Les matchs à gagner absolument pour les Alouettes sont au calendrier

Le propriétaire des Alouettes, Gary Stern, prédit victoire par-dessus victoire.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le propriétaire des Alouettes, Gary Stern, prédit victoire par-dessus victoire.

Il est tôt en saison, mais déjà, les Alouettes de Montréal se trouvent dans une position inconfortable, avec une fiche de 0-2 à la veille de disputer leur premier match local, contre les Roughriders de la Saskatchewan, parfaits jusqu’ici.

Sans parler de match qui doit absolument être remporté, les joueurs et les entraîneurs du club de football montréalais sont conscients de l’importance de ce duel, présenté au stade Percival-Molson à compter de 19 h 30, jeudi.

Ajoutez à cela que le propriétaire du club, Gary Stern, est tout feu tout flamme sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines, prédisant victoire par-dessus victoire (il avait même prédit que les Alouettes « tueraient » les Argonauts de Toronto, la semaine dernière, avant de s’excuser pour son choix de mots), et vous avez là la recette pour qu’un peu tout le monde ressente plus de pression.

« Je ne sais pas s’il s’agit d’un match qu’on doit absolument gagner, mais c’est certain qu’on ne veut pas perdre devant nos partisans », a lancé le quart Trevor Harris lors de l’entraînement de mardi, après avoir admis un peu plus tôt qu’il y a « un sentiment d’urgence » au sein des troupes de l’entraîneur-chef Khari Jones.

Ce dernier doit d’ailleurs commencer à sentir la soupe chaude. Il a retiré Vernon Adams fils du poste de quart partant lors du deuxième quart du match contre les Argos la semaine dernière, une bien faible latitude pour un quart désigné comme no 1 par tout un chacun dans l’organisation avant le début de la saison.

Il a aussi apporté des changements sur le flanc gauche de la ligne à l’attaque, lui qui est insatisfait du travail de Chris Schleuger depuis le début de la saison.

« [Nick] Callendar va entrer dans le match. Schleuger ne jouera pas cette semaine. Nous savons qu’il peut mieux jouer qu’il ne l’a fait au cours des deux dernières semaines. Nous avons aimé ce que nous avons vu de Callendar jusqu’ici et nous voulons lui donner l’occasion de jouer », a simplement déclaré Jones, qui utilisera également David Brown comme substitut, mais du côté droit.

« Nous avons de bons joueurs de football de ce côté de la ligne, a ajouté Harris, qui a totalement confiance en ses coéquipiers devant lui. Nick Callendar a de très bonnes habiletés, et je ne pourrais avoir plus confiance en [Brown et Callendar]. »

Peu importe qui sera utilisé sur la ligne à l’attaque, ces joueurs auront une bonne soirée de travail : les Roughriders ont déjà inscrit 13 sacs en deux rencontres et appliquent une pression de tous les instants en défense.

« Ils sont très bons, a souligné Jones. Ils font beaucoup de trucs avec leurs secondeurs et leur ligne défensive. Mais nous avons une ligne offensive expérimentée, et je suis convaincu qu’elle va réagir de la bonne façon. Mais nous devrons nous débarrasser du ballon rapidement parfois, car ils font bien des choses différentes. »

Harris aura également une cible différente cette semaine en Dante Absher, qui fait son entrée à la place de Jake Wieneke. Ennuyé par une blessure aux ischiojambiers depuis le début du camp, Wieneke a du mal à se faire justice, et Absher lui a été préféré dans la formation.

Dans le champ arrière, c’est toujours Jeshrun Antwi qui est l’homme de confiance de Jones, même s’il a connu une sortie difficile à Toronto. Il sera secondé par Walter Fletcher.

« Nous comptons utiliser les deux joueurs », a souligné l’entraîneur.

Adams ne pourra agir comme substitut à Harris, puisqu’il a contracté la COVID-19. C’est Dominique Davis qui sera le no 2, et Davis Alexander complétera le trio de quarts. Le secondeur Chris Ackie est aussi tenu à l’écart en raison d’une blessure. Le garde Philippe Gagnon, qui a raté l’entraînement de mardi, sera toutefois de la formation.

À voir en vidéo