Le Real Salt Lake renverse le CF Montréal 2-1

L’équipe montréalaise a subi une deuxième défaite en quatre jours, et une première au stade Saputo en 2022.
Graham Hughes La Presse canadienne L’équipe montréalaise a subi une deuxième défaite en quatre jours, et une première au stade Saputo en 2022.

Une fable de La Fontaine dit que rien ne sert de courir, qu’il faut partir à point. Le CF Montréal est parti à point dimanche après-midi, mais ses joueurs n’ont peut-être pas assez couru, par la suite.

Invincible pendant environ deux mois, le CF Montréal (6-5-2) a subi une deuxième défaite en quatre jours, et une première au stade Saputo en 2022, par la marque de 2-1 contre le Real Salt Lake.

 

Les premiers instants du match avaient pourtant été prometteurs lorsque Djordje Mihailovic a marqué son septième but de la saison moins d’une minute après le coup d’envoi.

Toutefois, les visiteurs ont répliqué dans un intervalle de moins de 15 minutes en deuxième demie, grâce à des buts du défenseur Justen Glad et de l’attaquant Sergio Cordova.

Les attaquants montréalais ont bien tenté de marquer le but égalisateur, mais le Real Salt Lake a tenu le coup et a inscrit la première victoire de son histoire à Montréal après quatre revers de suite.

Après le match, l’entraîneur-chef Wilfried Nancy a admis qu’il n’avait pas aimé le travail de ses joueurs dans les moments qui ont suivi le but de Mihailovic.

« C’est pas nous de concéder le ballon comme ça. Du coup, le fait que l’on ait concédé le ballon, en première mi-temps, ils ont eu plus d’opportunités. Après, quand on s’est calmé, quand on a posé un peu plus le jeu, on a eu des occasions. Je pense à l’occasion de Rommel (Quioto) », a noté Nancy, en faisant allusion à un but refusé à Quioto pour hors-jeu, à la 17e minute.

Dans son portrait du match, Nancy a donné l’impression que ses joueurs n’avaient jamais pu trouver un certain synchronisme dans leurs actions.

« À chaque fois, on était entre deux, que ce soit défensivement ou offensivement à certains moments. Après, en deuxième mi-temps, on prend deux buts coup sur coup. Après le deuxième, on est attentiste, je trouve. Ce n’est pas parce qu’on a perdu. Même si on avait gagné ou fait match nul… je n’ai pas aimé le match. On peut beaucoup mieux faire. »

De son côté, le défenseur Rudy Camacho a eu un peu de difficultés, sur le coup, à expliquer ce qui s’était passé sur le terrain.

« Pour l’instant, je ne sais pas. On va regarder ça cette semaine. C’est décevant, c’est énervant de perdre ce match. On n’a pas fait ce qu’il fallait, voilà. On a été puni deux fois encore. »

« Nous étions parfois impatients avec le ballon, nous n’avons pas fait ce qu’il fallait pour les déséquilibrer, a-t-il ensuite avancé. On a marqué tôt, mais on n’a pas continué à jouer. C’est comme ça. C’est un mauvais soir. Il va falloir rectifier ça. On ne peut pas se faire punir comme ça, bêtement. »

Le CF Montréal changera de registre en première moitié de semaine alors qu’il recevra le Forge FC de Hamilton, mercredi soir, dans un match des quarts de finale du Championnat canadien.

Trois jours plus tard, les hommes de Wilfried Nancy disputeront une dernière rencontre en MLS avant la trêve internationale. Ils seront alors les hôtes du FC Cincinnati.

 

Un autre départ-canon

On ne sait trop si les joueurs du CF Montréal essaient d’envoyer un message à leurs partisans, mais toujours est-il qu’ils ont pris l’habitude de marquer le premier but très tôt lorsqu’ils évoluent au stade Saputo.

Tout comme il l’avait fait le 16 avril contre les Whitecaps de Vancouver, Mihailovic a touché la cible avant que ne soit complétée la première minute de jeu. À la 43e seconde pour être précis.

Ce but lui a été servi sur un plateau d’argent, gracieuseté de belles manœuvres individuelles, d’abord de Joaquin Torres, puis d’Ahmed Hamdi, dans la surface de réparation.

Selon un porte-parole du CF Montréal, il s’agissait du troisième but le plus rapide en début de match dans l’histoire de l’équipe montréalaise en MLS. Andres Romero (22 secondes) en 2013 contre Toronto et Anthony Jackson-Hamel (27 secondes) face à Minnesota en 2019 sont les seuls à avoir fait mieux.

Toutefois, on ne pourra pas dire que les hommes de Wilfried Nancy ont été étincelants pendant les 44 autres minutes de la première demie.

 

Il a d’ailleurs fallu un arrêt spectaculaire de Sebastian Breza contre Bobby Wood, à la 45e minute, pour préserver l’avance du CF Montréal.

Les Montréalais ont joué un peu mieux en début de deuxième demie, mais pas assez pour empêcher Real Salt Lake d’égaler le score grâce à une tête de Glad, après un coup de pied de coin, à la 54e minute.

Ce but aurait pu servir de signal d’alarme pour la formation montréalaise, mais ce ne fut pas le cas.

Et environ 12 minutes après avoir égalé le score, le Real Salt Lake a pris l’avance quand Cordova a profité de ce qui a semblé être de la confusion dans le camp défensif montréalais pour déjouer Breza à l’aide d’un tir qui s’est faufilé jusque dans le coin inférieur gauche.

C’était la première fois cette saison que le CF Montréal cédait l’avance à un rival au stade Saputo.

À voir en vidéo