Mickelson se joint au circuit de golf financé par un fonds saoudien

La compétition de 54 trous aura lieu au club Centurion ; il y aura 25 M $ en bourses, dont quatre millions $ pour le vainqueur.
Photo: Julio Cortez Associated Press La compétition de 54 trous aura lieu au club Centurion ; il y aura 25 M $ en bourses, dont quatre millions $ pour le vainqueur.

Phil Mickelson mettra fin à une pause de quatre mois en prenant part au LIV Golf Invitational, qui est financé par l’Arabie saoudite.

Le tournoi comprenant 48 joueurs débutera vendredi, près de Londres.

 

Mickelson rejoint notamment Dustin Johnson, Sergio Garcia et trois autres gagnants de tournois majeurs.

La compétition de 54 trous aura lieu au club Centurion ; il y aura 25 M $ en bourses, dont quatre millions $ pour le vainqueur.

« Je suis prêt à renouer avec le sport que j’aime, a dit Mickelson dans un communiqué. Après 32 ans, cette voie est un nouveau départ excitant pour moi, à ce stade de ma carrière. »

Il a déclaré que la nouvelle ligue lui permettrait de se concentrer sur une approche de vie plus saine, sur les parcours et en dehors.

 

Mickelson n’a pas mentionné de montant à la signature. Il serait surprenant qu’il n’encaisse pas au moins 125 M $, soit la somme qui aurait été versée à Johnson.

Mickelson a joué le plus récemment le 6 février au Saudi International, où il a commencé à laisser paraître ses intentions — il a dit que le circuit de la PGA était guidé par une « cupidité très très déplaisante », en entrevue avec Golf Digest.

Deux semaines plus tard, Alan Shipnuck a publié des extraits de sa biographie non autorisée sur Mickelson. Dans celle-ci, le golfeur dit être bien au courant des atrocités en matière de droits de l’homme en Arabie saoudite, y compris le meurtre du chroniqueur Jamal Khashoggi.

Mickelson ajoute toutefois que ça vaut la peine de s’impliquer si ça peut être une façon indirecte d’amener des changements au PGA Tour.

Il a dit que lui et trois autres joueurs de haut niveau ont payé des avocats pour rédiger l’accord d’exploitation de la nouvelle ligue.

Il s’est excusé pour ce qu’il a qualifié de commentaires imprudents, sans mentionner le PGA Tour.

Mickelson a raté le Tournoi des maîtres et le Championnat de la PGA qu’il a remporté l’an dernier à 50 ans, devenant le plus âgé à triompher lors d’un tournoi majeur.

Dans sa déclaration de lundi, Mickelson a dit « avoir de l’empathie » avec ceux qui ne sont pas d’accord avec sa décision de quitter le PGA Tour.

Le LIV Invitational fait partie d’une ligue financée principalement par le Fonds d’investissement public de l’Arabie saoudite.

« Les contributions de Mickelson au golf et son lien avec des supporters du monde entier ne peuvent être surestimés. Nous sommes reconnaissants de l’avoir, a déclaré Greg Norman, p.-d.g. et commissaire de LIV Golf Investments.

« Il bonifie un excitant groupe de joueurs en vue de Londres, où nous sommes fiers de lancer une nouvelle ère du golf. »

La PGA n’a libéré aucun des 14 membres qui se sont inscrits au tournoi LIV ; la liste comprend aussi Louis Oosthuizen, Martin Kaymer et Charl Schwartzel.

Le nom de Mickelson a été omis de la liste originale publiée mardi.

 

Le Daily Telegraph a rapporté que Johnson, 15e au monde, a reçu plus de 125 M $ pour s’y joindre.

C’est probablement la fin de la carrière de Mickelson à la PGA : les joueurs qui font défection risquent des suspensions pour avoir enfreint les règles du circuit, en jouant à l’étranger sans libération.

Mickelson compte 45 victoires à la PGA et près de 100 M $ en gains, à la PGA et sur le circuit senior.

Il a remporté un premier tournoi en 1991.

 

Le LIV Golf Invitational est le premier de huit tournois prévus par ce circuit rival.

Cinq doivent se dérouler aux États-Unis, dont deux sur des parcours appartenant à l’ancien président Donald Trump.

Au moins cinq joueurs sur la liste pour le LIV ont laissé tomber leur adhésion au PGA Tour : Garcia, Oosthuizen, Schwartzel, Branden Grace et Kevin Na.

À voir en vidéo