Dach et le Canadien défont les Canucks 5-2

La formation montréalaise a frappé trois fois en première période et elle a vaincu les Canucks de Vancouver 5-2, mercredi soir au Centre Bell.
Graham Hughes La Presse canadienne La formation montréalaise a frappé trois fois en première période et elle a vaincu les Canucks de Vancouver 5-2, mercredi soir au Centre Bell.

Au lendemain d’une victoire à l’arraché, le Canadien s’est imposé dans un match au scénario bien différent.

La formation montréalaise a frappé trois fois en première période et elle a vaincu les Canucks de Vancouver 5-2, mercredi soir au Centre Bell.

Le Canadien avait travaillé d’arrache-pied pour défaire les Red Wings de Détroit 3-2 en tirs de barrage, mardi. Pendant ce temps, les Canucks venaient à bout des Sénateurs d’Ottawa par la marque de 6-4.

Une seule équipe a paru bien organisée sur la glace du Centre Bell lors des deux premières périodes, mercredi.

 

Nick Suzuki, Arber Xhekaj et Kirby Dach ont marqué en première période pour le Canadien.

« J’ai bien aimé notre première période, a affirmé l’entraîneur-chef du Canadien, Martin St-Louis. Ç’a été l’une de nos meilleures périodes du début à la fin. »

« Ce n’est pas facile de jouer une troisième période quand vous menez par quatre buts. Une personne qui n’a rien à perdre est dangereuse. [Les Canucks] ont pris des chances. […] Il faut apprendre à jouer dans ces moments-là en sachant quelle mentalité aura l’adversaire. Il faut continuer à jouer tout en faisant attention à nos décisions sur la glace. »

Luke Schenn et Nils Hoglander ont répliqué en troisième période pour les Canucks (4-7-3). Ils ont cependant été incapables de compléter la remontée.

Mike Hoffman a aussi touché la cible pour le Canadien (7-6-1) en deuxième période avant de voir Dach revenir à la charge lors du dernier tiers.

Samuel Montembeault a repoussé 31 lancers.

« À chaque soir, l’histoire est différente, a dit St-Louis. Parfois, c’est notre gardien. Parfois, c’est notre premier trio. Parfois, ce sont nos jeunes défenseurs. C’est probablement ce qui fait la beauté des sports d’équipe. Tout le monde peut avoir un impact sur le résultat. Et c’est ce qui nous arrive jusqu’ici cette saison. »

Le gardien des Canucks Thatcher Demko a connu une soirée difficile et a stoppé 24 tirs.

L’attaquant Michael Pezzetta avait été inséré dans la formation du Canadien pour une deuxième fois cette saison. Il remplaçait Juraj Slafkovsky, qui a été suspendu pour deux rencontres par la LNH pour une mise en échec dangereuse à l’endroit de Matt Luff, mardi face aux Red Wings.

Les Canucks ont perdu les services de l’attaquant Tanner Pearson en milieu de deuxième période.

Le Canadien jouera son prochain match samedi, quand les Penguins de Pittsburgh seront de passage au Centre Bell.

Une avance insurmontable

Les Canucks ont été punis au terme d’une bonne première séquence et le Canadien en a profité pour ouvrir le pointage après seulement 55 secondes de jeu.

Suzuki a fait mouche grâce à un tir vif de son endroit de prédilection, au haut du cercle des mises en jeu à la gauche du gardien.

Le Tricolore est revenu à la charge à 8:47. Xhekaj a surpris Demko à l’aide d’un long tir après une mise en jeu gagnée par Sean Monahan en territoire des Canucks.

Dach en a rajouté pour le Canadien avec 7:37 à faire au premier vingt. Il a profité de la nonchalance de J.T. Miller dans son territoire pour bloquer son dégagement grâce à un bon échec-avant. Même s’il a raté son tir, Dach a profité de l’effet surprise pour battre Demko entre les jambières.

Il n’en fallait pas plus pour que les spectateurs se mettent à se moquer de Demko en applaudissant le gardien des Canucks chaque fois qu’il bloquait un faible dégagement dans sa direction.

Les Canucks ont connu de meilleurs moments en deuxième période, mais Montembeault s’est dressé tel un mur devant le filet du Canadien. Il a réalisé son plus bel arrêt tard dans l’engagement, se déplaçant vers sa droite pour frustrer Conor Garland.

Entre-temps, Hoffman avait ajouté un quatrième but au compteur pour le Canadien. Il avait battu Demko grâce à un tir précis lors d’une échappée.

Aussi, Demko n’avait pas aidé sa cause auprès des partisans du Canadien, s’en prenant à Brendan Gallagher lors d’une mêlée.

Schenn a finalement inscrit les Canucks au pointage à 4:45. Montembeault n’a jamais vu son lancer de la pointe en raison de la circulation devant lui.

Hoglander a profité d’un retour après un lancer d’Elias Pettersson pour ramener les Canucks à deux buts du Canadien avec 11:03 à faire.

Miller et Quinn Hughes ont atteint chacun le poteau lors d’un avantage numérique des Canucks, puis Dach a stoppé l’hémorragie en battant Demko pour une deuxième fois dans la rencontre avec 4:58 à écouler au cadran.

Échos de vestiaire

Kirby Dach était content de voir que le Canadien a fermé la porte en fin de match.

« Les deux équipes avaient joué la veille et le début de match était très important. Je pense que nous avons dicté le jeu lors des 40 premières minutes de jeu. Nous avons levé le pied en début de troisième période et ils en ont profité. Nous avons fait preuve de maturité en refermant le jeu par la suite. »

Samuel Montembeault a admis qu’il avait joué de chance quand les Canucks ont atteint deux fois les poteaux lors d’un avantage numérique à mi-chemin en troisième période.

« Je voyais que le joueur allait tirer dans une direction, mais je ne faisais que descendre en papillon. La rondelle est passée à côté de moi et a frappé le poteau de chaque côté. J’ai joué de chance, mais je vais la prendre. »

Johnathan Kovacevic a récolté un premier point dans la LNH sur le but de Mike Hoffman. Il a été crédité d’une aide, même s’il ne voulait que dégager le territoire du Canadien.

« Je ne crois pas que le défenseur a eu possession de la rondelle. Je pense qu’elle a bondi par-dessus son bâton. J’ai été un peu chanceux, mais c’est parfois comme ça le hockey. Vous pouvez faire un beau jeu et ça n’aboutit pas, puis il y a des fois où un jeu comme ça mène à un but. Je suis chanceux que la chance ait joué en ma faveur. »

À voir en vidéo