Les Blue Jays sont blanchis 4-0 par les Mariners lors du premier match de la série

Les Mariners ont empêché les Blue Jays de venir de l’arrière et le club canadien est désormais acculé au mur. Un autre revers verrait les éliminatoires de l’équipe de la Ville Reine prendre fin.
Nathan Denette La Presse canadienne Les Mariners ont empêché les Blue Jays de venir de l’arrière et le club canadien est désormais acculé au mur. Un autre revers verrait les éliminatoires de l’équipe de la Ville Reine prendre fin.

Une dure première manche s’est avérée coûteuse pour Alek Manoah et les Blue Jays de Toronto, vendredi.

De la façon dont le partant des Mariners de Seattle, Luis Castillo, a lancé, il n’y avait pas place à l’erreur pour les Torontois.

Les Mariners ont muselé la salle comble du Rogers Centre avec trois points dès la première manche et ont triomphé 4-0 lors du premier match d’une série au meilleur de trois parties.

Les Mariners ont empêché les Blue Jays de venir de l’arrière et le club canadien est désormais acculé au mur. Un autre revers verrait les éliminatoires de l’équipe de la Ville Reine prendre fin.

« Ils ont profité de mes erreurs », a noté Manoah, qui a été au monticule pendant cinq manches et deux tiers.

Cal Raleigh a frappé un circuit de deux points en première manche après que Eugenio Suárez eut permis à Julio Rodriguez de croiser le marbre grâce à un double. Les Mariners ont consolidé leur avance avec un autre point en cinquième.

Luis Castillo, qui est resté au monticule pour 108 lancers, a alloué six coups sûrs en plus de sept manches de travail.

 

« Nous avons bien géré nos coups sûrs, mais nous n’avons pas été en mesure d’obtenir les coups sûrs importants quand nous avions des coureurs sur les buts, a analysé le gérant par intérim des Blue Jays, John Schneider. Il a été très bon [Castillo]. Ça mérite qu’on le souligne. »

Le releveur Andres Munoz s’est occupé de retirer les cinq derniers frappeurs du club canadien. Suárez a cogné deux coups sûrs tandis que Rodriguez a croisé le marbre à deux reprises.

Du côté des Blue Jays, George Springer et Matt Chapman ont chacun connu un match de deux coups sûrs. Les hommes de John Schneider ont envoyé deux coureurs sur les buts en troisième et en cinquième, mais ont tout de même été blanchis.

 

« Ce sont de moments importants, a dit Schneider. Quand tu affrontes un aussi bon lanceur et que tu as des coureurs sur les buts, tu veux en profiter et donner un grand coup. »

« C’est dur de le faire contre un gars comme lui et encore plus dur quand tu as deux retraits. Alors, vous prenez ça pour ce que c’est aujourd’hui et vous passez à autre chose. »

Manoah, qui prenait part à son premier match en série, a égalé sa pire performance de la saison en accordant quatre points. Tim Mayza, Yimi Garcia, Zach Pop, Trevor Richards et Adam Cimber sont venus en relève.

Les Blue Jays ont confirmé que Kevin Gausman sera le partant pour la rencontre de samedi. Robbie Ray, qui a remporté le Cy-Young avec les Blue Jays l’an dernier, sera le partant des Mariners lors du deuxième match.

« Nous sommes habitués à jouer des matchs décisifs, a déclaré Chapman. Je pense qu’aujourd’hui plusieurs gars ont joué leur premier match en séries et en ont appris beaucoup. Ils ont pu vivre c’était quoi. »

Si une troisième rencontre est nécessaire, elle sera disputée dimanche après-midi, au Rogers Centre.

 

« C’est pour ça que nous avons travaillé toute l’année — pour avoir l’avantage du terrain, a mentionné Manoah. C’est une série au meilleur de trois matchs, donc nous serons de retour demain. »

Lors du premier match éliminatoire au Rogers Centre depuis 2016, le duel a été disputé devant une salle comble de 47 402 spectateurs.

Une formation renouvelée

 

Avant la rencontre, les Blue Jays ont nommé le joueur d’avant-champ Santiago Espinal au sein de leur formation de 26 joueurs, mais pas le voltigeur Lourdes Gurriel fils, blessé.

Espinal (oblique) et Gurriel fils (ischio-jambier) se sont tous deux entraînés et ont couru autour des sentiers jeudi au Rogers Centre. Mais ce n’est que vendredi matin, à quelques heures du premier match, que leur statut a été confirmé.

Le receveur réserviste Gabriel Moreno a également été inclus dans le groupe de joueurs actifs, tout comme le releveur gaucher Yusei Kikuchi. Le voltigeur réserviste Bradley Zimmer a été laissé de côté.

 

La décision d’inclure Moreno permet aux Blue Jays de compter sur trois receveurs et leur assure de la flexibilité pour déplacer Alejandro Kirk ou Danny Jansen dans un rôle de frappeur désigné, si ça devenait nécessaire.

Quant à Kikuchi, il a connu des ennuis dans un rôle de partant cette saison, mais s’est amélioré, dernièrement, après avoir été muté dans l’enclos des releveurs. Il ajoute à l’équipe un puissant bras gauche qui pourra être employé en longue relève.

Zimmer a été utilisé de manière limitée cette saison, principalement comme coureur d’urgence ou à titre de mesure défensive en fin de matchs.

À voir en vidéo