Tiger Woods trébuche à l’ouverture de l’Omnium britannique

«Je n’ai pas été assez bon sur les verts. Tous mes coups roulés ont été courts», a déploré le joueur de 46 ans, qui se remet toujours de l’accident de voiture qui a failli lui coûter sa jambe droite en février 2021.
Photo: Gerald Herbert Associated Press «Je n’ai pas été assez bon sur les verts. Tous mes coups roulés ont été courts», a déploré le joueur de 46 ans, qui se remet toujours de l’accident de voiture qui a failli lui coûter sa jambe droite en février 2021.

Tiger Woods marche mieux, mais son jeu a flanché jeudi au premier tour de l’Omnium britannique, sur le parcours de Saint Andrews. L’Américain a rendu une carte de +6, à 14 coups de la tête.

« Je n’ai pas été assez bon sur les verts. Tous mes coups roulés ont été courts », a déploré le joueur de 46 ans, qui se remet toujours de l’accident de voiture qui a failli lui coûter sa jambe droite en février 2021.

Jeudi, il a entamé son parcours par un double boguey dès le premier trou. Il a encore enchaîné des bogueys aux trous 3 et 4, puis concédé un second double boguey au 7e. Il était alors à +6, et il n’a pas réussi à améliorer sa carte sur les 11 trous suivants.

« Je n’ai pas l’impression d’avoir si mal tapé la balle, mais je me suis retrouvé dans de mauvais endroits », a-t-il estimé. « Ou de drôles de choses me sont arrivées », comme cet excellent tout premier coup qui s’est arrêté dans une motte de terre arrachée par la tête d’un club, ce qui a rendu le coup suivant très compliqué. « C’est comme ça. Les terrains de golf sont comme ça, et ce parcours est comme ça. J’ai eu mes chances de renverser la situation, mais je ne l’ai pas fait », a-t-il commenté.

Le champion de 15 tournois de prestige, y compris trois Omniums britanniques, a réussi son premier oiselet au 9e trou, déclenchant une salve d’applaudissements et d’encouragements du public qui lui a enfin fait desserrer les mâchoires, jusqu’à lui faire décrocher un sourire.

Mais son retour, quoique moins calamiteux, n’a pas été brillant non plus (deux oiselets pour trois bogueys).

Et la normale 4 du 18e trou a été à l’image de son calvaire : à quelques centimètres près, son premier coup ne s’est pas stabilisé sur le plateau du drapeau et la balle est retombée en arrière, en bas d’une butte. Son roulé pour l’aigle n’est pas passé loin, mais à côté quand même ; son coup pour l’oiselet est passé tout près, sans tomber ; il a finalement conclu sur une normale.

« [Vendredi, au deuxième tour], il faudra que je joue 66 — six coups sous la normale — si je veux avoir une chance de passer au tour suivant. Ç’a évidemment déjà été fait, y compris aujourd’hui [par Cameron Young (64) et Rory McIlroy (66)] », a relevé Woods.

« À moi d’y aller et de le faire, a-t-il répété. Il faut que je le fasse. »

À voir en vidéo