temps après un revirement du Canadien à la ligne bleue des Flames.

L’équipe locale a ensuite décoché les neuf premiers tirs au but en troisième période, mais c’est le Canadien qui a finalement rompu l’égalité à 6:29. Andrew Mangiapane a été puni pour s’en être pris à Josh Anderson après un coup de sifflet, puis Caufield a marqué grâce à un lancer sur réception lors de l’avantage numérique subséquent.

Allen a continué à briller par la suite, accumulant les arrêts spectaculaires. Il a levé la jambière gauche pour stopper un tir de Lindholm avec 11 minutes à jouer et a frustré Mikael Backlund un peu plus tard, lors d’une attaque à trois contre un des Flames.

À voir en vidéo