Le Canada est éliminé de la Coupe du monde de soccer

Le Croate Luka Modric tentant de reprendre le contrôle du ballon face à Kamal Miller lors du match de dimanche opposant la Croatie au Canada.
Photo: Jewel Samad Agence France-Presse Le Croate Luka Modric tentant de reprendre le contrôle du ballon face à Kamal Miller lors du match de dimanche opposant la Croatie au Canada.

Malgré le premier but de son histoire en Coupe du monde de soccer masculin, inscrit par Alphonso Davies pendant la deuxième minute de jeu, le Canada ne participera pas à la phase éliminatoire du tournoi après une défaite de 4-1 contre la Croatie dimanche.

Frustré par le gardien belge Thibaut Courtois sur un tir de pénalité tôt en première demie du match de mercredi, dans une défaite de 1-0 qui plaçait déjà la formation canadienne dans une situation précaire, Davies s’est repris avec aplomb en logeant le ballon sous la main gauche du gardien Dominik Livakovic après seulement 67 secondes de match.

L’avance du Canada a duré une trentaine de minutes, jusqu’à ce que Andrey Kramaric inscrive son premier de deux buts contre Milan Borjan, à la 36e minute de jeu.

Toutefois, les hommes de John Herdman sont rentrés au vestiaire avec un déficit d’un but lorsque Marko Livaja a touché la cible à la 44e minute.

Kramaric a complété son doublé à la 70e minute de jeu, et Lovro Majer a ajouté le quatrième but du camp croate pendant les arrêts de jeu.

« Je suis déçu du résultat. Ce n’était pas facile, a indiqué Davies. Nous avons fait de notre mieux et nous nous sommes battus pendant tout le match. Nous regardons de l’avant vers le prochain match et nous espérons obtenir quelques points. »

À la suite de cette défaite, le Canada (0-2-0) peut terminer la phase préliminaire dans le Groupe F avec un maximum de trois points, advenant une victoire contre le Maroc jeudi prochain. Or, le Maroc (1-0-1), qui a signé une victoire surprise de 2-0 contre la Belgique (1-1-0) plus tôt dimanche, totalise déjà quatre points, un de plus que les Belges.

C’est également le cas de la Croatie (1-0-1), classée 12e au monde et finaliste à la Coupe du monde de 2018, en Russie, contre la France.

La Belgique et la Croatie livreront bataille jeudi au même moment où s’affronteront le Canada et le Maroc.

Les pays occupant les deux premières places au classement à l’issue de la phase de groupe participeront à la phase éliminatoire.

Herdman, qui a contrarié le camp croate à la suite d’un message d’après-match animé à ses joueurs au terme de la défaite contre la Belgique, a tenté de voir le positif de la défaite de dimanche.

« Je crois que nous avons montré dans les 25 premières minutes que le Canada pouvait compétitionner avec les meilleurs au monde, a-t-il fait valoir. Je ne pense pas que nous leur avons donné la vie facile ce soir. Ils vont peut-être célébrer [leur victoire] ce soir, et c’est tant mieux, ils le méritent. Il y a cependant beaucoup de fierté par rapport à notre performance. »

L’entraîneur-chef de la Croatie, Zlatko Dalic, s’est fait demander s’il avait eu l’occasion de serrer la main à Herdman après la rencontre.

« Je n’ai pas vu l’autre entraîneur-chef après le match. Quand je perds, je vais toujours féliciter le gagnant, a-t-il mentionné. Il n’était pas là, et c’est sa façon de faire les choses. Il est évidemment en colère. C’est un bon entraîneur-chef et c’est un professionnel de haute qualité, mais ça va lui prendre un peu de temps pour apprendre certaines choses. »

La séquence menant au but historique de Davies a commencé par un long botté de dégagement de Borjan qu’a récupéré Cyle Larin au centre du terrain.

Habilement, Larin a contrôlé le ballon avec son pied avant de l’envoyer vers Tajon Buchanan, posté sur le flanc droit.

Buchanan s’est amené vers l’avant, a effectué deux touches, levé la tête et dirigé un centre que Davies, en plein vol, a fait dévier de la tête derrière le gardien croate.

Après le but de Davies, qui a semé la frénésie partout au pays, ses coéquipiers se sont rués vers lui près de l’un des coins du terrain.

Lors de sa première participation au tournoi, en 1986 au Mexique, le Canada avait été blanchi lors de ses trois matchs de la phase de groupe et avait subi autant de défaites.

Le Maroc surprend

Le Maroc a causé une autre vive surprise en Coupe du monde et les membres de la vieillissante « génération dorée » de la Belgique en ont été les victimes. Le revers inattendu de 2-0 a laissé Kevin de Bruyne et les demi-finalistes de la Coupe du monde de 2018 dans une position où ils pourraient être exclus de la phase éliminatoire après les derniers matchs dans le Groupe F, jeudi prochain.

En début d’après-midi, les Japonais espéraient se frayer un chemin vers les huitièmes pour la troisième fois lors des cinq derniers Mondiaux (2002, 2010 et 2018), en défaisant le Costa Rica 1-0. Nettement moins tranchants que contre l’Allemagne, les Nippons ont été surpris par une frappe de Keysher Fuller en fin de match. La sélection asiatique aura donc besoin d’un nouvel exploit contre l’Espagne pour poursuivre sa route.

L’équipe espagnole a d’ailleurs fait match nul 1-1 contre l’Allemagne. Les Allemands ont tout de même besoin de gagner leur dernier match s’ils veulent passer à la phase éliminatoire. Une victoire contre le Costa Rica pourrait même leur être insuffisante pour passer au tour suivant, alors qu’elle a également besoin d’un résultat favorable. L’Espagne n’a besoin que d’un match nul contre le Japon pour accéder à la phase éliminatoire dans le Groupe E.



À voir en vidéo