Le Lightning évite l’élimination

Le Lightning a réduit à 3-2 l’avance de l’Avalanche dans cette finale et il aura l’occasion de retrouver ses partisans pour une dernière fois cette saison, dimanche soir.
Photo: Jack Dempsey Associated Press Le Lightning a réduit à 3-2 l’avance de l’Avalanche dans cette finale et il aura l’occasion de retrouver ses partisans pour une dernière fois cette saison, dimanche soir.

La coupe Stanley était présente au Ball Arena à Denver, mais elle devra maintenant suivre en Floride les joueurs de l’Avalanche du Colorado et du Lightning de Tampa Bay.

Ondrej Palat a permis au Lightning de vivre un autre jour et il a vaincu l’Avalanche 3-2, vendredi soir, lors du cinquième match de la finale de la Coupe Stanley.

On aurait pu croire que les deux formations allaient se diriger vers une deuxième prolongation consécutive, mais Palat a été oublié dans l’enclave et il a trompé la vigilance du gardien Darcy Kuemper alors qu’il restait 6:22 à écouler au dernier tiers.

Palat a profité d’un manque de communication entre Cale Makar et Valeri Nichushkin pour accepter une passe de Victor Hedman et inscrire son 11e but des séries, dont son troisième victorieux.

« C’est ce que les bonnes équipes font, elles trouvent des façons de gagner, a mentionné l’attaquant du Lightning Corey Perry. C’est plaisant. C’est ça le hockey, différents joueurs lèvent leur jeu d’un cran à différents moments. »

Le Lightning, double champion en titre de la coupe Stanley, a réduit à 3-2 l’avance de l’Avalanche dans cette finale et il aura l’occasion de retrouver ses partisans pour une dernière fois cette saison, dimanche soir.

« Écoutez, c’est un immense défi pour nous, a insisté l’attaquant du Lightning Pat Maroon. C’est aussi un défi excitant à relever. »

Jan Rutta et Nikita Kucherov ont aussi fait bouger les cordages pour le Lightning, qui s’était incliné de façon plus ou moins controversée, mercredi soir. Mikhail Sergachev et Perry ont tous deux participé à deux réussites des leurs.

Andrei Vasilevskiy a une fois de plus fait de son mieux pour protéger les avances de son équipe. Le lauréat du trophée Conn-Smythe en 2021 a montré toute sa valeur en bloquant 35 des 37 rondelles dirigées vers lui.

 

L’erreur de Makar et de Nichushkin est venue gâcher une belle performance de leur part. Les deux joueurs ont conclu la rencontre avec un but et une mention d’assistance chacun. L’Avalanche doit cependant attendre au moins deux journées de plus avant de soulever sa première coupe Stanley depuis 2001.

« Il y a une croyance dans ce vestiaire que nous pouvons gagner tous les matchs que nous disputons, a affirmé le défenseur de l’Avalanche Devon Toews. Nous avons l’impression d’avoir connu un bon match ce soir. Mais ce n’était pas suffisant. »

Kuemper a alloué trois buts en 29 tirs, mais c’est surtout celui de Rutta qui a fait mal, alors que le disque est passé entre son corps et son bras gauche.

« Ce n’est pas censé être facile et ce ne le sera pas, a indiqué le capitaine de l’Avalanche, Gabriel Landeskog. Nous le savions avant le début de la finale et avant le match de ce soir. Il faut avoir une mémoire courte en séries et c’est ce que nous ferons. »

En montagnes russes

 

Kuemper et Vasilevskiy se sont échangé quelques beaux arrêts en première période, notamment lorsque leur équipe respective a dû évoluer en désavantage numérique. C’est toutefois le Lightning qui a réussi à ouvrir le pointage.

Après que Sergachev eut fait avorter une attaque de l’Avalanche, il a remis le disque à Perry, qui a repéré Rutta fin seul sur le flanc en zone neutre. Rutta a profité de beaucoup d’espace devant lui et une fois en territoire ennemi, il a décoché un tir frappé que Kuemper aurait assurément aimé revoir.

L’équipe locale a malgré tout accentué la pression en fin de premier engagement, mais elle n’a pas été en mesure de créer l’égalité. La défensive du Lightning a été débordée, mais elle a su bloquer des tirs alors qu’il y avait de la circulation devant le filet. Puis, lors d’une échappée partielle, Nathan MacKinnon a glissé la rondelle entre les jambières de Vasilevskiy, mais tout juste hors cible. Landeskog s’est ensuite buté à l’épaule gauche du gardien russe.

Le Lightning a été très actif au retour de l’entracte, mais la troupe du Colorado a nivelé la marque à 5:07. MacKinnon a remporté une mise en jeu en territoire offensif et Makar a décoché un tir flottant que Vasilevskiy ne semble pas avoir bien aperçu. Nichushkin a terminé son action au filet et il a pu pousser un disque libre derrière la ligne rouge.

Les visiteurs ont cependant repris leur avance d’un but lors d’un avantage numérique, un peu plus de trois minutes plus tard. Après que le défenseur Josh Manson eut connu toute une présence en bloquant trois lancers, Kucherov a décoché un tir sur réception de la pointe qui s’est faufilé derrière Kuemper, qui avait la vue voilée par Perry.

L’Avalanche a elle aussi eu droit à une supériorité numérique, en fin de deuxième période, mais malgré un bon nombre d’occasions de marquer, le pointage est resté inchangé. Makar a notamment effectué une spectaculaire montée entre trois joueurs du Lightning, mais son tir est passé par-dessus le filet. Mikko Rantanen aurait lui aussi pu créer l’égalité, mais son lancer a raté la cible.

Transportés par la bruyante foule, les joueurs de l’Avalanche n’ont pas manqué d’intensité dans les premières minutes du troisième vingt et leurs efforts ont porté leurs fruits. Avec un peu de chance, le tir de la pointe de Makar a été stoppé par Vasilevskiy, mais il a touché le patin d’Erik Cernak, qui couvrait Nichushkin, et la rondelle a trouvé son chemin entre les jambières du gardien.

À voir en vidéo