Félix Auger-Aliassime triomphe au tournoi de Florence

Pour Auger-Aliassime, 22 ans, il s’agit à la fois le deuxième titre cette année après Rotterdam en février, et le deuxième de sa carrière.
Adrian Dennis Agence France-Presse Pour Auger-Aliassime, 22 ans, il s’agit à la fois le deuxième titre cette année après Rotterdam en février, et le deuxième de sa carrière.

Le Montréalais Félix Auger-Aliassime a remporté les honneurs du tournoi de tennis de Florence, dimanche, grâce à une victoire en deux sets de 6-4, 6-4 contre l’Américain J.J. Wolf.

Treizième joueur mondial et première tête de série du tournoi, Auger-Aliassime a récolté un deuxième titre en carrière, après celui acquis à l’Omnium de Rotterdam contre le Grec Stefanos Tsitsipas le 13 février dernier.

Face à un rival qu’il affrontait pour la première fois chez les professionnels et qui disputait une première finale sur le circuit de l’ATP, Auger-Aliassime a offert une autre solide prestation au service, tout particulièrement au deuxième set.

Lors de cette deuxième manche, Auger-Aliassime n’a commis aucune double faute et a réussi sept de ses 11 as, dont deux lors du jeu ultime. Son 11e as a d’ailleurs mis fin au duel après une heure 41 minutes d’action.

Auger-Aliassime a aussi réussi 67 pour cent de ses premiers services au deuxième set et gagné 16 des 18 points après avoir logé sa première balle en jeu. Wolf n’a gagné que sept points au service du Québécois en deuxième manche.

Dans tout le match, Auger-Aliassime n’a fait face qu’à une seule balle de bris, qu’il n’a cependant pu sauver, lors du deuxième jeu de l’affrontement, et a commis une seule double faute.

Le duel a d’ailleurs commencé avec trois bris de service en autant de jeux, dont deux par le Québécois.

À partir de ce stade de la première manche, Auger-Aliassime et Wolf se sont montrés inflexibles au service sauf lors du septième jeu. L’Américain de 23 ans, 75e joueur mondial, a alors dû sauver trois balles de bris pour demeurer au plus fort de la lutte de ce set initial.

Auger-Aliassime a bouclé le premier set en 47 minutes lorsque Wolf a tenté un coup du revers en décroisé, sur une deuxième balle de service, qui a atterri dans le corridor.

 

Le Montréalais a entamé le deuxième set avec autorité et s’est donné deux chances de bris dès le jeu initial, que Wolf a cependant réussi à effacer.

Quatre jeux plus tard, Auger-Aliassime a pris l’avance pour de bon en ravissant le service de son adversaire sans que celui-ci ne marque un seul point.

Le Québécois a consolidé ce bris avec aplomb en gagnant le jeu suivant, là encore, sans concéder le moindre point.

Auger-Aliassime était alors en contrôle du match et il a tenu le coup sans jamais vraiment être menacé.

 

Auger-Aliassime prenait part à une 11e finale en carrière et à une troisième en 2022.

Une semaine après son triomphe à Rotterdam, il avait réussi à se rendre jusqu’au match ultime à Marseille, mais s’était incliné en deux sets aux mains d’Andrey Rublev.

À voir en vidéo