Le Canadien relance ses activités à Brossard

Au total, 21 joueurs, en plus du personnel d’entraîneurs, ont sauté sur la patinoire.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Au total, 21 joueurs, en plus du personnel d’entraîneurs, ont sauté sur la patinoire.

Le Canadien de Montréal a repris l’entraînement dimanche matin au Complexe sportif Bell de Brossard, à la suite d’une longue pause provoquée par une importante éclosion de COVID-19 dans l’équipe.

Les joueurs ont participé à quelques exercices de base en début de séance, afin d’enlever « la rouille » qui s’était accumulée ces derniers jours. Au total, 21 d’entre eux, en plus du personnel d’entraîneurs, ont sauté sur la patinoire.

« Il est arrivé beaucoup de choses depuis le début de la saison. […] Je crois que peut-être on a passé — du moins, je l’espère — le pire de la situation, avec le nombre de blessés, sans parler des joueurs sur le protocole (de la COVID-19). De ce côté-là, on pense qu’on a passé le plus difficile. Est-ce qu’on aimerait avoir 100 % de nos joueurs disponibles ? Assurément. Mais au moins, quand on pense au prochain voyage, on s’attend à ce que plusieurs joueurs puissent revenir au jeu et apporter leur aide », a déclaré l’entraîneur-chef Dominique Ducharme en visioconférence dimanche midi.

Ducharme a dû même souffle reconnu avoir perdu le contrôle de la situation pendant ces semaines difficiles — même s’il se faisait un point d’honneur jusqu’ici de dire qu’il contrôlait tout ce qu’il pouvait contrôler.

« Assurément. Ce que je contrôlais, c’était d’ouvrir mon téléphone et d’apprendre un peu l’étendue des dégâts. On dirait que chaque jour, je recevais des (mauvaises) nouvelles. Tu peux contrôler certaines choses, mais il y a eu beaucoup d’adversité, de mauvaises nouvelles. En même temps, on espère maintenant avoir passé le pire. On regarde vers l’avant, vers les prochaines semaines et on voit des joueurs qui sont sur le point de revenir. Ça va ajouter du positif, chaque jour », a-t-il ajouté.

Parmi ceux qui se sont entraînés se trouvaient les gardiens Jake Allen et Samuel Montembeault, ainsi que les défenseurs Ben Chiarot et Chris Wideman. Allen, l’un des nombreux joueurs du CH à avoir testé positif à la COVID-19 en décembre, est revenu sur l’expérience qu’il a vécue dimanche.

« C’était bien d’être de retour (dimanche), car je n’ai pas participé au dernier voyage et que je ne pouvais pas accéder à la patinoire à Brossard depuis le 19 décembre », a d’abord confié Allen.

« Mais j’ai été chanceux, je n’ai pratiquement eu aucun symptôme (de la COVID-19), a-t-il poursuivi. J’ai été congestionné pendant peut-être une journée, mais c’était tout. J’ai été chanceux, tout comme les membres de ma famille. C’était difficile, car je ne pouvais venir à l’aréna — c’était probablement la plus longue absence en plein cœur de la saison, loin d’une patinoire, de ma carrière. Mais une période spéciale exige des mesures spéciales.

« J’ai donc fait du vélo stationnaire, des poids et haltères et je suis sorti prendre des marches. C’est pas mal tout ce que nous pouvions faire. J’ai aussi analysé de la vidéo de mes matchs passés, dans l’espoir de demeurer prêt à jouer », a résumé le gardien âgé de 31 ans.

Sans contact

Les attaquants Josh Anderson et Mike Hoffman ont également patiné, mais ils portaient des chandails interdisant les contacts. Joel Armia et Christian Dvorak, qui ont déjà testé positif à la COVID-19, portaient quant à eux des chandails bleus marins signalant que leur état de santé est réévalué au quotidien.

« Ils (Hoffman, Anderson et Dvorak) sont au jour le jour, tout comme Armia. Est-ce qu’ils vont être du premier match du prochain voyage, contre les Bruins de Boston ? On ne peut pas le dire encore. Mais ces quatre gars-là se rapprochent d’un retour au jeu », a indiqué Ducharme.

Nick Suzuki, Ryan Poehling, Cole Caufield, Sami Niku, Laurent Dauphin, Jonathan Drouin, Artturi Lehkonen, Michael McNiven, Cédric Paquette, David Savard, Corey Schueneman et Lukas Vejdemo se sont aussi entraînés.

Les Canadiens ont cédé le gardien Michael McNiven au Rocket de Laval. Cayden Primeau rejoindra l’escouade de réserve du club à Boston.

De son côté, le Québécois Jean-Sébastien Dea, l’un des rares joueurs à être sous contrat avec l’organisation montréalaise qui n’a pas été rappelé par mesure d’urgence ces dernières semaines en raison des nombreux cas de coronavirus, s’est entraîné avec le Tricolore. Le Bleu-blanc-rouge a annoncé que Dea avait été rappelé du Rocket et qu’il avait été assigné à l’escouade de réserve de l’équipe.

Le Canadien n’est pas encore sorti du bois, puisqu’il compte toujours 16 joueurs soumis au protocole de la ligue pour lutter contre la COVID-19.

Ducharme a également discuté brièvement de l’état de santé de Brendan Gallagher, qui n’a pas joué depuis le 30 décembre contre les Hurricanes de la Caroline.

« J’ai croisé "Gally" tantôt, et il semble mieux, mais il y a encore du chemin à faire. Il est encore trop tôt pour dire à quel moment il pourra rejoindre le groupe », a mentionné le pilote du Tricolore, en ajoutant que la situation était similaire dans le cas du gardien Carey Price.

Enfin, Tyler Toffoli a patiné en solitaire après l’entraînement régulier, ce qui signifie qu’il devrait avoir complété le protocole de lutte au coronavirus. On ignore toutefois à quel moment il rejoindra le groupe.

Le Canadien avait interrompu ses activités au lendemain de son dernier match le 1er janvier — une défaite de 5-2 contre les Panthers de la Floride. Cette pause, devenue nécessaire afin de contenir l’éclosion de COVID-19 qui a secoué l’équipe au tournant de la nouvelle année, s’est terminée samedi.

Le prochain match prévu au calendrier de l’équipe doit avoir lieu le 12 janvier contre les Bruins, à Boston. Entre-temps, il sera de retour à l’entraînement lundi à Brossard.

À voir en vidéo