Le CF Montréal tentera de gagner à Houston, là où il ne l’a jamais fait

Le CF Montréal tentera de s’imposer contre le Dynamo, ce samedi à Houston.
Photo: Chris Carlson Associated Press Le CF Montréal tentera de s’imposer contre le Dynamo, ce samedi à Houston.

Le CF Montréal tentera samedi de réussir ce qu’il n’a jamais accompli jusqu’ici depuis ses débuts en MLS en 2012 : gagner un match dans la chaleur de Houston.

La troupe de Wilfried Nancy occupe le quatrième rang du circuit avec six victoires à l’étranger cette saison (6-4-2) et elle aura également l’occasion samedi de gagner pour une première fois trois matchs de suite en terrain hostile.

« J’ai hâte à ce match, car j’aime les défis dans la vie, a dit Nancy, en visioconférence, jeudi. Nous n’avons jamais gagné là-bas. C’est difficile. Il fait très chaud. Ils ont un grand terrain et la pelouse est faite d’une certaine façon. C’est très difficile. »

L’équipe à domicile a remporté chacun des duels dans les 16 confrontations en MLS entre le CF Montréal et le Dynamo, sauf en octobre 2012, quand le club montréalais a soutiré un verdict nul à Houston.

Nancy a des souvenirs très limpides des performances de la formation montréalaise au stade PNC.

 

« Nous avons toujours commencé de manière correcte, puis après 10 ou 15 minutes, c’est le blackout, a-t-il raconté. L’idée, c’est d’offrir une bonne performance pour nous permettre de ramener des points.

« Nous verrons. Nous allons préparer quelque chose », a ajouté Nancy.

Moins de rotation

 

L’entraîneur-chef montréalais a admis être conscient qu’il semble se fier de plus en plus sur le même groupe de joueurs, contrairement à la situation en début de saison, où il pouvait faire une rotation avec son personnel sans jamais en subir de contrecoups.

Nancy a souligné avoir parlé, au cours des derniers jours, avec les joueurs dont le temps de jeu a été réduit au fil de la saison.

 

« J’ai été joueur et je sais que quand vous ne jouez pas, vous êtes privé de votre passion, a mentionné Nancy. C’est bien de parler avec les joueurs qui jouent, mais j’ai appris qu’il faut aussi parler à ceux qui jouent moins.

« Il faut être clair avec eux, parler de la situation du moment, leur dire les choses à améliorer. Je dois leur dire que je suis conscient qu’ils jouent moins, mais leur rappeler qu’ils ont toujours un rôle extrêmement important. Tant que les joueurs sont là, je compte sur eux. Si je ne veux pas compter sur eux, je vais aller voir Olivier [Renard, le directeur sportif]. »

Nancy a rappelé que l’effort à l’entraînement devait être le même, afin d’aider ceux qui jouent à maintenir un bon niveau.

Le milieu de terrain Joaquin Torres fait partie de ceux qui ont vu moins d’action au cours des dernières semaines. Après avoir obtenu 10 départs en 15 matchs entre le début de saison et la fin du mois de juin, il a depuis été de la formation partante à seulement deux reprises en sept rencontres.

« La seule chose à faire est de redoubler d’ardeur à l’entraînement, a dit Torres, par l’entremise d’un interprète. Je me donne à 110 % à l’entraînement. C’est la seule façon d’arriver au niveau où je vais pouvoir contribuer aux succès de l’équipe. »

La visite à Houston est la dernière du CF Montréal cette saison contre un rival de l’Association de l’Ouest.

Koné dans le moment présent

 

Le milieu de terrain du CF Montréal Ismaël Koné a admis avoir eu des discussions concernant un transfert pour le club Norwich City, en deuxième division anglaise.

« Ils sont venus à la porte, ils ont fait une offre concrète. Oui, ils sont venus me regarder, mais nous ne nous sommes pas entendus sur le côté business », a raconté l’international canadien originaire de la Côte d’Ivoire lorsqu’il a été invité à commenter les rumeurs à ce sujet.

Koné, âgé de 20 ans, a récolté un but et trois passes décisives en 18 matchs de saison régulière en MLS en 2022, dont 13 départs.

Il s’est dit reconnaissant d’avoir été courtisé par un club européen, mais a souligné qu’il restait dans le moment présent.

« Je ne pense pas à quand j’irai là-bas, où je vais être, etc. Je me concentre sur moi, pour devenir le meilleur joueur possible et aider l’équipe, a dit Koné. Je me concentre sur maintenant et c’est tout. »

À voir en vidéo