Un sixième revers d’affilée pour le Canadien

Le Tricolore a poursuivi sa lente descente aux enfers en s’inclinant 5-2 devant les Coyotes.
Photo: Christian Petersen/Getty Images/AFP Le Tricolore a poursuivi sa lente descente aux enfers en s’inclinant 5-2 devant les Coyotes.

Pendant que des rumeurs circulaient sur les réseaux sociaux au sujet de l’identité du nouveau directeur général du Canadien de Montréal, les deux pires équipes du circuit Bettman s’affrontaient sur la patinoire en Arizona, lundi après-midi. Le Tricolore a poursuivi sa lente descente aux enfers en s’inclinant 5-2 devant les Coyotes.

Rem Pitlick et Ryan Poehling ont touché la cible pour le Canadien (7-25-5), qui a cependant encaissé une sixième défaite d’affilée. Jonathan Drouin s’est signalé malgré tout avec une récolte de deux mentions d’aide. Le match était disputé plus tôt qu’à l’habitude à l’occasion de la journée Martin-Luther-King, célébrée aux États-Unis.

Travis Boyd, Johan Larsson, Janis Moser, Nick Schmaltz et Clayton Keller ont noirci la feuille de pointage pour les Coyotes (9-24-4), qui ont mis un terme à une série de deux revers. Il est à noter que la formation de l’Arizona était toujours privée de son entraîneur-chef, André Tourigny, qui est soumis au protocole de la COVID-19.

« Dans certains moments, on a été ordinaires. [Les Coyotes] ont profité de leurs occasions, mais il y a quelques jeux où on peut certainement faire mieux. Oui, certains [joueurs] viennent de revenir, mais peu importe, il faut trouver notre rythme, qu’on revienne au niveau qu’on peut atteindre », a déclaré l’entraîneur-chef du Canadien, Dominique Ducharme, visiblement déçu du résultat.

L’attaquant Jonathan Drouin n’a pas voulu donner d’excuse pour cette piètre performance du Canadien, malgré le fait que de nombreux vétérans, comme Josh Anderson, étaient de retour au jeu après une longue absence. « C’était à nous de mieux performer ce soir. On l’a pas fait, on a accordé deux buts rapides, puis on n’a pas été capables de revenir dans le match par la suite. »

Cayden Primeau a pris le départ devant le filet du Tricolore, mais il a été remplacé par Samuel Montembeault en troisième période. Primeau, qui effectuait son quatrième départ cette saison, a concédé 4 buts sur 16 tirs, et Montembeault a fini la rencontre avec six arrêts supplémentaires.

De l’autre côté de la patinoire, Karel Vejmelka a conclu la partie en ayant repoussé 24 des 26 tirs dirigés vers la cage des Coyotes.

Contestation écartée

Le « match de la loterie du repêchage » a bien commencé — d’une certaine façon — pour le Canadien.

Boyd a ouvert la marque pour l’équipe locale à 5:19 du premier tiers, puis Larsson a doublé l’avance des Coyotes à 8:18. Pitlick a cependant rétréci l’écart à 2-1 avec 4:49 à écouler à l’engagement. Il s’agissait de son premier filet avec sa nouvelle équipe, qui l’a réclamé au ballottage du Wild du Minnesota la semaine dernière.

Le Tricolore a donc retraité au vestiaire pour le premier entracte en tirant de l’arrière, mais il pouvait s’accrocher à l’espoir. Les Coyotes forment l’équipe ayant le pire rendement de la LNH en deuxième période, avec un différentiel buts marqués/buts accordés de -32. Sauf que les choses ne se sont pas déroulées comme prévu.

L’équipe locale a ajouté deux autres buts — gracieuseté de Moser et de Schmaltz — en période médiane, qui ont été séparés par celui de Poehling, marqué en avantage numérique. Ainsi, après 40 minutes de jeu, les Coyotes menaient 4-2.

Le filet de Schmaltz a été contesté par Ducharme, puisqu’il considérait qu’il y avait eu obstruction d’Antoine Roussel sur Primeau. Les arbitres ont toutefois maintenu leur décision, après une reprise vidéo.

« [Alexander] Romanov le pousse vers le coin, et non vers le but. Clairement, ça empêche Primeau de se déplacer et de faire l’arrêt. Donc, j’ai contesté », a résumé Ducharme.

Le Canadien a manqué d’énergie en troisième période, et Keller a scellé l’issue de la rencontre en tirant dans un filet désert en fin de partie. Le CH a ainsi consolidé son emprise sur le 32e et dernier rang de la LNH, et il a du même coup augmenté ses chances de remporter la loterie du repêchage.

Le Canadien poursuivra son voyage de sept matchs en rendant visite aux Stars, à Dallas, mardi soir. Puisqu’il s’agira d’un deuxième match en un peu plus de 24 heures pour les hommes de Ducharme, il est possible que Montembeault obtienne le départ au Texas.

À voir en vidéo