Pablo Carreño Busta remporte l’Omnium Banque Nationale

Carreño Busta est le premier joueur depuis Guillermo Cañas, en 2002, à gagner le tournoi au Canada sans être une tête de série.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Carreño Busta est le premier joueur depuis Guillermo Cañas, en 2002, à gagner le tournoi au Canada sans être une tête de série.

La résilience et l’intensité de l’Espagnol Pablo Carreño Busta lui ont permis de signer une importante première dans sa carrière, dimanche.

Carreño Busta a résisté aux puissantes frappes du Polonais Hubert Hurkacz et il a remporté le volet masculin de l’Omnium de tennis Banque Nationale 3-6, 6-3, 6-3 pour obtenir le premier titre de sa carrière lors d’un tournoi du Masters 1000.

Carreño Busta est le premier joueur depuis Guillermo Cañas, en 2002 à Toronto, à gagner le tournoi au Canada sans être une tête de série. Andy Roddick, en 2003 à Montréal, était le dernier joueur à enregistrer un premier titre Masters 1000 de sa carrière au Canada.

Carreño Busta, 23e mondial, est également devenu le premier champion du tournoi canadien à être classé hors du top-20 depuis le Roumain Andrei Pavel (no 43), en 2001 à Montréal, et le troisième Espagnol, après Manuel Orantes et Rafael Nadal.

Septième titre

 

Il s’agit d’un septième titre au cours de sa carrière pour Carreño Busta, qui a du même coup pris une douce revanche face à Hurkacz, qui l’avait vaincu en finale de l’Omnium de Moselle, en France, en 2021.

Hurkacz, huitième tête de série à Montréal, montrait une fiche de 5-0 en finale sur le circuit de l’ATP, mais ses 18 as n’ont pas réussi à garder sa fiche immaculée. Le Polonais a totalisé 95 as pendant la semaine.

Les deux joueurs ont été relativement efficaces et expéditifs au service lors des cinq premiers jeux de la manche initiale, mais Carreño Busta a été le premier à se faire briser.

À la sixième partie, l’Espagnol a éprouvé des difficultés au service et il a permis à son adversaire de prendre les devants 4-2 à la suite d’un revers hors cible. En avance 5-3, Hurkacz a réussi un autre as pour remporter la première manche à sa première tentative.

Le vent a tourné dès le début de la deuxième manche, alors que Hurkacz a connu de rares ratés au service. En retard 1-0, il a donné trois points consécutifs à son rival et il a offert le bris à Carreño Busta en envoyant son coup dans le filet.

L’Espagnol a dû travailler un peu pour se donner une priorité de 3-0, mais il a ensuite poursuivi sur sa lancée en réussissant un très bon service sortant pour forcer la tenue d’une manche ultime.

Hurkacz brisé

 

Comme il l’avait fait à quelques reprises pendant la semaine, Hurkacz est retourné au vestiaire entre la deuxième et la troisième manche, mais le Polonais n’a pas obtenu l’effet escompté à son retour sur le terrain.

Au troisième jeu, Hurkacz a ouvert la porte à Carreño Busta et il a été brisé lorsque son amorti audacieux a touché le haut du filet sans toutefois tomber de l’autre côté.

Transporté par la foule, Carreño Busta a gagné l’un des points les plus spectaculaires du tournoi, à la sixième partie.

Alors qu’il était dos au terrain, l’Espagnol a ramené une balle en jeu de façon désespérée et il a ensuite renvoyé un smash de Hurkacz dans les limites du terrain. Le Polonais a ensuite réussi deux volées au filet pour semer l’hystérie sur le court central du stade IGA.

Carreño Busta a pu célébrer après avoir brisé Hurkacz une dernière fois, au neuvième jeu.

 

Plus tard dimanche, le Britannique Daniel Evans et l’Australien John Peers affronteront le Néerlandais Wesley Koolhof et le Britannique Neal Skupski, les troisièmes têtes de série, lors de la finale du double masculin

À voir en vidéo