Verstappen triomphe au Grand Prix d’Espagne, Leclerc abandonne

Max Verstappen, champion du monde en titre, possède maintenant 110 points au classement des pilotes.
Photo: Manu Fernandez Associated Press Max Verstappen, champion du monde en titre, possède maintenant 110 points au classement des pilotes.

Le Néerlandais Max Verstappen a inscrit une quatrième victoire cette saison, s’imposant au Grand Prix de Formule 1 d’Espagne, et il a également profité de l’abandon de Charles Leclerc pour passer en tête au classement des pilotes.

Leclerc, de Ferrari, a été victime d’un bris mécanique lors du 27e de 66 tours et n’a pas pu rallier l’arrivée pour une première fois cette saison.

Pour sa part, Verstappen a remporté chacune des courses qu’il a terminées à bord de sa Red Bull, dont les trois plus récentes épreuves au calendrier.

Sergio Perez a pris le deuxième rang pour offrir un doublé à Red Bull. George Russell, de Mercedes, a complété le podium.

Perez menait la course à la suite de l’abandon de Leclerc quand il a reçu l’ordre de laisser Verstappen le devancer au 49e tour.

« Ce n’est pas juste, mais ok », a répondu Perez, qui aurait pu viser une troisième victoire en carrière.

« Je suis content pour l’équipe, mais nous devons parler plus tard », a ensuite dit Perez à l’équipe après la course.

Le pilote mexicain a changé son discours une fois devant les caméras affirmant qu’il était « content d’être sur le podium » et que l’équipe « a obtenu un excellent résultat ».

Verstappen, champion du monde en titre, possède maintenant 110 points au classement des pilotes, soit six de plus que Leclerc.

 

« Je n’ai pas connu un début de course facile, mais nous avons réussi à renverser la vapeur, a dit Verstappen. Merci à l’équipe pour un bon travail et merci à “Checo” (Perez), qui est un très bon coéquipier. »

Carlos Sainz a permis à Ferrari d’engranger quelques points au championnat des constructeurs avec une quatrième place. Il a profité des ennuis de Lewis Hamilton en fin d’épreuve pour devancer le pilote Mercedes.

Verstappen a dû remonter la pente après une sortie de piste lors du neuvième tour. Il a aussi été embêté par des problèmes avec l’ouverture de son système de réduction de traînée et n’a pas caché sa colère lors des échanges radio avec son équipe.

Mais après l’abandon de Leclerc, la chance de Verstappen a tourné.

Le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, a affirmé que l’écurie allait enquêter pour comprendre ce qui s’était produit. L’équipe a indiqué que le moteur avait lâché.

« La voiture fonctionnait bien et elle avait un bon rythme. Nous avons eu ce problème de fiabilité que nous devrons analyser et résoudre. Mais la voiture est bonne depuis le début de la saison », a dit Binotto sur les ondes de DAZN.

Quelques tours avant Verstappen, Sainz s’était aussi retrouvé dans le bac à gravier en raison des vents tourbillonnants au quatrième virage du circuit de Catalunya.

Hamilton est celui qui a dû travailler le plus fort. Partant de la sixième place, il a glissé au 19e rang à la suite d’un contact avec Kevin Magnussen lors du premier tour.

L’Espagnol Fernando Alonso s’est élancé du dernier rang après avoir effectué un changement de moteur à sa voiture Alpine et il a réussi à remonter jusqu’au neuvième rang devant ses partisans.

Le pilote québécois Lance Stroll, d’Aston Martin, s’est contenté du 15e rang. Le Torontois Nicholas Latifi, de Williams, a terminé en 16e position.

La prochaine course aura lieu le week-end prochain à Monaco.

À voir en vidéo