Juraj Slafkovsky amorcera la saison à Montréal

Juraj Slafkovsky a été repêché au tout premier lors du dernier repêchage de la LNH.
Photo: Graham Hugues La Presse canadienne Juraj Slafkovsky a été repêché au tout premier lors du dernier repêchage de la LNH.

Le Canadien de Montréal a confirmé lundi à quatre jeunes qu’ils ont gagné un poste avec l’équipe, mais ces joueurs devront maintenant vivre avec les responsabilités qui viennent avec le fait d’évoluer dans la LNH.

L’attaquant Juraj Slafkovsky et les défenseurs Kaiden Guhle, Arber Xhekaj et Jordan Harris ont appris lors d’une réunion lundi matin qu’ils commenceront la saison avec le Canadien.

« C’est un rêve d’enfance de jouer dans la LNH. C’était spécial d’apprendre la nouvelle », a reconnu Guhle, sélectionné au 16e rang du repêchage de 2020.

L’entraîneur-chef Martin St-Louis a expliqué que les quatre joueurs avaient appris la nouvelle en même temps, parce que « si vous les amenez un à la fois, ils vont penser qu’ils se font retrancher ! » a-t-il dit avec une pointe d’humour.

« C’est certain qu’ils vont se rappeler longtemps cette journée, a ajouté St-Louis. Mais avec ce moment vient une responsabilité, quelque chose dont ils doivent s’occuper tous les jours. »

Les quatre recrues doivent être conscientes que leur place peut être perdue aussi vite qu’ils l’ont gagnée. « C’est une compétition qui ne se termine jamais, a rappelé Harris, sélectionné au troisième tour, 71e au total, en 2018. Il y a beaucoup de bons joueurs, et vous devez constamment progresser. »

Slafkovsky, premier choix lors du dernier repêchage, affichait un large sourire dans le vestiaire du Tricolore au Complexe sportif Bell après avoir réussi à se tailler un poste dès l’âge de 18 ans. Il a avoué qu’il espérait que ses parents arrivent à temps de la Slovaquie pour le premier match du Canadien, mercredi face aux Maple Leafs de Toronto au Centre Bell.

Slafkovsky a été limité à deux aides en six matchs préparatoires, mais il croit avoir progressé d’une rencontre à l’autre. « Je crois que je me suis amélioré au niveau de mon coup de patin, à gagner des batailles, à prendre les bonnes décisions, a dit Slafkovsky. Mais il y a encore plein de choses que je dois améliorer. »

Le Canadien a retranché cinq joueurs de son camp afin de réduire sa formation à 23 joueurs, lundi. Le gardien Cayden Primeau, les défenseurs Otto Leskinen et Justin Barron, ainsi que les attaquants Jesse Ylonen et Rafaël Harvey-Pinard ont été cédés au Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey.

« Ce n’est pas la fin pour eux, a tenu à rappeler St-Louis. Ils vont continuer à travailler sur ce qu’ils veulent accomplir dans leur vie. Ils ont un brillant avenir, mais ça ne se passera simplement pas aujourd’hui. »

Xhekaj, qui n’a jamais été repêché, a aussi été cédé au Rocket en fin d’après-midi, lundi. Cependant, une porte-parole du Canadien a confirmé à La Presse canadienne qu’il ne s’agissait que d’une manoeuvre afin de respecter les contraintes liées au plafond salarial. Xhekaj sera rappelé mardi matin afin de s’entraîner avec le CH.

Drouin en trop

 

Par ailleurs, Jonathan Drouin s’est retrouvé parmi les attaquants en trop après que le CH eut procédé aux derniers retranchements, tout comme Michael Pezzetta. L’attaquant âgé de 27 ans a participé à certains exercices en rotation avec Mike Hoffman à la droite de Sean Monahan et Kirby Dach.

Il s’agit d’une position délicate pour celui qui demeure le quatrième attaquant le mieux payé chez le Canadien, à égalité avec Josh Anderson. Drouin termine la dernière année d’un contrat de six ans lui rapportant un salaire moyen annuel de 5,5 millions $US.

