Le Canadien s’incline 5-2 face aux Penguins

Le Tricolore a accordé cinq buts ou plus lors d’une 10e rencontre cette saison, malgré une autre performance plus qu’honnête du gardien Jake Allen.
Gene J. Puskar Associated Press Le Tricolore a accordé cinq buts ou plus lors d’une 10e rencontre cette saison, malgré une autre performance plus qu’honnête du gardien Jake Allen.

Les nombreuses absences continuent à forcer Dominique Ducharme à surtaxer certains joueurs, mais cela ne change rien au résultat soir après soir.

Evan Rodrigues a inscrit un but et deux aides, Sidney Crosby a amassé deux aides et les Penguins de Pittsburgh ont vaincu la formation montréalaise 5-2, mardi soir au PPG Paints Arena.

 

Le Tricolore a accordé cinq buts ou plus lors d’une 10e rencontre cette saison, malgré une autre performance plus qu’honnête du gardien Jake Allen. Ce dernier effectuait un huitième départ consécutif.

Allen a repoussé 26 lancers devant le filet du Tricolore, qui a toutefois perdu un septième match de suite (0-6-1).

 

« C’est certain qu’il joue trop, comme d’autres joueurs qui jouent trop et se retrouvent dans des situations où ils ne devraient pas être », a admis sèchement Ducharme après la rencontre.

« Ce soir, je ne crois pas que le pointage final reflète l’allure de la rencontre, a ajouté l’entraîneur-chef du Canadien. Je trouve que nous avons été compétitifs pendant tout le match. »

Après 30 matchs, le Canadien n’a que six victoires à son dossier (6-21-3). Il égale ainsi son pire total à ce chapitre dans son histoire dans la LNH. Il présentait une fiche de 6-18-6 après 30 matchs en 1938-39.

Le trio de Jonathan Drouin, Laurent Dauphin et Jesse Ylönen a offert une performance intéressante pendant 60 minutes. Drouin a récolté un but et une aide, Ylönen a inscrit un premier but dans la LNH et Dauphin a été crédité d’une aide.

« J’ai aimé leur match ce soir. Ç’a été notre meilleur trio », a dit Ducharme, n’ayant visiblement pas le goût de distribuer des fleurs.

Kasperi Kapanen, Mike Matheson, Brian Dumoulin et Brian Boyle ont été les autres buteurs des Penguins (15-8-5), qui ont gagné un cinquième match d’affilée. Tristan Jarry a stoppé 28 tirs.

Le Québécois Kristopher Letang a été crédité d’une aide et est devenu le 43e défenseur de l’histoire de la LNH à atteindre le plateau des 600 points en carrière.

Le défenseur Jeff Petry était de retour au jeu pour le Canadien après une absence de quatre matchs en raison d’une blessure au haut du corps. Il remplaçait Chris Wideman, qui a pu quitter l’équipe pour rejoindre sa conjointe, qui devait donner naissance à leur enfant.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, quand il accueillera les Flyers de Philadelphie au Centre Bell.

 

Une autre soirée frustrante

L’histoire du match aurait pu être bien différente si le Canadien avait profité de ses occasions de marquer en première période, mais Artturi Lehkonen, Nick Suzuki et Mike Hoffman ont tour à tour atteint les poteaux.

À l’autre bout de la patinoire, Jason Zucker s’est joint à la symphonie métallique, voyant lui aussi son tir percuter le poteau à mi-chemin dans l’engagement.

Les Penguins ont été les seuls à marquer lors du premier tiers. Kapanen a battu Allen en faisant dévier une rondelle bondissante au vol à 11:08.

Le Canadien s’est tiré dans le pied en écopant trois punitions consécutives tôt en deuxième période. Les Penguins ont été incapables de profiter d’une séquence de 1:43 à cinq contre trois, mais ils ont ensuite fait mouche à cinq contre quatre, à 6:45. Rodrigues a battu Allen grâce à un tir sur réception foudroyant.

Drouin a toutefois répliqué 14 secondes plus tard, se moquant de Jarry après un bel échec-avant de Dauphin.

 

Les Penguins sont revenus à la charge avec 8:33 à faire en deuxième période. Matheson a fait bouger les cordages grâce à un long tir, alors qu’Allen avait la vue voilée.

Cependant, le Canadien a réduit l’écart avant de rentrer au vestiaire pour le deuxième entracte. Ylönen a marqué avec trois secondes à écouler à la période, à la suite d’une belle mise en scène de Drouin.

Les Penguins ont vite restauré leur avance de deux buts. Dumoulin a surpris Allen à l’aide d’un long tir sur réception. Encore une fois, Allen avait la vue voilée et n’a jamais aperçu la rondelle.

Boyle a ensuite cloué le cercueil du Tricolore en ajoutant le cinquième but des Penguins à 9:38.

Échos de vestiaire

 

Jeff Petry a admis être frustré par la situation dans laquelle le Canadien se retrouve.

« Il n’y a rien de nouveau à dire. Oui, c’est frustrant. Ce sont toujours les mêmes choses. Nous ne jouons pas en équipe. Nous nous cherchons sur la patinoire. On dirait qu’il n’y a pas de structure sur la glace. »

Petry en a rajouté, lorsque questionné à savoir ce qu’il avait vu à partir de la passerelle lors de son absence de quatre matchs.

« Nous croyons que tout le monde sait où se positionner, mais nous n’allons pas à ces endroits-là. Nous ne rendons pas la tâche facile pour personne sur la glace, sauf peut-être pour l’autre équipe. »

Jesse Ylönen a souligné être de plus en plus à l’aise dans la LNH.

« Ça fait trois matchs d’affilée et je me sens plus à l’aise d’un match à l’autre. C’est un jeu différent que celui dans la Ligue américaine et ça prend du temps pour vous ajuster. […] Je crois que les joueurs exécutent mieux les jeux et si vous faites une erreur, la rondelle va souvent se retrouver dans le fond de votre filet. Il faut être meilleur dans sa gestion de la rondelle et ses batailles. »

À voir en vidéo