Wimbledon prend fin pour les Canadiens en simple

Shapovalov, la 13e tête de série du tournoi, s’est incliné 6-2, 4-6, 6-1 et 7-6 (6) au bout d’un duel frustrant de deux heures et 19 minutes contre l’Américain Brandon Nakashima.
Photo: Glyn Kirk Agence France-Presse Shapovalov, la 13e tête de série du tournoi, s’est incliné 6-2, 4-6, 6-1 et 7-6 (6) au bout d’un duel frustrant de deux heures et 19 minutes contre l’Américain Brandon Nakashima.

C’est terminé pour les Canadiens en simple au tournoi de Wimbledon.

L’Ontarien Denis Shapovalov et sa compatriote Bianca Andreescu ont baissé pavillon, jeudi, au deuxième tour du tournoi majeur qui se déroule au All England Club.

Shapovalov, la 13e tête de série du tournoi, s’est incliné 6-2, 4-6, 6-1 et 7-6 (6) au bout d’un duel frustrant de deux heures et 19 minutes contre l’Américain Brandon Nakashima.

De son côté, Andreescu a plié l’échine 6-4,7-6 (5) devant la Kazakhe Elena Rybakina.

Pour sa part, le Québécois Félix Auger-Aliassime avait été évincé au premier tour mardi, tout comme la Britanno-Colombienne Rebecca Marino la veille.

 

Shapovalov, qui est originaire de Richmond Hills, a certes réussi sept as, contre aucun pour Nakashima, mais il a aussi commis huit doubles fautes, alors que son rival a été irréprochable à ce chapitre.

Shapovalov, qui tentait d’aligner deux victoires de suite pour la première fois depuis le tournoi de Rome en mai, a toutefois été brouillon dans de nombreuses phases de jeu. Il a notamment été dominé 30-14 au chapitre des fautes directes, et il a été limité à une seule balle de bris — qu’il a convertie, heureusement pour lui.

De son côté, Nakashima a joué du tennis inspiré, et il a réussi quatre bris en six opportunités sur la pelouse londonienne. L’Américain, 56e joueur au monde, aura rendez-vous au troisième tour avec le Colombien Daniel Elahi Galan, 109e au monde.

Un peu plus tôt dans la journée, Andreescu a subi le même sort lors de son duel contre Rybakina, qui s’est adjugé la victoire après une heure et 37 minutes sur le court no 12.

Rybakina, l’une des joueuses les plus puissantes du circuit féminin, a de nouveau misé sur son service pour vaincre son adversaire. Elle a dominé Andreescu 4-2 au chapitre des as, et remporté 80 % des points avec sa première balle.

Pour sa part, la représentante de l’unifolié est demeurée dans le match en limitant les erreurs — elle a commis moins de doubles fautes (4-3) et de fautes directes (20-16) que Rybakina.

La Kazakhe a cependant converti trois de ses quatre balles de bris, alors qu’Andreescu a été limitée à deux bris en trois opportunités.

La Canadienne, 56e joueuse au monde, n’avait jamais franchi le premier tour à ses deux participations précédentes (2017 et 2021) au tournoi de Wimbledon.

Rybakina, 17e tête de série, aura rendez-vous au prochain tour avec la Chinoise Qinwen Zheng, 52e raquette au monde.

Mince consolation, l’Ontarienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire de jeu mexicaine Giuliana Olmos ont défait la Belge Yanina Wickmeyer et la Kazakhe Yulia Putintseva 6-7 (2), 6-3 et 6-2 au premier tour du tournoi de double féminin.

À voir en vidéo