Le CF Montréal l’emporte contre DC United et garde les yeux sur le premier rang de l’Est

La troupe montréalaise a largement dominé l’affrontement, mais elle a eu besoin d’un but contre son camp pour obtenir les trois points.
Peter McCabe La Presse canadienne La troupe montréalaise a largement dominé l’affrontement, mais elle a eu besoin d’un but contre son camp pour obtenir les trois points.

Le CF Montréal s’est payé une légère frousse en fin de match, mais il a tout de même célébré avec ses partisans pour une dernière fois avant les éliminatoires.

Le Bleu-blanc-noir a largement dominé DC United et il a signé une victoire de 1-0, samedi soir, devant une salle comble au stade Saputo pour sa dernière partie à domicile de la saison.

La troupe montréalaise a pris les devants grâce à un but contre son camp, à la 41e minute, et elle a résisté à une dernière poussée de son adversaire, qui s’est vu refuser un but à la 87e minute en raison d’un hors-jeu.

« Dans les cinq dernières minutes, j’ai dit à Alistair Johnston que j’allais passer de 45 à 50 ans parce qu’il devait mieux contrôler le match que ce qu’il a fait, a imagé l’entraîneur-chef des vainqueurs, Wilfried Nancy. Les cinq ou sept dernières minutes ont été difficiles pour moi et pour tout le monde. Il faut simplement reconnaître le rythme et reconnaître les vitesses de jeu. »

« Nous avons essayé de pousser pour obtenir ce deuxième but, mais nous avons presque encaissé un but. Il faudra garder cette solidité et se mettre à l’abri plus rapidement lors des éliminatoires », a ajouté le défenseur Rudy Camacho.

Le CF Montréal (19-9-5) a manqué de finition tout au long de la rencontre et il a dû remercier le défenseur Donovan Pines pour sa seule réussite au tableau indicateur. Pines a malencontreusement fait dévier une passe de Zachary Brault-Guillard dans son propre filet.

 

Mason Toye, Kei Kamara, Ismaël Koné, Mathieu Choinière et Joaquin Torres ont tous raté des occasions dans la surface de réparation à un moment ou un autre du match. Torres a également été stoppé lors d’un penalty qui aurait pu donner les devants 2-0 à l’équipe locale, à la 80e minute.

« Nous aurions dû marquer quelques buts de plus, a indiqué Nancy. Dans les 25 dernières minutes, nous étions très près de marquer et nous avions tellement hâte que ça se produise que nous n’avons pas bien géré le match. »

Les Montréalais sont restés invaincus à leurs cinq dernières sorties (4-0-1) et ils peuvent toujours rêver au premier rang de l’Association Est. Plus tôt samedi, l’Union de Philadelphie s’est incliné 4-0 contre le Charlotte FC.

Avec 64 points et un match à disputer, l’Union détient une avance de deux points devant le Bleu-blanc-noir. Si les deux formations devaient terminer la campagne avec 65 points, ce sont les Montréalais qui détiendraient le bris d’égalité en raison d’un plus grand nombre de victoires.

« Nous avons une chance alors nous allons la jouer à fond, a mentionné Camacho. Nous allons garder notre concentration pour le dernier match de la saison et pour aller chercher la victoire. Après, nous verrons ce qui va se passer. »

Dans le cas du DC United (7-20-6), il est assuré de présenter le pire dossier de la MLS. Il s’agissait d’une quatrième saison de 20 défaites pour lui, plus que n’importe quelle équipe depuis 2000.

Appelés à jouer pour leur équipe nationale lors de la pause internationale, Johnston, Koné, Kamal Miller, Samuel Piette, Romell Quioto, Robert Thorkelsson et Joel Waterman étaient de retour avec le CF Montréal. Waterman et Koné ont amorcé la rencontre alors que Piette et Johnston sont entrés en deuxième demie.

Quioto était toutefois absent en raison d’une blessure à la cuisse alors que Djordje Mihailovic manquait à l’appel en raison d’une suspension pour une accumulation de cartons jaunes. Lassi Lappalainen a effectué un retour au jeu.

Les hommes de Nancy reprendront l’action dimanche prochain, alors qu’ils se mesureront à l’Inter Miami CF pour clore la saison 2022.

Des célébrations pour finir

 

DC United a obtenu la première occasion de marquer du match, à la suite d’une tête hors cible de Victor Palsson, mais le CF Montréal a rapidement augmenté la pression.

Le Bleu-blanc-noir a tranquillement tissé sa toile et a décoché quelques tirs en direction du filet ennemi, sans toutefois frapper le cadre. Le gardien David Ochoa a dû se signaler à la 20e minute, lorsqu’il a plongé à sa droite pour priver Joaquin Torres d’un but.

Les visiteurs ont cogné à la porte à deux reprises en l’espace d’une minute, mais James Pantemis, sur la tentative de Miguel Berry, et le défenseur Gabriele Corbo, sur la tête de Christian Benteke, ont dit non.

La troupe de Nancy a pris les devants quand Brault-Guillard a effectué un centre bas dans la surface de réparation, avant la fin de la demie. Pines a tendu le pied et il a fait changer la trajectoire du ballon pour surprendre Ochoa.

 

Malgré leur avance, les Montréalais ont continué à attaquer en deuxième demie pour aller chercher un but d’assurance. Ils ont eu l’occasion de le faire après que l’assistance vidéo à l’arbitrage eut confirmé que Pines avait poussé Koné dans la surface de réparation.

Torres a eu le mandat d’exécuter le penalty, mais sa frappe vers la gauche a été habilement bloquée par Ochoa. Pines a tout de même été expulsé.

DC United croyait bien avoir nivelé le pointage, à la suite d’une puissante volée de Theodore Ku-Dipietro, mais l’arbitre sur les lignes de côté a jugé que Steven Birnbaum était en situation de hors-jeu.

À voir en vidéo