Victime du surplus d’attaquants chez le Canadien, Rem Pitlick est soumis au ballottage

Pitlick a disputé 7 des 12 premiers matchs du Canadien cette saison et n’a pas noirci la feuille de pointage.
Photo: Matt Slocum Associated Press Pitlick a disputé 7 des 12 premiers matchs du Canadien cette saison et n’a pas noirci la feuille de pointage.

Rem Pitlick est finalement celui qui a écopé en raison du surplus d’attaquants chez le Canadien de Montréal.

Le nom de Pitlick a été soumis au ballottage lundi. Les 31 autres équipes de la LNH ont jusqu’à 14 h, mardi, pour réclamer Pitlick, sans quoi le Canadien le cédera à son club-école de la Ligue américaine de hockey, le Rocket de Laval.

« Rem a beaucoup progressé en 10 mois ici. Malheureusement pour lui, ce sont des choses qui arrivent », a dit l’entraîneur-chef du Canadien, Martin St-Louis. Il a le potentiel pour devenir un bon joueur dans la LNH. »

« Ce sont des étapes dans une carrière. Moi, à 25 ans, je me cherchais toujours une place. Rem doit garder le cap et c’est ce qu’il va faire », a ajouté St-Louis, qui en était à sa première saison chez le Lightning de Tampa Bay à 25 ans.

Pitlick a disputé 7 des 12 premiers matchs du Canadien cette saison et n’a pas noirci la feuille de pointage.

Il avait inscrit 9 buts et 17 aides en 46 rencontres avec le Tricolore l’hiver dernier. L’équipe l’avait obtenu du Wild du Minnesota par le biais du ballottage le 12 janvier. Il avait ensuite signé un nouveau contrat de deux saisons et une valeur totale de 2,2 millions $ US avec le Canadien au cours de l’été.

« Il était bon durant le camp et j’avais du plaisir à jouer avec lui, a souligné l’attaquant Jake Evans. Je pense qu’il démontrait les mêmes qualités que la saison dernière, mais parfois la confiance est un facteur majeur quand vous avez l’impression que la rondelle ne rentre pas dans le filet. »

« La situation de plusieurs joueurs a changé en ce qui concerne leur temps de glace ou leur utilisation sur les unités spéciales, a ajouté Evans. Ça peut aussi avoir eu un impact. »

Pitlick avait maintenu un temps de jeu moyen de 17:17 après son arrivée avec le Canadien l’hiver dernier. Cette moyenne avait chuté à 12:39 cette saison.

Le centre Christian Dvorak a aussi raté l’entraînement du Canadien, lundi, au Complexe sportif Bell. Il profitait plutôt d’une journée de traitements.

Dvorak a bloqué quatre tirs dans le revers de 6-4 du Canadien contre les Golden Knights de Vegas, samedi. Il avait dû retraiter au vestiaire brièvement en première période après avoir été atteint par un lancer de Shea Theodore.

 

Le retour de Dadonov ?

Le Canadien jouera son prochain match mardi, quand il rendra visite aux Red Wings de Detroit. Il affrontera ensuite les Canucks de Vancouver, mercredi, au Centre Bell.

 

L’attaquant Josh Anderson ratera ces deux rencontres. Il a été suspendu pour deux parties par la LNH pour une mise en échec dangereuse à l’endroit du défenseur des Golden Knights Alex Pietrangelo.

« Quand vous regardez la reprise, vous comprenez pourquoi il a été suspendu, a admis le défenseur Joel Edmundson. Mais c’est comme ça qu’il joue. Il joue dur et termine chaque mise en échec. C’est quelque chose qui peut donc se produire de temps en temps. »

« [Pietrangelo] sortait de la zone et il s’est tourné au dernier moment. Le synchronisme n’était pas bon. Josh va terminer chaque mise en échec possible, surtout si c’est contre une des étoiles de l’adversaire. C’est comme ça. »

Anderson a inscrit 3 buts et 2 aides en 12 rencontres cette saison.

 

Son absence signifie qu’Evgenii Dadonov pourrait être réinséré dans la formation. Un porte-parole du Canadien a indiqué que son nom devrait être retiré de la liste des blessés mardi. Cela fait aussi partie de l’équation expliquant pourquoi Pitlick s’est retrouvé en ballottage.

Dadonov avait été laissé de côté face aux Blues, à St. Louis, le 29 octobre dernier. Il s’est ensuite retrouvé à l’écart en raison de ce qui serait un virus.

Le Russe, âgé de 33 ans, n’a toujours pas de point au compteur après huit parties avec le Canadien. Il a été employé en moyenne 13:29 par rencontre. Selon TVA Sports, l’agent de Dadonov aurait également contacté le directeur général du Canadien, Kent Hughes, pour se plaindre de l’utilisation de son client.

St-Louis n’a pas voulu confirmer si Dadonov serait en uniforme face aux Red Wings.

« Dadonov a beaucoup d’énergie, de ténacité. C’est un joueur qui a fait ses preuves dans la LNH et je m’attends à ce qu’il ait un impact dès qu’il sera de retour dans la formation », a affirmé St-Louis.

Par ailleurs, l’entraîneur-chef du Tricolore a confirmé que le gardien Jake Allen allait affronter les tirs des Red Wings.

À voir en vidéo