Le CF Montréal s’incline 2-1 contre Nashville SC

Le Nashville SC a arraché une victoire de 2-1 mercredi soir.
Photo: Mark Humphrey Associated Press Le Nashville SC a arraché une victoire de 2-1 mercredi soir.

On va commencer à croire que le CF Montréal a un complexe d’infériorité face au Nashville SC.

À la recherche d’un neuvième match d’affilée sans défaite et d’une sixième partie de suite sans s’incliner à l’étranger, le CF Montréal a subi un revers de 2-1 face à la formation du Tennessee mercredi soir au Geodis Park.

Kei Kamara a réussi l’unique filet du CF Montréal (6-4-2), son troisième de la saison, tôt en deuxième demie. Ce but avait permis aux hommes de Wilfried Nancy de couper de moitié l’avance du Nashville SC.

Alex Muyl, en première demie, et Hany Mukhtar, quelques minutes avant le but de Kamara, ont déjoué la vigilance de Sebastian Breza.

 

En cinq matchs à vie contre Nashville SC, les joueurs montréalais ont inscrit deux verdicts nuls et perdu les trois autres duels. Une première moitié de match ordinaire n’a pas aidé le CF Montréal.

« Bien sûr qu’on est déçu. Les joueurs sont déçus de ne pas avoir pu revenir au score », a déclaré l’entraîneur-chef du CF Montréal après la défaite.

« On sait d’où on vient. On ne s’est pas enflammé quand on a fait la série, et ce n’est pas la fin du monde parce qu’on a perdu ce match-là. Encore une fois, on avance », a ajouté Nancy.

Au-delà de ses insuccès passés contre cette équipe, on était en droit de s’attendre à un match difficile pour le CF Montréal. D’abord, le Nashville SC avait perdu à sa dernière sortie, à Houston, dans une performance qui avait désolé l’entraîneur-chef Gary Smith.

Surtout, il s’agit d’une équipe invincible à domicile, avec une séquence de 22 parties sans revers devant ses partisans (12-0-10), incluant les éliminatoires. Sa dernière défaite sur son terrain remonte à novembre 2020.

« C’est une équipe qui compte sur d’excellents partisans, qui sont derrière elle dès le début du match », a noté Alistair Johnston, qui a passé ses deux premières saisons à Nashville avant d’être échangé au CF Montréal en décembre.

« Dès qu’ils prennent une avance, il est difficile de venir de l’arrière contre eux et obtenir un résultat. Nous avons donné deux (buts), ce qui est trop. Si nous en avions accordé un, nous aurions eu une chance », a-t-il ajouté.

Si Romell Quioto était disponible à titre de réserviste, le CF Montréal a joué ce match sans le milieu de terrain Ismaël Koné, qui n’a pas accompagné l’équipe pour subir des tests à une jambe.

Par ailleurs, le gardien James Pantemis n’était pas le réserviste attitré à Sebastian Breza.

Lors de sa visioconférence d’après-match, Nancy a fait savoir que Pantemis avait écopé une sanction et qu’il sera de retour avec l’équipe vendredi. Nancy n’a pas voulu préciser les motifs derrière cette décision.

Le CF Montréal poursuivra ce segment achalandé de son calendrier en accueillant le Real Salt Lake, dimanche au stade Saputo.

 

Après la visite du Forge FC de Hamilton, dans le cadre du Championnat canadien mercredi prochain, la formation montréalaise accueillera le FC Cincinnati le 28 mai dans ce qui sera son dernier match jusqu’au 18 juin.

Suprématie presque complète

 

Wilfried Nancy le dit souvent : il aime voir son équipe contrôler le ballon. On peut donc conclure qu’il n’a pas dû apprécier la première demie de ses joueurs.

Toujours aussi coriaces devant leurs partisans, les joueurs du Nashville SC ont dominé la majeure partie de la première demie, contrôlant le ballon pendant plus de 53 pour cent du temps.

 

« Les 15 premières minutes ont été difficiles », a d’ailleurs admis Nancy.

La formation montréalaise ne s’en est pas trop mal sortie, ne concédant qu’un seul but, celui de Muyl à la 28e minute, sur un tir de qualité qui s’est faufilé jusque dans le petit filet à la droite de Breza.

Après avoir mieux joué en fin de première demie, le CF Montréal a bien entamé la seconde moitié du match, mais Nashville SC a tout de même doublé son avance à la 51e minute lorsque Mukhtar a complété un jeu de C.J. Sapong.

Seulement quatre minutes plus tard, toutefois, Kamara a ramené le CF Montréal dans le match avec le 133e but de sa carrière, lorsque le ballon l’a frappé au bas de la jambe après une tentative infructueuse du gardien Joe Willis de boxer le ballon hors de sa surface de réparation.

Le CF Montréal a accentué la pression sur la défensive adverse, au point de dominer son rival aux chapitres de la possession du ballon (55,6 pour cent) et des tirs tentés (11 contre huit), sans toutefois inscrire le but qui lui aurait permis de prolonger sa séquence de succès.

 

« Les gars ont tout donné. On était proches de revenir, mais on n’a pas réussi à le faire. Il nous a manqué le petit geste final », a analysé Nancy.

Note aux lecteurs : Version corrigée. Dans le 2e paragraphe, il fallait lire sixième partie, et non cinquième partie

À voir en vidéo