Seuls des spectateurs «sélectionnés» pourront assister aux JO de Pékin

Pékin avait déjà annoncé que les billets ne sont pas offerts au grand public et que les spectateurs venant de l'étranger ne peuvent déjà en avoir.
Photo: Mark Schiefelbein Associated Press Pékin avait déjà annoncé que les billets ne sont pas offerts au grand public et que les spectateurs venant de l'étranger ne peuvent déjà en avoir.

Seuls des spectateurs « sélectionnés » seront autorisés sur les sites des compétitions aux Jeux olympiques de Pékin le mois prochain en raison de la pandémie de COVID-19.

Pékin avait déjà annoncé qu’aucun spectateur de l’extérieur du pays ne serait autorisé à assister aux événements et n’avait pas offert de billets au grand public.

L’annonce de lundi, publiée sur le site web du comité organisateur, a confirmé les attentes selon lesquelles les Jeux d’hiver auraient peu de spectateurs sur les sites, dans des conditions encore plus strictes que celles imposées lors des Jeux olympiques d’été de l’année dernière à Tokyo.

La Chine a largement évité les éclosions majeures de COVID-19 avec une politique de confinements, des tests de dépistage de masse et des restrictions de voyage, bien qu’elle continue de lutter avec des éclosions dans plusieurs villes, dont le port de Tianjin, à environ une heure de Pékin.

La capitale elle-même a confirmé en fin de semaine qu’une femme de 26 ans avait contracté le variant Omicron et a dépisté plus de 13 000 personnes à la recherche de cas de transmission croisée.

Dans son communiqué, le comité organisateur a déclaré que ses mesures visaient à « créer un environnement agréable pour la tenue des Jeux ».

« Compte tenu du travail difficile et compliqué de contrôle de l’épidémie et de protection de la santé et de la sécurité des personnes impliquées aux Jeux, le plan initial d’offrir des billets au grand public a été modifié pour être limité à des spectateurs de groupes sélectionnés », indique le communiqué.

À voir en vidéo