Le Canada s’incline 1 à 0 face à la Belgique

L’unique but du match a été marqué juste avant la mi-temps par Michy Batshuayi, des Diables rouges belges.
Jewel Samad Agence France-Presse L’unique but du match a été marqué juste avant la mi-temps par Michy Batshuayi, des Diables rouges belges.

À son premier match à la Coupe du monde depuis 36 ans, le Canada a subi une défaite honorable de 0 à 1 contre la Belgique, classée deuxième au monde.

Michy Batshuayi a marqué d’une douzaine de mètres à la 44e minute, sur une longue passe centrale de Toby Alderweireld.

Steven Vitoria est passé près d’intercepter la remise, mais Batshuayi a saisi sa chance, même entouré de près par Kamal Miller et Richie Laryea.

Brigade numéro 41 au monde, l’unifolié avait l’avantage 14 à 4 pour les tirs à la mi-temps. Seulement deux frappes canadiennes étaient cadrées, par contre.

Alphonso Davies a raté un tir de pénalité à la 9e minute, ne dirigeant le ballon que légèrement à la droite de Thibaut Courtois. L’occasion en or venait d’une main de Yannick Carrasco.

Les officiels ont été cléments plus tard dans la demie, quand le Belge Axel Witsel a bousculé Laryea de façon limite.

 

Alistair Johnston a cafouillé dans les premiers instants du match, ouvrant la porte à une première menace belge.

Le Canada a tout de même livré un beau premier quart d’heure ; le pays avait alors eu 62 % du temps de possession.

Membre du groupe F, le Canada va jouer dimanche face à la Croatie. Viendra ensuite un match contre le Maroc, le 1er décembre.

Occasions manquées

À la demi-heure de jeu, un tir puissant de Johnston a été stoppé par Courtois. Le joueur du CF Montréal venait d’être fauché à son entrée en zone dangereuse. Il a regardé en direction de l’arbitre en quête d’un appel, avant de se mettre en position pour un excellent tir.

Dans le temps ajouté en première demie, Tajon Buchanan a redirigé trop haut un centre au sol.

À la mi-temps, les Belges en avaient fait assez pour avoir l’avantage de 54 % du temps passé avec le ballon.

Le Canada a tout de même livré un beau premier quart d’heure ; le pays avait alors eu 62 % du temps de possession

À la 65e minute, Amadou Onana a presque créé un cinq contre trois tout près du filet de Milan Borjan, après s’être défait d’Ismaël Koné, du CF Montréal. Il a toutefois poussé le ballon juste un peu trop loin et la défense canadienne a pu sauver la mise.

Onze minutes plus tard, Cyle Larin, posté près du but, n’a pas su maîtriser la passe précise de Buchanan, venant du flanc droit.

Larin a eu une autre occasion à la 80e minute, sur un centre de Johnston. Sa tête a été stoppée par Courtois, en plongeant à sa droite. Le gardien du Real Madrid fait six pieds et six pouces.

Johnston a reçu un carton jaune peu après, quand il a freiné trop brusquement une poussée de Lois Openda sur le flanc gauche.

 

Il y a eu trois tirs cadrés de chaque côté au total. Globalement, 21 des 30 tirs sont venus de la troupe de John Herdman.

Le match a été présenté devant 40 432 personnes au stade Ahmad Bin Ali, inauguré en décembre 2020.

L’unifolié n’avait pas joué en Coupe du monde depuis le 9 juin 1986 — une défaite 0 à 2 contre l’Union soviétique, au Mexique.

La Belgique se débrouillait sans l’attaquant étoile Romelu Lukaku, auteur de 68 buts en 102 matchs avec les Diables rouges, blessé à la cuisse gauche.



À voir en vidéo