Leylah Fernandez est venue à bout de Storm Sanders

Lors de la manche décisive, Leylah Fernandez est allé chercher un bris lors du cinquième jeu et un autre lors du neuvième jeu, pour clore l’affrontement.
Cole Burston La Presse canadienne Lors de la manche décisive, Leylah Fernandez est allé chercher un bris lors du cinquième jeu et un autre lors du neuvième jeu, pour clore l’affrontement.

La Lavalloise Leylah Fernandez a salué son retour sur les courts lundi soir à Toronto en arrachant une victoire de 6-4, 6-7 (2), 6-3 contre l’Australienne Storm Sanders dans un match de première ronde du volet féminin de l’Omnium de tennis Banque Nationale.

Fernandez en était à son premier match depuis qu’elle avait subi une blessure à un pied lors d’une défaite aux mains de Martina Trevisan en quarts de finale des Internationaux de France, le 31 mai.

Dès le premier jeu, la Lavalloise a dû se défendre contre trois balles de bris, avant de se créer des chances de bris lors des sixième et huitième jeux. Elle a finalement obtenu le bris recherché lors du 10e jeu du set initial grâce à quatre points consécutifs.

Sanders a réagi en brisant d’entrée de jeu lors de la deuxième manche. Fernandez a récupéré ce bris lors du quatrième jeu et les deux joueuses ont su protéger leur service jusqu’au bris d’égalité, que l’Australienne a facilement gagné grâce à quatre mini-bris.

Lors de la manche décisive, Fernandez est allé chercher un bris lors du cinquième jeu et un autre lors du neuvième jeu, pour clore l’affrontement.

Fernandez, 13e tête de série, jouera son prochain match mercredi contre la Brésilienne Beatriz Haddad Maia.

Dans un autre match joué en soirée, la Canadienne Katherine Sebov, 299e mondiale, a arraché la première manche à la Kazakhe Yulia Putintseva, classée 46e monde. Elle n’a cependant pu maintenir la cadence et Putintseva l’a finalement emporté 3-6, 6-2, 7-5.

En double, les Canadiennes Rebecca Marino et Carol Zhao ont été battues 6-3 et 6-3 par Alexa Guarachi et Andreja Klepac.

 

Mardi soir marquera la rentrée de l’Ontarienne Bianca Andreescu, 53e joueuse mondiale, qui aura le difficile mandat de vaincre la Russe Daria Kasatkina, classée neuvième au monde.

Marino et Zhao joueront aussi leur match de premier tour en simple mardi, contre la Chinoise Qinwen Zheng et l’Américaine Amanda Anisimova, respectivement.

Une première pour Serena

 

Plus tôt en journée, l’Américaine Serena Williams a mérité sa première victoire de la saison, l’emportant 6-3 et 6-4 devant Nuria Parrizas-Diaz.

Williams a remporté les trois derniers jeux du match, lors de ce qui est seulement son deuxième tournoi en 2022.

 

Elle est revenue au jeu à Wimbledon, le mois dernier. Là-bas, la championne de 23 tournois majeurs en simple a perdu face à Harmony Tan, en première ronde.

« Je suis juste contente d’avoir gagné. Ça faisait longtemps et j’avais oublié ce que ça procure comme sensation », a dit l’Américaine de 40 ans.

Lundi, elle a remporté les deux premiers jeux du match en route vers un gain en deux heures et une minute, incluant trois bris de son cru.

 

« À l’entraînement ça va bien…. il s’agit de transposer ça en contexte de match, a dit Williams. Je suis le genre de personne qui peut rapidement prendre un bon rythme. »

Classée 57e au monde, Parrizas-Diaz, Espagnole de 31 ans, a dû se contenter d’un seul bris en huit occasions.

Williams aura comme prochaine rivale celle de Belinda Bencic ou Tereza Martincovà qui sortira victorieuse de leur match de mardi.

De son côté, Simona Halep, 15e tête de série, a défait Donna Vekic 6-0 et 6-2.

Halep a été la grande gagnante du tournoi en 2016 et 2018, à Montréal à chaque fois.

Les Tchèques Karolina Pliskova et Petra Kvitova ont connu des sorts opposés. Pliskova a défait sa compatriote Barbora Krejcikova en deux manches, tandis que Kvitova s’est inclinée en trois manches face à l’Américaine Alison Riske.

Dans le tout dernier match de la soirée, qui a pris fin vers 1 h mardi matin, la Suissesse Jil Belen Teichmann a défait l’Américaine Venus Williams 6-2, 6-3.

À voir en vidéo