Les Alouettes remplacent l'entraîneur-chef Danny Maciocia

Danny Maciocia est également le directeur général des Alouettes de Montréal.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Danny Maciocia est également le directeur général des Alouettes de Montréal.

Les Alouettes de Montréal ont remercié l’entraîneur-chef Khari Jones et l’ont remplacé par le directeur général Danny Maciocia, mercredi.

L’équipe a indiqué que Maciocia, qui rencontrera les médias jeudi après-midi, gardera les doubles fonctions jusqu’à la conclusion de la présente saison. L’annonce survient après une défaite cuisante de 41-20 en Saskatchewan subie samedi, qui porte la fiche du club montréalais à un gain et trois revers. Le prochain match de la formation aura lieu le 14 juillet à Montréal, contre Edmonton.

L’équipe a aussi congédié le coordonnateur défensif Barron Miles, qui fait place à Noel Thorpe. Ce dernier dirigera également les demis défensifs.

« Ce genre de décision est toujours difficile à prendre, mais elle était nécessaire à nos yeux, a dit Maciocia. Il valait mieux la prendre tôt dans la saison. » « Nous remercions Khari Jones et Barron Miles pour leur travail, a-t-il ajouté, et nous leur souhaitons la meilleure des chances dans le futur. »

Maciocia, qui est revenu avec les Alouettes en janvier 2020 comme directeur général de l’équipe, avait amorcé sa carrière d’entraîneur chez les Moineaux en 1996. C’est sous la bannière des Eskimos d’Edmonton qu’il a obtenu une première coupe Grey en 2003 en tant que coordonnateur offensif, puis une seconde en 2005 en tant qu’entraîneur-chef. Il était d’ailleurs le premier Québécois à occuper ce poste dans la Ligue canadienne de football.

Indiscipline de l’équipe

En décembre dernier, au moment du bilan d’une saison de 7-7, l’appui de Maciocia envers Jones avait été modéré, alors qu’il ne confirmait pas le retour en poste de celui-ci.

Dans le cadre de ce bilan, Maciocia, Jones et le chef de la direction de l’équipe, Mario Cecchini, s’étaient dits déçus de la dernière campagne - particulièrement de l’indiscipline de l’équipe.

«On gagne en équipe et on perd en équipe. Mais j’ai dit à “Coach Jones” que l’indiscipline et le travail au sein des unités spéciales ont été insatisfaisants, expliquait alors Maciocia. On n’a pas été opportunistes non plus. Je trouve que nos sept défaites, ce sont nous qui avons perdu ces matchs. Nous avons été plutôt mous.»

«C’est à moi d’y voir, disait Jones. Je ne suis pas fier de cet aspect. Je vais m’assurer dès le début de la prochaine saison que l’on trouve des façons de faire passer le message, que ce soit par des amendes, en clouant des joueurs sur le banc ou en les libérant. Nous allons faire tout ce qui est nécessaire pour éliminer ces pénalités.»

Noel Thorpe a débuté sa carrière dans la LCF à Montréal, en 2002, gagnant la Coupe Grey dès sa première saison, après six années dans les rangs universitaires avec UBC et Simon Fraser. En 1997 il a soulevé la Coupe Vanier avec les Thunderbirds de UBC.

Avec Montréal, Thorpe a dirigé les unités spéciales et les demis défensifs de 2002 à 2007. De 2013 à 2017, il a été coordonnateur défensif et entraîneur adjoint. Il rejoint Danny Maciocia avec qui il a oeuvré à Edmonton en 2010 et avec les Carabins en 2011 et 2012, alors qu’il était le coordonnateur des unités spéciales.

En novembre 2019, les Alouettes avaient accordé un pacte de trois ans à Jones, un ancien quart durant 11 saisons dans la Ligue canadienne.

Jones a amorcé sa carrière d’entraîneur en 2009, avec Hamilton. Il y a dirigé les quarts pendant deux saisons, puis l’attaque la saison suivante.

À voir en vidéo