Auger-Aliassime propulse le Canada en quarts de finale de la Coupe Davis

Auger-Aliassime a confirmé l’accession de l’unifolié au tour suivant en l’emportant 6-3, 6-4 lors du deuxième match de simple de la journée, nivelant momentanément le duel à 1-1 entre le Canada et la Serbie en phase de groupes.
Jose Jordan Agence France-Presse Auger-Aliassime a confirmé l’accession de l’unifolié au tour suivant en l’emportant 6-3, 6-4 lors du deuxième match de simple de la journée, nivelant momentanément le duel à 1-1 entre le Canada et la Serbie en phase de groupes.

Félix Auger-Aliassime n’a fait qu’une bouchée de Miomir Kecmanovic, samedi après-midi, propulsant du même coup le Canada en quarts de finale de la Coupe Davis.

Auger-Aliassime a confirmé l’accession de l’unifolié au tour suivant en l’emportant 6-3, 6-4 lors du deuxième match de simple de la journée, nivelant momentanément le duel à 1-1 entre le Canada et la Serbie en phase de groupes.

Afin d’éviter qu’Auger-Aliassime dispute un deuxième programme double en autant de jours, le capitaine de l’équipe canadienne, Frank Dancevic, l’a remplacé par Alexis Galarneau pour le match de double ultime contre Kecmanovic et Filip Krajinovic, en fin de journée. Galarneau était jumelé à son compatriote Vasek Pospisil pour l’occasion.

Dancevic a ensuite pris la décision d’interrompre le match de double alors que le Canada tirait de l’arrière 1-2 en première manche, pour éviter que Pospisil n’aggrave la blessure qu’il a subie la veille lors de son match de simple contre l’Espagnol Roberto Bautista Agut.

Mais peu importe. Le Canada est assuré d’accéder au tour suivant en novembre à Malaga, en Espagne.

Le Canada présente maintenant une fiche de 2-1 dans le groupe B, soit la même que la Serbie. L’Espagne suit à 1-1, tandis que la Corée du Sud croupit au dernier rang avec un dossier de 0-2.

En simple, Auger-Aliassime a exploité son puissant service pour enregistrer 13 as contre Kecmanovic, blanchi dans cette catégorie. Le tennisman âgé de 22 ans a également été plus opportuniste que le Serbe en situation de bris, convertissant deux de ses quatre balles de bris. En comparaison, son adversaire n’a pu ravir le service du Québécois en deux opportunités.

Auger-Aliassime, qui avait réussi un exploit la veille en disposant du no 1 mondial Carlos Alcaraz, a ainsi rompu le mauvais sort face à Kecmanovic. Ce dernier, 33e raquette mondiale, compile maintenant un dossier de 2-1 en carrière contre Auger-Aliassime, 13e joueur au monde.

Un peu plus tôt samedi, le Québécois Gabriel Diallo s’est incliné 6-2, 6-2 devant Laslo Djere dans le cadre du premier match de simple de l’affrontement entre les deux pays.

Il s’agissait du premier match de Diallo, un géant de six pieds sept pouces et 198 livres classé 334e au monde, dans cette compétition. Et ce fut tout un baptême de feu.

Diallo a obtenu cette opportunité de briller à la suite de la décision de Dancevic d’accorder du repos à Pospisil.

Djere, qui est 66e au monde, a profité de l’inexpérience de son jeune adversaire âgé de 20 ans, un puissant cogneur, pour facilement en venir à bout après une heure et cinq minutes de jeu sur le ciment du’Pabellon Fuente de San Luis’de Valence, en Espagne.

Le représentant de l’unifolié a notamment laissé filer ses trois balles de bris contre Djere, qui en a converti quatre en sept occasions. Diallo a aussi réussi un seul as, et commis trois doubles fautes. Son rival a enregistré trois as, et s’est limité à une seule double faute.

Néanmoins, Diallo n’est pas piqué des vers. Il a remporté le tournoi de Granby le mois dernier, après avoir pris la mesure du Chinois Juncheng Shang 7-5, 7-6 (5) en finale. Il avait aussi été évincé au deuxième tour du tournoi de qualifications pour l’Omnium Banque Nationale.

À voir en vidéo