Logan Mailloux obtient un contrat de trois ans de la part du Canadien

Ni Logan Mailloux ni le directeur général du Canadien, Kent Hughes (notre photo), n’ont commenté la nouvelle mercredi.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Ni Logan Mailloux ni le directeur général du Canadien, Kent Hughes (notre photo), n’ont commenté la nouvelle mercredi.

Le Canadien de Montréal croit que Logan Mailloux s’est suffisamment repenti, et que le défenseur ontarien méritait déjà de signer un contrat de recrue de trois saisons même s’il avait encore du temps pour le faire.

Mailloux a apposé son nom au bas d’un premier contrat professionnel, mercredi, et a ainsi franchi une autre étape dans son intégration chez le Tricolore.

La sélection de Mailloux au 31e rang du repêchage de 2021 avait semé la controverse.

Quelques jours avant le repêchage, Mailloux avait demandé aux équipes de la LNH de ne pas le sélectionner, affirmant ne pas mériter ce privilège. Il avait fait cette demande puisqu’il avait été reconnu coupable de crimes par la justice suédoise et avait payé des amendes, après avoir pris une photo d’une partenaire lors d’un acte sexuel et l’avoir diffusée sans son consentement à l’automne 2020, quand il jouait en Suède. La direction de l’époque du Tricolore n’avait toutefois pas respecté la demande de Mailloux.

Se retrouvant sous les projecteurs, Mailloux avait alors promis de prendre les moyens pour devenir une meilleure personne. Le Canadien s’était engagé à l’aider dans cette démarche.

Une décision « réfléchie »

« C’est évidemment une décision à laquelle nous avons réfléchi en profondeur. La présence de Logan autour des membres de notre équipe et du personnel des opérations hockey pendant une bonne partie de l’été nous a permis de mieux le connaître et l’apprécier », a déclaré le directeur général du Canadien, Kent Hughes, dans un communiqué.

« Logan a la possibilité de devenir un acteur de changement positif, et nous travaillerons pour le soutenir dans tout effort vers cet objectif. Il reconnaît l’impact de son geste et, bien sûr, le processus continue », a-t-il ajouté.

Ni Mailloux ni Hughes n’ont été rendus disponibles aux médias par le Canadien pour commenter la nouvelle, mercredi. L’équipe était en déplacement vers Gander, à Terre-Neuve-et-Labrador, où elle affrontera les Sénateurs d’Ottawa dans un match préparatoire jeudi.

Mailloux est présent au camp du Canadien, mais sa participation a été limitée puisqu’il se remet d’une opération à une épaule.

Le Canadien avait jusqu’au 1er juin 2023 pour s’entendre avec lui, sans quoi il aurait perdu ses droits.

Âgé de 19 ans, Mailloux a disputé 12 matchs avec les Knights de London la saison dernière, amassant neuf points (trois buts, six aides), en plus de purger 13 minutes de pénalité.

L’entente rapportera 750 000 $US à Mailloux lors de la première saison et 832 500 $US lors des deux autres. Il a également reçu un bonus à la signature de 92 500 $.

S’il évolue dans la Ligue américaine de hockey, le natif de Belle River, en Ontario, toucherait 70 000 $ par saison.

À voir en vidéo