Relation tendue entre les pilotes de Red Bull

Max Verstappen a refusé de se plier aux ordres de Red Bull, dimanche, pour venir en aide à son coéquipier.
Photo: Marcelo Chello Associated Press Max Verstappen a refusé de se plier aux ordres de Red Bull, dimanche, pour venir en aide à son coéquipier.

Max Verstappen n’avait que quatre mots pour Sergio Pérez après que son coéquipier chez Red Bull l’eut aidé en retenant Lewis Hamilton lors du dernier Grand Prix de Formule 1 la saison dernière.

« “Checo” est une légende », avait déclaré le Hollandais sur les ondes radio en décembre dernier.

Cette phrase s’était retrouvée sur de nombreux produits dérivés de l’équipe, et certains ont même commencé à surnommer Pérez le « ministre de la Défense du Mexique » en raison de ses efforts pour venir en aide au double champion du monde en titre de F1.

Cette camaraderie s’est toutefois effritée depuis l’an dernier, après que Verstappen eut battu Hamilton au Grand Prix d’Abou Dhabi pour s’adjuger son premier titre de champion du monde. Le Hollandais a systématiquement refusé de venir en aide à Pérez lors du dernier tour du Grand Prix du Brésil dimanche, alors que l’équipe lui demandait de lever le pied afin de permettre à Pérez de terminer sixième.

Pérez devait terminer sixième puisqu’il est impliqué dans une lutte avec le pilote Ferrari Charles Leclerc pour le deuxième rang du championnat des pilotes, un duel qui connaîtra son dénouement dimanche prochain à Abou Dhabi. La décision de Verstappen de ne pas se plier aux ordres de Red Bull signifie que Pérez et Leclerc sont maintenant à égalité au classement ; s’il avait obtempéré, alors le Mexicain disposerait d’un coussin de deux points devant le Monégasque.

Les échanges radio entre le double champion du monde en titre et Red Bull étaient acrimonieux, tout comme les images qui ont suivi d’une rencontre entre le directeur de l’écurie, Christian Horner, et ses deux pilotes dans une tente d’hospitalité. Horner tentait alors d’atténuer les tensions entre Verstappen et Pérez, qui pourraient venir ternir l’époustouflante saison de Red Bull.

« Max, que s’est-il passé ? », a questionné l’ingénieur de course de Verstappen, Gianpiero Lambiase, qui avait carrément demandé à Verstappen de céder le passage à Pérez pour la sixième position.

La réponse de Verstappen a été succincte : « Je te l’ai déjà dit. Ne me demande plus jamais ça. Est-ce clair ? J’ai mes raisons, et je les maintiens. »

Du côté de Pérez, Horner s’est immédiatement excusé auprès du Mexicain. Pérez a simplement répondu : « Ça en dit long sur l’homme qu’il est. »

À voir en vidéo