La joueuse de basketball Brittney Griner envoyée dans un camp de rééducation russe

L’arrestation de Brittney Griner est survenue en pleine période de tensions entre Moscou et Washington, quelques jours seulement avant l’invasion russe de l’Ukraine.
Evgenia Novozhenina via Archives Associated Press L’arrestation de Brittney Griner est survenue en pleine période de tensions entre Moscou et Washington, quelques jours seulement avant l’invasion russe de l’Ukraine.

La joueuse de basketball étoile Brittney Griner a été expédiée dans un camp de rééducation russe afin de purger sa peine pour possession de drogue, a révélé son équipe d’avocats mercredi.

Un tribunal russe a rejeté sa requête visant à contester sa peine de neuf ans d’emprisonnement prononcée le mois dernier. L’Américaine, qui évoluait pour le Mercury de Phoenix dans la WNBA et qui a décroché deux médailles d’or olympiques, a été reconnue coupable le 4 août après que la police eut retrouvé des cartouches de vapotage qui contenaient de l’huile de cannabis dans ses bagages à l’aéroport Sheremetyevo, à Moscou.

Son arrestation est survenue en pleine période de tensions entre Moscou et Washington, quelques jours seulement avant l’invasion russe de l’Ukraine, et ce dossier hautement politisé pourrait mener à un échange de prisonniers entre la Russie et les États-Unis.

Les avocats de Griner ont indiqué qu’elle avait quitté un pénitencier en direction d’un camp de rééducation — un type de pénitencier où les prisonniers russes travaillent pour un salaire dérisoire — le 4 novembre. Ils ont dit mercredi qu’ils ignoraient où elle se trouvait exactement, et où elle terminerait son périple. Ils s’attendent cependant à être prévenus lorsqu’elle aura atteint sa destination. Les transferts du genre peuvent prendre plusieurs jours.

Dans un communiqué soulignant qu’un ballet diplomatique s’opérait afin que la joueuse soit libérée, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a rappelé que les autorités russes offraient régulièrement à l’ambassade, comme prévu, un accès à Griner.

L’athlète de 32 ans, qui a été interceptée alors qu’elle rentrait au pays de Vladimir Poutine pour rejoindre son club russe et ainsi poursuivre ses activités pendant la saison morte de la WNBA, a admis avoir transporté des cartouches d’huile de cannabis dans ses bagages. Elle a cependant déclaré qu’elle l’avait fait par erreur en bouclant ses bagages de manière précipitée, et a précisé qu’elle n’avait aucune intention criminelle. Son équipe d’avocats a d’ailleurs soumis des notes écrites qui soutiennent qu’on lui a prescrit du cannabis afin de traiter des douleurs chroniques.

L’Associated Press et plusieurs autres organisations médiatiques ont rapporté que Washington avait offert d’échanger Griner et Paul Whealan — un Américain qui purge présentement une peine d’emprisonnement de 16 ans en Russie pour espionnage — en retour de Viktor Bout. Bout est un marchand d’armes russe qui purge une peine de 25 ans d’emprisonnement aux États-Unis et qui a déjà été surnommé le « marchand de la mort ».

À voir en vidéo