Le Galaxy de Los Angeles frappe tôt et corrige le CF Montréal

Victor Wanyama lutte pour le ballon contre Rayan Raveloson, à droite, et Raheem Edwards, à gauche.
Alex Gallardo The Associated Press Victor Wanyama lutte pour le ballon contre Rayan Raveloson, à droite, et Raheem Edwards, à gauche.

Chicharito a marqué tôt, Dejan Jovelvic a converti un penalty et le Galaxy de Los Angeles a filé vers un gain de 4-0 contre le CF Montréal, lundi.

Chicharito a inscrit son septième but de la campagne dès la huitième minute. Samuel Grandsir a centré puis Efrain Alvarez a renvoyé d’une tête à Chicharito, qui a fait mouche entre les jambes de Sebastian Breza.

Chicharito n’avait pas marqué à ses trois dernières rencontres.

Le Galaxy a doublé le coussin au début des arrêts de jeu de la première demie sur un penalty, après que l’arbitre a consulté les reprises.

On a statué que la main de Joel Waterman était survenue de justesse dans la zone de réparation.

 

Jovelvic a ainsi obtenu un cinquième but depuis quatre matchs.

Il a marqué du côté gauche, Breza ayant choisi le mauvais côté pour plonger.

 

La main de Waterman a été commise suite à une courte tête du Serbe Joveljic.

Le penalty a été un bien fâcheux dénouement pour le club de l’entraîneur Wilfried Nancy, d’autant plus que le Galaxy avait un style prudent depuis de nombreuses minutes.

« Nous avons joué un peu de malchance, a dit le milieu de terrain Alistair Johnston. En même temps, ça ne peut pas être tant que ça une question de malchance, avec un score de 4-0.

« Nous donnons beaucoup trop de chances de qualité en début de match. Ce n’est pas équitable envers nos gardiens. Collectivement, il faut faire mieux à ce niveau-là. »

Les favoris de la foule ont vu Rayan Raveloson ajouter un doublé (60e et 79e minutes).

Il a d’abord tiré profit d’un centre parfait de Julian Araujo, avant de ponctuer le score à la suite d’une belle série de courtes passes.

« Le troisième but a été un peu un point tournant, a dit Nancy. À partir de là, ça devenait plus difficile.

« Nous devions profiter de nos premières situations dangereuses et nous ne l’avons pas fait. »

Le Galaxy a obtenu quatre tirs cadrés, parmi 14 au total. La formation montréalaise a décoché 11 fois, dont trois tirs cadrés.

 

Le CF tentait de continuer dans la foulée d’un gain de 2-1 à Seattle, mercredi dernier. L’équipe essayait d’établir un record de son histoire en MLS avec un cinquième gain à l’étranger dans une même saison.

Le club montréalais va rejouer samedi soir à la maison, face au Sporting de Kansas City.

Alvarez est l’un des 12 joueurs californiens du Galaxy.

Évoluant à la maison pour une septième fois de suite, le Galaxy a stoppé une série de trois matchs sans victoire, dont deux revers consécutifs.

« Nous affrontions un club qui traversait une mauvaise séquence, a dit Nancy. Nous n’avons pas su aller chercher les buts qui nous auraient fait du bien. »

Le Galaxy a porté sa fiche à la maison contre Montréal à 4-0-1, dont une domination de 9-1 pour les buts.

La première menace des visiteurs est venue à la 6e minute du flanc gauche, un centre au ras le sol de Jojea Kwizera, à l’intention d’Ismaël Koné. Ce dernier a fait bifurquer, mais trop haut.

À la 11e minute, Lassi Lappalainen a été frustré de la main droite par le gardien du Galaxy, Jonathan Bond. Romell Quioto avait bien travaillé en amont de la séquence.

Trois minutes plus tard, Grandsir a raté une belle occasion posté à la droite du filet, sur un rebond.

À la 26e minute, une pointe de vitesse de Joaquin Torres a amené Mark Delgado à faire un excès de robustesse du coude droit, ce qui lui a valu un carton jaune.

Lors de la contre-attaque qui a suivi le coup franc, Grandsir a centré juste un peu trop loin pour Chicharito.

 

Une quinzaine de minutes avant la demie, Lappalainen ne s’est pas compromis face au redoutable Mexicain, étouffant une charge soutenue du Galaxy.

À la 38e minute, c’est Samuel Piette qui a été fautif pour un carton jaune, aux dépens d’Alvarez.

À voir en vidéo