L'agent montréalais Kent Hughes succède à Marc Bergevin

Le Canadien de Montréal entame un nouveau chapitre de son histoire. Le directeur nouvellement arrivé au Bleu-blanc-rouge est très proche de l’état-major en reconstruction.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le Canadien de Montréal entame un nouveau chapitre de son histoire. Le directeur nouvellement arrivé au Bleu-blanc-rouge est très proche de l’état-major en reconstruction.

Le Canadien de Montréal entame un nouveau chapitre de son histoire. Le Bleu-blanc-rouge a trouvé son nouveau directeur général, qui succédera à Marc Bergevin. Le choix s’est arrêté sur Kent Hughes, très proche de l’état-major en reconstruction.

Après une recherche qui s’est échelonnée sur plus d’un mois, Jeff Gorton, le vice-président des opérations hockey du Canadien, a décidé de faire confiance à Hughes plutôt qu’à Mathieu Darche, Patrick Roy, Daniel Brière, Stéphane Quintal ou encore Marc Denis, qui ont tous passé une entrevue d’embauche pour le poste.

 

 

Quelques indices portaient à croire que ce nom était sur le radar du Canadien depuis plusieurs semaines. Gorton avait laissé tomber, au début du mois de décembre, qu’il voulait penser « en dehors de la boîte » et que le prochain d.g. « pourrait être un agent ».

Originaire de l’ouest de l’île de Montréal, Kent Hughes habite depuis plus de 20 ans dans la région de Boston. L’homme de 51 ans a amorcé sa carrière dans le hockey comme joueur, avant de devenir agent de joueurs. Malgré son inexpérience comme directeur général, sa feuille de route est bien remplie. Hughes s’est fait connaître du grand public lorsque son client Vincent Lecavalier a été sélectionné au premier rang du repêchage de 1998.

Photo: Quartexx Management Kent Hughes

Formé en droit, Kent Hughes s’est joint en 2016 à l’agence Quartexx Management, qui a pignon sur rue à Montréal. Hughes représentait notamment les Québécois Kristopher Letang, Patrice Bergeron et Anthony Beauvillier, ainsi que l’Ontarien Darnell Nurse et l’Américain Drake Batherson. Ses contacts au sein de la planète hockey sont vastes et variés. Au moment d’intégrer l’organisation du Canadien, Hughes représentait plus de 20 joueurs sous contrat dans la LNH.

Kent Hughes parle d’ailleurs très bien français.

De bons mots

Le directeur des opérations chez Quartexx, Giordano Saputo, n’a que de bons mots pour son ancien collègue. « Il connaît tout du hockey. Il connaît très bien le marché, les joueurs, tout. » Plutôt du style « stratégique » et « qui aime prendre son temps », Kent Hughes détient la réputation de « non seulement être capable de trouver le bon marché pour un joueur, mais aussi de bien en évaluer sa valeur ».

Aux dires de son associé de longue date Philippe Lecavalier, Kent Hughes n’était pas le premier en file pour obtenir une entrevue avec le Canadien de Montréal, mais lorsque l’occasion s’est présentée, il était prêt à faire le grand saut. « Ça fait longtemps que je sais que Jeff Gorton est intéressé à Kent. Au début, Kent n’était pas sûr qu’il voulait faire ça, mais je pense qu’il aimait beaucoup le défi, a résumé Lecavalier, mardi matin, sur les ondes du 91,9 Sports. […] C’est l’une des personnes les plus intelligentes que je connaisse, il a une très bonne tête de hockey et il est un négociateur incroyable. »

Il connaît tout du hockey. Il connaît très bien le marché, les joueurs, tout.

 

Un état-major tissé serré

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée que se joigne à notre organisation un homme de hockey aussi respecté que Kent Hughes, qui s’est forgé une excellente réputation à titre d’agent de joueurs dans la LNH depuis maintenant plus de 25 ans », a déclaré le président et chef de la direction, Geoff Molson, dans le communiqué de l’équipe.

« Le processus d’embauche de notre nouveau directeur général nous a permis de rencontrer plusieurs candidats hautement qualifiés. Kent est celui qui s’est le plus démarqué, et qui, selon nous, est la personne toute désignée pour occuper le poste de directeur général. Nous croyons que sa grande expérience acquise à titre d’agent constituera un atout important pour notre organisation », a pour sa part expliqué Gorton.

Jeff Gorton connaît très bien le nouveau venu. Lorsqu’il était à Boston, il a occupé le rôle de directeur général adjoint des Bruins, et c’est lui qui a sélectionné Patrice Bergeron — un des protégés de Hughes — au repêchage de 2003.

Les liens professionnels entre les deux hommes se faufilent même jusque dans la sphère familiale. Lorsqu’il était directeur général des Rangers de New York, Gorton a sélectionné l’un des deux fils de Kent Hughes, Riley, au 216e échelon du repêchage de 2018.

L’autre fils de Kent Hughes, Jack Hughes, est un espoir au prochain repêchage de la LNH, qui se tiendra à Montréal. Plusieurs analystes le considèrent comme un choix de première ronde.

Le 18 directeur général des Glorieux aura du pain sur la planche. Le Canadien de Montréal croupit en ce moment au bas du classement de la LNH, avec seulement 7 victoires en 37 rencontres. Kent Hughes a été embauché pour une durée de cinq ans.

Le nouveau directeur général s’adressera aux médias pour la première fois mercredi, en compagnie de Jeff Gorton et de Geoff Molson.

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo