Le Real Madrid remporte la finale de la Ligue des Champions

Le Real Madrid a consolidé son statut de roi du football européen.
Photo: Manu Fernandez Associated Press Le Real Madrid a consolidé son statut de roi du football européen.

Le Real Madrid a accentué son record en signant un 14e titre européen grâce à une victoire de 1-0 aux dépens de Liverpool, samedi, lors de la finale de la Ligue des Champions.

La finale s’est amorcée avec un retard de 37 minutes en raison de problèmes dans la foule à l’extérieur du Stade de France, à Paris.

Une fois sur le terrain, le Brésilien Vinícius Júnior a inscrit le seul but de la rencontre, à la 59e minute, après avoir accepté un centre de Federico Valverde. La victoire a permis à l’entraîneur-chef Carlo Ancelotti de remporter le tournoi pour une quatrième fois, ce qui constitue un record.

« Nous sommes les meilleurs, a mentionné l’attaquant de pointe du Real Madrid Karim Benzema. C’était une compétition très difficile et nous méritions de gagner cette finale. Avec toute l’histoire que cette équipe possède, nous avons montré à tout le monde que nous sommes toujours là. »

Alors que le Real Madrid a complété le doublé Ligue des Champions et La Liga espagnole, Liverpool a conclu la saison avec deux coupes en Angleterre.

 

« Dans le vestiaire, personne n’a l’impression que nous venons de conclure une très bonne saison », a insisté l’entraîneur-chef de Liverpool, Jurgen Klopp.

Le club anglais n’a pas été en mesure de déjouer le gardien Thibaut Courtois, qui a repoussé sur le poteau un tir de Sadio Mané en première demie. Il a réalisé un arrêt encore plus spectaculaire à la 81e minute, aux dépens de Mohamed Salah.

« Aujourd’hui, personne n’allait se placer sur mon chemin, a déclaré Courtois. J’allais gagner la Ligue des Champions d’une façon ou d’une autre. »

Vinícius s’est agenouillé et il a couvert son visage avec ses mains lorsque le dernier sifflet s’est fait entendre. Plusieurs de ses coéquipiers ont parcouru tout le terrain pour célébrer devant les partisans du Real Madrid.

Les joueurs de Liverpool sont restés sur le terrain pour regarder Marcelo, qui n’a pas joué une seule minute en finale, soulever le trophée sur un fond de feux d’artifice.

Le Real Madrid a consolidé son statut de roi du football européen. L’équipe espagnole détient le double des championnats d’Europe que son plus proche poursuivant, soit l’AC Milan. Liverpool est resté à six titres européens.

Cependant, des problèmes de foule avant le match ont entaché cette finale et feront certainement l’objet d’une enquête de l’UEFA et des autorités dans les prochains jours.

Alors qu’il ne restait que 45 minutes avant le coup d’envoi, il y avait encore de longues files de partisans de Liverpool qui attendaient l’autorisation d’entrer dans le stade. Dans certains cas, des partisans ont traversé la sécurité.

L’Associated Press a vu deux partisans — l’un d’eux était vêtu aux couleurs de Liverpool — être projetés au sol par des gardes et emportés hors des portes d’entrée. D’autres ont réussi à pénétrer dans le stade.

La situation a commencé à devenir incontrôlable lorsque la police antiémeute a déployé des gaz lacrymogènes vers les partisans de Liverpool installés dans les files d’attente pendant que d’autres escaladaient les clôtures. Des policiers munis de matraques et de boucliers antiémeutes ont couru de porte en porte pour empêcher des groupes de partisans d’entrer dans le stade sans montrer leur billet.

« Je fais de l’asthme sévère et j’ai été gazée à deux reprises, a indiqué Angela Murphy, une partisane de Liverpool, à l’Associated Press à travers une clôture. J’ai vraiment du mal à respirer. »

L’UEFA a blâmé les gens qui ont tenté d’entrer dans le stade sans des billets légitimes.

« Avant le début du match, les tourniquets du côté de Liverpool ont été bloqués par des milliers de partisans qui ont acheté de faux billets qui ne fonctionnaient pas dans les tourniquets », a fait savoir l’UEFA dans un communiqué.

Environ 15 minutes avant le coup d’envoi, prévu à 21h à Paris, une annonce a été faite qu’il y aurait un retard, blâmant l’arrivée tardive des partisans au stade. Cette annonce a été accueillie par des moqueries à l’intérieur du stade, étant donné que ces partisans avaient déjà enduré de longues files d’attente.

Les scènes rappelaient le chaos à l’extérieur du stade de Wembley avant la finale de l’Euro, l’an dernier, entre l’Angleterre et l’Italie.

À voir en vidéo