Le Comité olympique se joint aux Premières Nations pour des JO au Canada en 2030

Vancouver et Whistler ont déjà accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 2010. Pour célébrer les dix ans de l’évènement, la flamme olympique avait été rallumée dans le centre-ville de Vancouver.
Jonathan Hayward Archives La Presse canadienne Vancouver et Whistler ont déjà accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 2010. Pour célébrer les dix ans de l’évènement, la flamme olympique avait été rallumée dans le centre-ville de Vancouver.

Les Comités olympique et paralympique canadiens se sont joints à quatre Premières Nations pour la phase de faisabilité du projet visant à ramener les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver au Canada en 2030.

L’entente dévoilée mardi entre les Premières Nations Lil̓wat7úl (Líl̓wat), xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish) et səlilwətaɬ (Tsleil-Waututh), la ville de Vancouver et la municipalité de Whistler signifie qu’elles se sont engagées à participer à une évaluation de la faisabilité et à l’élaboration du concept initial visant à ramener les Jeux sur la côte ouest du Canada en 2030.

Vancouver et Whistler ont déjà accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 2010.

Le COC financera entièrement le travail technique et l’engagement local requis pour achever l’évaluation de la faisabilité des concepts pour les Jeux de 2030.

Ce serait la première fois qu’une candidature menée par des représentants des Premières Nations serait présentée pour l’obtention de Jeux olympiques.

Après la phase de la faisabilité et du concept initial du processus, une évaluation complète sera effectuée par toutes les parties signataires de l’entente de collaboration. Si une décision était prise pour aller de l’avant avec une candidature potentielle pour l’accueil des Jeux de 2030, le Canada pourrait poursuivre le dialogue avec le CIO dans le respect de la procédure internationale de candidature officielle.

À voir en vidéo