Le président du conseil d’administration de Hockey Canada démissionne

Hockey Canada se retrouve dans l’eau chaude depuis ce printemps, quand il a été révélé que l’organisation avait réglé hors cour une poursuite pour allégation d’agression sexuelle par huit joueurs après un gala de l’organisation en 2018 à London, en Ontario.
Jeff McIntosh La Presse canadienne Hockey Canada se retrouve dans l’eau chaude depuis ce printemps, quand il a été révélé que l’organisation avait réglé hors cour une poursuite pour allégation d’agression sexuelle par huit joueurs après un gala de l’organisation en 2018 à London, en Ontario.

Hockey Canada a annoncé samedi matin que le président de son conseil d’administration, Michael Brind’Amour, avait remis sa démission, tard la veille.

Brind’Amour a indiqué dans une déclaration publiée par Hockey Canada qu’il avait pris cette décision après avoir « écouté attentivement les commentaires des Canadiennes et Canadiens concernant la culture de notre sport, celle de notre organisation, nos actions et notre leadership ».

Son mandat arrivait à terme en novembre 2022, mais il a préféré céder son poste plus rapidement.

« Il est essentiel d’agir immédiatement pour relever les défis importants auxquels notre organisation et notre sport sont confrontés et pour lesquels notre plan d’action a été mis en place. Je ne serais pas en mesure de mener à terme ce renouveau et j’ai donc annoncé ma démission du conseil d’administration », a-t-il indiqué.

Hockey Canada se retrouve dans l’eau chaude depuis ce printemps, quand il a été révélé que l’organisation avait réglé hors cour une poursuite pour allégation d’agression sexuelle par huit joueurs après un gala de l’organisation en 2018 à London, en Ontario.

Après des présentations peu convaincantes devant une commission parlementaire, plusieurs politiciens ont réclamé la démission des dirigeants de Hockey Canada au cours des dernières semaines.

 

De son côté, Hockey Canada a annoncé plus tôt cette semaine la nomination du juge Thomas Cromwell pour réviser la gouvernance de l’organisation.

« Je comprends que nos mesures prises dans les dernières semaines font partie de la solution, a dit Brind’Amour. J’ai la certitude que les recommandations guideront l’organisation vers les changements souhaités. »

Le conseil d’administration et les membres de Hockey Canada se réuniront au cours des prochains jours pour déterminer les étapes suivantes et nommer un président intérimaire.

À voir en vidéo