Déjà éliminé, le Canada termine sa Coupe du monde de soccer sur une défaite

L’attaquant Alphonso Davies réagit à la défaite de l’équipe canadienne, à la fin du match avec le Maroc.
Nathan Denette La Presse canadienne L’attaquant Alphonso Davies réagit à la défaite de l’équipe canadienne, à la fin du match avec le Maroc.

Le Canada a encaissé une troisième défaite d’affilée à la Coupe du monde de soccer au Qatar, jeudi, après s’être incliné 2-1 devant le Maroc.

Les représentants de l’unifolié devront donc patienter encore au moins quatre ans avant d’espérer savourer une première victoire dans ce prestigieux tournoi de soccer masculin. Le Canada a ainsi terminé la phase de groupes dans le groupe F avec une fiche de 0-3, après avoir subi des défaites de 1-0 devant la Belgique et de 4-1 contre la Croatie.

Le match a bien mal commencé pour le Canada, après que le défenseur Steven Vitoria eut effectué une remise molle en direction de son gardien. Milan Borjan, alors sorti loin de sa surface de réparation, a accidentellement remis le ballon directement dans les pieds du Marocain Hakim Ziyech. Ce dernier n’a eu qu’à le lober au-dessus de sa tête pour ouvrir la marque, dès la quatrième minute de jeu.

Ç’a été de mal en pis pour les représentants de l’unifolié, puisque Youssef En-Nesyri a doublé l’avance de l’équipe nord-africaine moins de 20 minutes plus tard. L’attaquant du FC Séville a accepté la remise d’Achraf Hakimi et s’est faufilé entre les défenseurs canadiens, avant de décocher un tir imparable du pied droit.

Le Marocain Nayef Aguerd a rétréci bien malgré lui l’écart à 2-1 à la 40e en marquant contre son camp, à la suite d’une remise au centre du défenseur canadien Sam Adekugbe.

« Ç’a été une belle aventure »

« Nous nous sommes bien battus par moments, a déclaré l’entraîneur-chef du Canada, John Herdman. Nous nous sommes retrouvés dans les câbles pendant les 20 premières minutes du match, mais ensuite nous sommes revenus de l’arrière, et nous nous sommes adaptés. Nous avons démontré notre résilience dans les moments corsés. Nous avons plié, sans jamais briser. Et nous avons donné tout ce que nous avions en réserve. »

Atiba Hutchinson a brièvement cru avoir nivelé la marque vers la 71e minute, mais sa tête a été rappelée par les arbitres. Le Maroc s’est ensuite assuré d’obtenir la victoire, et ses joueurs se sont rués sur le terrain après le coup de sifflet final. Ils savaient très bien qu’ils venaient d’obtenir leur laissez-passer pour les huitièmes de finale.

« Ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés ici, a déclaré l’entraîneur-chef John Herdman. Nous aurions voulu y rester plus longtemps, c’est certain. Mais ç’a été une belle aventure. »

Malgré ce résultat décevant, tout n’est pas perdu pour le Canada.

Alphonso Davies a écrit une page d’histoire en inscrivant le premier filet du pays en Coupe du monde dès la deuxième minute de jeu contre la Croatie.

Dans l’autre match à l’affiche simultanément dans le groupe F, la Belgique a fait match nul de 0-0 contre la Croatie.

L’avenir de Herdman avec l’équipe semble plutôt mystérieux, comme celui des joueurs Alistair Johnston et Ismaël Koné, pour ne nommer que ceux-là, avec le CF Montréal.

Koné et Samuel Piette n’ont pas fait partie du onze partant contre le Maroc. Piette n’a donc pas obtenu de temps de jeu au cours de ce tournoi au Qatar.

À voir en vidéo