La «bataille de l’Alberta» sera offensive

Connor McDavid a dominé la colonne des marqueurs de la LNH cette saison, et il comptera sur son complice Leon Draisaitl pour aider les Oilers à s’imposer. 
Photo: Codie Mclachlan Agence France-Presse Connor McDavid a dominé la colonne des marqueurs de la LNH cette saison, et il comptera sur son complice Leon Draisaitl pour aider les Oilers à s’imposer. 

La première « bataille de l’Alberta » en 31 ans promet d’en être une entre deux offensives redoutables. Car tant les Flames de Calgary que les Oilers d’Edmonton voudront garder la rondelle loin des bâtons des attaquants adverses et à proximité de leurs propres étoiles.

Leur série demi-finale de l’Ouest s’ébranlera mercredi à Calgary.

Connor McDavid a dominé la colonne des marqueurs de la LNH cette saison, et il comptera sur son complice Leon Draisaitl pour aider les Oilers à s’imposer. Du côté des Flames, le trio de Johnny Gaudreau, Elias Lindholm et Matthew Tkachuk voudra transporter les siens jusqu’en finale de l’Ouest. « J’espère que nos joueurs marqueront plus que ceux de l’autre équipe. C’est ça, le plan », a indiqué le défenseur des Flames Michael Stone.

Le gardien des Flames Jacob Markstrom, finaliste pour l’obtention du trophée Vézina, sera opposé à Mike Smith, qui était devant le filet des Flames il y a trois ans.

Les deux équipes se sont partagé les honneurs de leur série de quatre parties en saison régulière. Les Flames ont défait les Oilers 9-5 le 26 mars au Saddledome, un match qui a laissé des traces chez les Oilers. « Quand vous recevez une fessée, peu importe l’adversaire, vous voulez rebondir, a raconté l’attaquant des Oilers Zack Kassian. Ce fut une défaite gênante, mais nous avons rebondi. Nous avons fait preuve de caractère tout au long de la saison. »

Après cette défaite, les Oilers ont gagné 13 de leurs 16 parties suivantes (13-1-2). Ils ont ensuite remonté la pente pour battre les Kings de Los Angeles en sept parties lors du premier tour éliminatoire. Pour leur part, les Flames sont venus à bout des Stars de Dallas en sept parties lors du premier tour.

« Quelque chose de spécial »

C’est la première fois depuis 1991 que les deux équipes albertaines de la LNH vont croiser le fer en séries éliminatoires. « C’est quelque chose de spécial pour les joueurs. Vous devez en tirer du plaisir », a dit l’attaquant des Flames Milan Lucic.

Les Flames voudront éviter les débordements, puisque McDavid et Draisaitl ont dominé la LNH avec respectivement 44 et 41 points en avantage numérique cette saison. « Il faudra jouer le plus souvent possible à cinq contre cinq, a dit Lindholm, finaliste pour l’obtention du trophée Selke. Ils ont une belle cohésion en avantage numérique. Ce sera donc un élément clé dans la série. »

Dans le camp des Oilers, on ne s’attend pas à une série à haut pointage comme dans le temps des Gretzky, Messier, Kurry, McDonald, Fleury et MacInnis, malgré les deux bonnes attaques en place.

L’attaquant des Oilers Zach Hyman a d’ailleurs affirmé que la série de premier tour face aux Kings a préparé les Oilers à faire face à l’imposante défensive des Flames. « Nous comprenons ce qui a mené à notre succès, a dit Hyman. C’est quand nous avons commis des revirements en zone neutre que nous avons eu des ennuis. »

Les Oilers voudront donc rejeter la rondelle dans le fond de la zone adverse et se mettre au travail. Hyman a ajouté que ses coéquipiers et lui ne devraient pas avoir peur de jouer du hockey robuste. « C’est différent de la saison régulière. Ce qui s’est passé ne compte plus. Les séries, c’est une autre bête. Le jeu est différent. C’est plus serré, plus difficile et il y a de l’émotion », a-t-il dit.

Des absents

 

Le défenseur des Flames Chris Tanev s’est entraîné mardi après avoir raté le match ultime face aux Stars en raison d’une blessure dont la nature n’a pas été dévoilée.

Dans le camp des Oilers, Draisaitl est affecté par une blessure subie lors du sixième match face aux Kings, et il n’a pas participé à l’entraînement des siens, mardi. Les attaquants Evander Kane et Ryan Nugent-Hopkins ont également raté l’entraînement.

L’entraîneur-chef par intérim Jay Woodcroft n’a pas voulu discuter des joueurs absents. Cependant, le directeur général Ken Holland a affirmé lors d’un entretien avec la station radiophonique 630 CHED que Draisaitl, Kane et Nugent-Hopkins seraient en uniforme mercredi.

À voir en vidéo