Kei Kamara s’illustre sous la pluie et le CF Montréal bat le Fire de Chicago 3-2

Kei Kamara s’est élevé au-dessus de la mêlée en récoltant deux buts et une passe décisive en seulement 62 minutes de travail.
Graham Hughes La Presse canadienne Kei Kamara s’est élevé au-dessus de la mêlée en récoltant deux buts et une passe décisive en seulement 62 minutes de travail.

La pluie et les conditions de jeu difficiles n’ont pas empêché Kei Kamara de prouver une fois de plus qu’il est peut-être l’aubaine de l’année en MLS.

Kamara a participé à tous les buts du CF Montréal, qui a vaincu le Fire de Chicago 3-2, mardi soir, au stade Saputo.

Pendant ses 62 minutes de travail, le vétéran de 38 ans a créé beaucoup de choses en territoire ennemi et il a conclu la rencontre avec deux buts et une passe décisive. Arrivé à Montréal pour moins de 100 000 $US, Kamara a maintenant amassé huit buts et sept passes décisives cette saison.

« Je lui dis bravo pour ce qu’il a accompli aujourd’hui, a mentionné l’entraîneur-chef Wilfried Nancy. Il a fait du bien pour jouer sur des appuis un peu plus hauts et dans le jeu, il a créé des situations. Il fait des choses qui aident l’équipe, mais ce qui m’intéresse depuis le début de la saison, c’est son attitude. C’est un compétiteur et il l’a encore montré aujourd’hui. »

Avant le début de la partie, le CF Montréal (17-9-5) a partagé sur son compte Twitter une photo sur laquelle on pouvait voir Kamara, langue sortie, attraper les gouttes de pluie. Couronné joueur du match, il en a donné pour leur argent aux courageux partisans qui se sont déplacés au stade.

 

« Ça faisait du bien d’être sur le terrain aujourd’hui. Je suis toujours prêt à jouer ce genre de match et je l’ai été pendant toute ma carrière. Le plus difficile ce soir, c’était de rester concentré après notre dernier match, qui était riche en émotions. Mais si quelqu’un devait le faire, c’est bien moi, car j’ai vécu de grandes émotions par le passé », a dit Kamara.

Son brio a permis au CF Montréal d’accentuer à six points son avance sur les Red Bulls de New York, au deuxième rang de l’Association Est. Le Bleu-blanc-noir est maintenant assuré d’accueillir un match éliminatoire à domicile, à la mi-octobre.

L’attaquant sierraléonais a également mis la table pour le deuxième but en autant de matchs de Zachary Brault-Guillard. Cette réussite a été nécessaire, car le Fire (9-14-8) a réduit l’écart à 3-2 tôt en deuxième demie avant de manquer de carburant pour niveler le pointage.

« J’aurais aimé être un peu plus tranquille parce que nous nous sommes mis dans le pétrin de façon stupide. Nous aurions pu mieux gérer ça. J’aime bien donner des défis à mes joueurs quand nous gagnons alors là, j’en ai quelques-uns pour qu’ils fassent un peu mieux à propos de la gestion du match. Je veux que nous ayons un peu plus de contrôle lors de ces matchs-là et c’est la prochaine étape », a indiqué Nancy.

C’est l’homme de huit millions du Fire, Xherdan Shaqiri, qui a inscrit les deux buts de son équipe et chaque fois lors d’un penalty. L’international suisse a obtenu sept buts et 11 passes décisives cette saison.

La troupe montréalaise est invaincue à ses trois dernières parties (2-0-1) et elle n’a pas perdu contre le Fire (9-14-8) à ses cinq derniers affrontements (4-0-1), soit depuis le 10 août 2019.

Au coeur d’une séquence de trois matchs en huit jours, Nancy a laissé quelques réguliers de côté, dont les défenseurs Alistair Johnston et Kamal Miller. Le milieu de terrain Victor Wanyama et l’attaquant Romell Quioto ont fait leur entrée en deuxième demie pour les Montréalais.

Le CF Montréal reprendra l’action samedi soir, alors qu’il rendra visite au Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Le vieux routier se lève

 

Les deux équipes ont mis du temps avant de trouver leur rythme lors des 15 premières minutes, mais le CF Montréal a été le premier à se mettre en marche.

Le Bleu-blanc-noir s’est propulsé en avance à la 21e minute, à la suite d’un coup de pied de coin. Ismaël Koné a hérité du ballon et il a décoché un tir bas que Kamara a habilement fait dévier avec son talon droit.

La foule a pu célébrer seulement huit minutes plus tard, encore grâce à Kamara. Après une touche de ballon ratée du défenseur Jonathan Bornstein, Brault-Guillard a poussé l’objet vers Koné, qui l’a remis à Kamara. Le vétéran de 38 ans a décoché une frappe vive que le gardien Gabriel Slonina n’a pas stoppée.

Une sortie mal calculée de Sebastian Breza a cependant permis au Fire de réduire l’écart à la 39e minute. Shaqiri a décoché un tir bas que le gardien du CF Montréal a partiellement bloqué, mais pas suffisamment pour empêcher le ballon d’entrer dans le filet.

Les hommes de Wilfried Nancy ont toutefois répliqué avant de rentrer au vestiaire. Bornstein a une fois de plus fait une mauvaise touche avec le ballon et ç’a profité à Kamara. Ce dernier a effectué une belle passe à Brault-Guillard, qui a enfilé l’aiguille à la suite d’un tir bas.

Le défenseur Joel Waterman a ouvert la porte pour les visiteurs après avoir commis une faute dans la surface de réparation. Shaqiri s’est installé au point de penalty et il a décoché un tir à l’opposé du plongeon de Breza.

Le CF Montréal a par la suite limité les dégâts pour mettre la main sur les trois points.

À voir en vidéo