Le CF Montréal vient à bout du Charlotte FC 2-0

La formation montréalaise a amélioré son record d’équipe en disputant un huitième match de suite sans défaite.
Photo: Chris Carlson Associated Press La formation montréalaise a amélioré son record d’équipe en disputant un huitième match de suite sans défaite.

Il y a eu des jours, l’hiver dernier, où Rudy Camacho ignorait ce qui l’attendait en 2022 sur le plan professionnel. Le défenseur central et le directeur sportif du CF Montréal, Olivier Renard, ont finalement trouvé un terrain d’entente et aujourd’hui, Camacho dit vivre ses plus beaux moments à Montréal en MLS.

« De loin », a répondu Camacho, sans hésiter, à une question en ce sens après la victoire de 2-0 du CF Montréal (6-3-2 - 20 points) contre le Charlotte FC, samedi soir, au Bank of America Stadium.

« Pas seulement parce qu’on gagne les matchs, parce qu’on les construit. On ne laisse pas de place à la chance, au hasard, a précisé le Français de 31 ans. On les construit et on les maîtrise. Aujourd’hui (samedi), je pense que ç’a été une démonstration tactique, une démonstration technique. »

Cette victoire a permis à la formation de l’entraîneur-chef Wilfried Nancy de jouer un huitième match consécutif sans subir la défaite (6-0-2), améliorant du coup la marque d’équipe établie la semaine dernière.

Le CF Montréal a même ajouté un deuxième record collectif à son palmarès en 2022 en disputant une cinquième partie de suite sans perdre à l’étranger (3-0-2).

Enfin, ce triomphe a propulsé le CF Montréal jusqu’au premier rang de l’Association Est, aidé par des bris d’égalité favorables sur Orlando City SC et l’Union de Philadelphie.

Camacho n’a pas raté une seule minute de jeu depuis le début de la séquence record du CF Montréal, qui a commencé par un match nul crève-cœur de 3-3 à Atlanta, le 19 mars.

Après une victoire durement acquise par un score de 4-3 au domicile du FC Cincinnati au début d’avril, la brigade défensive du CF Montréal est devenue des plus hermétiques.

À ses six dernières rencontres, la formation montréalaise n’a concédé que cinq buts. Samedi, elle a récolté un premier jeu blanc en 2022.

« Ça fait du bien, a admis Camacho au sujet du blanchissage. Avant, on gagnait des matchs, mais en tant que défenseurs, on ne pouvait pas être pleinement contents, parce qu’on prenait beaucoup de buts. En plus de ça, c’est une victoire largement maîtrisée. C’est top pour tout le monde. »

Dans tout ça, Camacho considère qu’il peut beaucoup mieux faire sur le plan individuel et qu’il n’est pas encore au niveau qui lui a valu, en 2021, le titre de joueur défensif par excellence du CF Montréal.

« Si j’arrive à retrouver mes sensations de l’année dernière, on sera encore meilleurs. Comme je l’ai déjà dit, si toute l’équipe joue à son meilleur niveau, on peut faire de belles choses cette saison. J’espère qu’on va continuer. Il n’y a pas de raison (pour ne pas continuer). Si on reste confiant et qu’on aborde les matchs de la même manière, il n’y a pas de raison. »

Contribution généralisée

Le jeu blanc enregistré samedi est allé au dossier de Sebastian Breza, qui semble avoir retrouvé l’assurance qui l’a propulsé au poste de gardien numéro 1 du CF Montréal vers la fin de 2021, après un début laborieux cette saison.

« Il a eu un moment compliqué, comme on peut tous en avoir. Ça arrive », a noté Camacho.

« Le plus important, c’est de rester sûr de soi, et je pense qu’il a ça. Il a un caractère assez fort, et il est resté confiant malgré les quelques erreurs qu’il a faites. J’en ai fait. Tout le monde en a fait. Dans ces moments, le plus important, c’est de rester solide dans sa tête, de ne pas écouter ce qui se dit à côté, parce que les gens parlent beaucoup quand ça ne va pas. C’est ce qu’il a su faire. Aujourd’hui, il a fait ce qu’il fallait. Il a fait son boulot. Et lors des matchs d’avant aussi. J’espère que ça va continuer, que ce soit pour lui ou pour tous les joueurs. »

Pendant que Breza et la défensive semblent avoir trouvé leurs repères, l’attaque continue de produire et surtout, d’inscrire des buts à des moments importants.

Djordje Mihailovic a marqué son sixième filet de la campagne à la toute fin de la première demie. Puis, Alistair Johnston a ajouté son premier avec la formation montréalaise à la 67e minute.

Kei Kamara, qui était venu remplacer Romell Quioto, blessé à une épaule sur la séquence menant au filet de Mihailovic, a effectué la passe décisive.

Johnston est ainsi devenu samedi le 11e joueur différent de l’équipe montréalaise à trouver le fond du filet en 2022.

« Tout le monde dans la formation contribue. Ce ne sont pas seulement quelques joueurs. Aujourd’hui, “Ali” a obtenu son premier but et, bien sûr, nous en sommes tous fiers. Il le mérite », a déclaré Mihailovic.

« Cette séquence de succès est le résultat de performances positives de la part de tout le monde. Nous avons des gars qui arrivent dans les matchs tard en deuxième demie, qui maintiennent le niveau de jeu et nous sommes capables de finir les matchs », a-t-il conclu.

À voir en vidéo