Face aux Rangers, les Hurricanes veulent continuer sur leur lancée

Les Hurricanes ont complété la saison au troisième rang du classement général de la LNH.
Photo: Karl B DeBlaker Associated Press Les Hurricanes ont complété la saison au troisième rang du classement général de la LNH.

Les Hurricanes de la Caroline avaient fini la saison en force pour devancer les Rangers de New York au sommet de la section Métropolitaine. Ils profiteront maintenant de cette poussée de fin de calendrier quand les deux clubs croiseront le fer en deuxième ronde des éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

Ce titre de section a assuré l’avantage de la glace aux Hurricanes pendant au moins deux rondes des séries. Un avantage dont ils ont d’ailleurs eu besoin pour vaincre les Bruins de Boston en sept matchs lors de la ronde initiale : ils ont arraché leurs quatre victoires devant leurs partisans.

Les joueurs des Hurricanes seront de retour dans cet environnement favorable mercredi soir, pour le premier match de leur duel contre les Rangers. « Je suppose que je me suis toujours demandé ce que signifiait vraiment l’avantage de la glace », a déclaré l’entraîneur-chef Rod Brind’Amour. « Bon, je dirais qu’il a eu son importance lors de la dernière série, c’est certain. Pour la suite, on verra. »

Les Hurricanes ont complété la saison au troisième rang du classement général de la LNH, mais ils ont dû attendre jusqu’à leur avant-dernière partie de la saison, le 26 avril, lorsqu’ils ont vaincu les Rangers, pour s’assurer du premier rang de leur section. Les Rangers étaient alors dans une poussée qui leur avait permis de rattraper les Hurricanes au sommet du classement.

« Il fallait continuer de gagner », a noté Brind’Amour. « Je dirais que les huit meilleurs clubs de l’Association de l’Est se sont poussés entre eux de cette façon toute l’année. Les Rangers qui étaient là à la fin et qui bataillaient avec nous, ça nous a aidés à rester alertes, aussi. »

Shesterkin et la ténacité des Rangers

 

En saison régulière, les Hurricanes ont gagné trois de leurs quatre duels face aux Rangers. « Ils nous ont dominés dans au moins trois des quatre matchs, c’est certain », a souligné l’entraîneur-chef des Rangers, Gerard Gallant. « En ce moment, ça n’a aucune importance à mes yeux. À l’heure actuelle, nous formons une équipe confiante. Nous avons de bonnes sensations ; nous venons tout juste de battre, à Pittsburgh, un très bon club. »

Les Rangers pourront compter sur le gardien Igor Shesterkin, finaliste à l’obtention du trophée Vézina, remis au meilleur gardien de la LNH, et du trophée Hart, présenté au joueur le plus utile dans la ligue. Il a terminé la campagne avec une fiche de 36-13-4, une moyenne de buts alloués de 2,07 et un taux d’arrêts de, 935. Shesterkin a d’ailleurs dominé la LNH dans ces deux dernières catégories.

« Il nous donne une chance de gagner à chaque partie », a déclaré le joueur de centre Mika Zibanejad. « Il est tellement calme, il nous donne la confiance nécessaire pour aller chercher le prochain [but]. »

Par ailleurs, les Rangers retrouveront une équipe qui compte plusieurs joueurs ayant porté l’uniforme de la formation new-yorkaise au fil des récentes saisons. Le gardien Antti Raanta, qui a pris la relève de Frederik Andersen, blessé, a joué avec les Rangers entre 2015 et 2017. La liste inclut aussi les défenseurs Tony DeAngelo, Brady Skjei et Brendan Smith, ainsi que les attaquants Jesper Fast et Derek Stepan. « Je ne me préoccupe pas de l’adversaire », a déclaré DeAngelo. « L’important, c’est ce que nous allons faire ici. »

Les Hurricanes devront être vigilants, par ailleurs, face à une formation qui a récolté 27 victoires en venant de l’arrière — deux de moins que les Panthers de la Floride, les meneurs à ce chapitre.

En première ronde face aux Penguins de Pittsburgh, les Rangers sont devenus la première équipe dans l’histoire de la LNH à gagner trois matchs de suite en venant de l’arrière alors que, chaque fois, ils faisaient face à l’élimination. Lors des cinquième et sixième matchs, ils ont effacé des reculs de deux buts au deuxième vingt. Lors de la septième rencontre, ils accusaient un retard de deux buts après deux périodes avant d’égaler le score et de l’emporter en prolongation.

« Nous ne perdons jamais la foi », a noté le défenseur Jacob Trouba.

À voir en vidéo