«Il (Drouin) a manqué de temps durant le camp. Il est un peu en retard physiquement. Il revient d’une blessure, nous avons un surplus d’attaquants. C’est quelque chose que je dois gérer», a rappelé Martin St-Louis.

Drouin a été opéré à un poignet le printemps dernier. Il a été limité à seulement 34 rencontres lors de la dernière campagne, dont seulement deux lors des trois derniers mois de la saison. Il a ensuite été malade et est resté à l’écart durant quelques jours au cours du camp. «Mon synchronisme n’est pas là sur la glace, ça va encore un peu vite, a reconnu Drouin. Ça va me prendre encore du temps pour m’habituer.»

Drouin s’est dit à l’aise avec la décision de son entraîneur, puisque la communication est bonne entre les deux. «La saison est longue, et il peut se produire beaucoup de choses, a rappelé Drouin. C’est un cliché, mais tout ce que je peux faire en ce moment, c’est pencher la tête et travailler fort sur la glace et hors glace.»

De son côté, St-Louis a insisté pour dire que Drouin cadrait toujours dans les plans de l’équipe.

«Chaque gars dans mon vestiaire a une valeur. C’est leur responsabilité de monter leur valeur, a dit St-Louis. Si un joueur n’est pas dans la formation, mon travail est de l’aider à monter sa valeur chaque jour. Un coup que la valeur de ’Jo’ sera à la bonne place, il va être dans une position pour avoir du succès sur la glace.

«Oui, il est dans mes plans. Dès l’instant où un joueur est ici, je vais l’entraîner jusqu’à ce qu’il ne soit plus là.»

Drouin doit espérer pouvoir monter rapidement sa valeur, que ce soit pour regagner la confiance de son entraîneur ou encore attirer le regard des dirigeants d’une autre formation.

Un nouveau venu

 

Le défenseur Johnathan Kovasevic a effectué ses premiers coups de patin avec le Canadien, lundi. Le club montréalais a acquis l’Ontarien âgé de 25 ans des Jets de Winnipeg par le ballottage, samedi.

« Je crois avoir connu un bon camp, mais je savais qu’il y avait plusieurs bons défenseurs chez les Jets, a raconté Kovasevic. Je savais que j’étais admissible au ballottage cette saison et j’espérais peut-être avoir une occasion ailleurs si jamais il y avait congestion à la ligne bleue. Je suis donc content d’être ici. »

Kovasevic a amassé 11 buts et 19 aides en 62 rencontres avec le Moose du Manitoba, dans la Ligue américaine de hockey, la saison dernière. Il a également disputé ses quatre premiers matchs dans la LNH avec les Jets. « Je pense que j’ai connu une bonne saison, et on a compté sur moi dans toutes les situations », a mentionné Kovasevic.

« J’espère pouvoir amener une présence fiable (au Canadien). Être quelqu’un sur qui on peut compter pour bouger la rondelle et être solide dans sa zone », a-t-il ajouté.

St-Louis a admis qu’il ne connaissait pas grand-chose du colosse droitier de six pieds quatre pouces et 208 livres avant de le rencontrer lundi matin.

« Il bouge bien malgré son gabarit, a dit St-Louis. On verra pour la suite. »

Des retours attendus

Les attaquants Nick Suzuki, Christian Dvorak et Mike Hoffman ont retrouvé leurs coéquipiers à l’entraînement lundi. Le Tricolore a également annoncé que l’attaquant Joel Armia sera sur la touche pendant une à deux semaines en raison d’une blessure au haut du corps, tandis que l’attaquant Emil Heineman sera absent pendant environ six semaines en raison d’une blessure à un pouce. En défense, Mike Matheson demeure à l’écart à cause d’une blessure au bas du corps, et son état de santé sera réévalué de manière quotidienne. Pour sa part, Joel Edmundson s’est entraîné en solitaire, mais il n’a toujours pas d’échéancier pour un retour au jeu. Edmundson est aux prises avec la même blessure au dos qui l’a limité à 24 rencontres la saison dernière.



À voir en vidéo