Serena Williams poursuit sa route à Flushing Meadows

L’Américaine de 40 ans, lauréate de 23 titres en Grand Chelem en simple féminin, s’est assurée de jouer au moins un autre match en simple dans ce qui pourrait être le dernier tournoi de son illustre carrière.
Photo: Frank Franklin II Associated Press L’Américaine de 40 ans, lauréate de 23 titres en Grand Chelem en simple féminin, s’est assurée de jouer au moins un autre match en simple dans ce qui pourrait être le dernier tournoi de son illustre carrière.

Serena Williams a éliminé l’Estonienne Anett Kontaveit, deuxième tête de série, en trois manches de 7-6 (4), 2-6, 6-2 en deuxième ronde des Internationaux de tennis des États-Unis mercredi soir.

Du coup, l’Américaine de 40 ans, lauréate de 23 titres en Grand Chelem en simple féminin, s’est assurée de jouer au moins un autre match en simple dans ce qui pourrait être le dernier tournoi de son illustre carrière.

«Il me reste encore un peu de carburant, a dit Williams avec le sourire, lors de l’entrevue sur le terrain. C’est là où je suis à mon meilleur. J’aime les défis et je montre que je suis à la hauteur de celui-là. »

Comme lors de son match de premier tour lundi soir, Williams a pu profiter du soutien d’une foule bruyante au stade Arthur-Ashe.

Elle a frappé des services dont la vitesse maximale a été de 190 km/h, tenu tête à Kontaveit lors de longs échanges depuis les lignes de fond et sorti de brillants coups aux moments où elle en avait le plus besoin.

Après avoir remporté un premier set corsé et après avoir connu une baisse dans son niveau de jeu en deuxième manche, Williams s’est dirigée vers le vestiaire pour une pause avant d’entamer la manche décisive.

Au retour, c’est Williams qui a levé le niveau de son jeu et montré qu’elle était la meilleure joueuse à ce moment du duel. Comme elle l’a fait si souvent, sur tant de scènes, face à un enjeu aussi élevé.

Williams, gagnante de six titres à Flushing Meadows, disputera son prochain match vendredi, contre l’Australienne Ajla Tomljanovic.

Après la prestation de Williams, c’était au tour du Russe Daniil Medvedev, favori du simple masculin, de fouler le court du stade Arthur-Ashe, face au Français Arthur Rinderknech, 58e joueur mondial.

Sakkari tombe

 

Déjà que les deux dernières championnes du simple féminin des Internationaux de tennis des États-Unis avaient été éliminées, voilà que l’une des demi-finalistes de l’édition de 2021 a subi le même sort, mercredi après-midi.

La Grecque Maria Sakkari, troisième tête de série, s’est inclinée 3-6, 7-5, 7-5 face à la Chinoise Wang Xiyu dans un duel de deuxième ronde.

L’année dernière, Sakkari avait réussi à participer à deux demi-finales en tournois du Grand Chelem, mais elle a eu de la difficulté à enchaîner sur ses succès de 2021.

Cette semaine, elle a reconnu qu’elle avait eu des problèmes à gérer une renommée accrue, résultat de son ascension jusqu’au troisième rang du classement de la WTA. Aussi, elle a déclaré que certains jours, elle n’appréciait pas le tennis et qu’elle ne voulait même pas sortir du lit.

Elle a par ailleurs affirmé s’être présentée à ce tournoi dans un meilleur état d’esprit, mais le niveau de son jeu, mercredi, ne lui a tout simplement pas permis de venir à bout de Wang, 75e joueuse mondiale.

Cette dernière a accédé à la troisième ronde d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

«C’est décevant, ça fait mal parce que je me sentais mieux, j’avais plus de plaisir, je me sentais bien sur le court. C’est très décevant que le niveau de mon jeu a été si bas aujourd’hui », a déclaré la Grecque de 27 ans.

L’élimination de Sakkari est survenue au lendemain des défaites d’Emma Raducanu, championne en titre, et de Naomi Osaka, qui a gagné le tournoi en deux occasions.

Dans un autre match présenté mercredi après-midi, Ons Jabeur, cinquième tête de série, a mérité son billet pour le troisième tour à la suite d’une victoire en deux manches, 7-5, 6-2 contre Elizabeth Mandlik, qui est la fille de l’ancienne joueuse Hana Mandlikova, championne du tournoi en 1985.

Lors de sa prochaine sortie, Jabeur croisera le fer avec l’Américaine Shelby Rogers, classée 31e, qui a vaincu Viktoria Kuzmova 7-5, 6-1.

Les Américaines Cori Gauff (12e) et Madison Keys (20e) ont également gagné leur match de deuxième ronde et croiseront le ferau troisième tour.

 

Chez les hommes, le Norvégien Casper Ruud (5e), l’Espagnol Pablo Carreno Busta (12e), l’Italien Matteo Berrettini (13e) etle vétéran britannique Andy Murray ont tous signé des victoires en quatre sets après avoir concédé la première manche.

Berrettini et Murray se livreront bataille lors de la troisième ronde, tandis que Ruud se mesurera à l’Américain Tommy Paul qui a éliminé son compatriote Sebastian Korda en cinq manches, en début de soirée.

Les Australiens Alex De Minaur (18e) et Nick Kyrgios (23e) ont aussi atteint le troisième tour.

À voir en vidéo