Les Blue Bombers battent les Tiger-Cats et emportent la 108e finale de la Coupe Grey

Les Blue Bombers ont battu les Tiger-Cats de Hamilton 33-25, dimanche soir.
Photo: La Presse canadienne Les Blue Bombers ont battu les Tiger-Cats de Hamilton 33-25, dimanche soir.

Ils ont dû puiser dans leurs ressources, braver une foule majoritairement hostile, mais les Blue Bombers de Winnipeg sont restés les rois de la Ligue canadienne de football.

Zach Collaros a rejoint Darvin Adams en prolongation et les Blue Bombers ont battu les Tiger-Cats de Hamilton 33-25, dimanche soir, lors de la 108e finale de la Coupe Grey.

Après avoir effacé un retard de 12 points pour prendre les devants — et après avoir vu leurs adversaires forcer la tenue d’une prolongation — les Blue Bombers ont marqué un touché dès leur première possession en surtemps avant de réussir le converti de deux points.

La défensive s’est ensuite levée lors de la possession des Tiger-Cats. En deuxième essai et 18 verges à franchir, le quart Jeremiah Masoli a tenté une longue passe, mais Kyrie Wilson l’a interceptée pour confirmer la victoire des siens.

Les Blue Bombers sont devenus la première équipe à remporter la coupe Grey deux fois de suite depuis les Alouettes de Montréal, en 2009 et 2010. La troupe de Winnipeg avait vaincu ces mêmes Tiger-Cats au compte de 33-12, en 2019.

Cette fois, les Blue Bombers ont dû le faire au Tim Hortons Field, le domicile des Tiger-Cats, et malgré des conditions climatiques difficiles, notamment en raison du vent.

Collaros, qui a été nommé le joueur par excellence de la LCF, vendredi, a mis du temps à se mettre en marche, mais il est tout de même parvenu à orchestrer la remontée. Il a complété 21 de ses 32 passes pour des gains aériens de 240 verges, avec deux passes de touché et deux interceptions.

Collaros a d’ailleurs été nommé le joueur le plus utile de la finale, succédant à son coéquipier Andrew Harris.

«On a un groupe résilient, a commenté Collaros après la victoire. Je le dis tout le temps et je sonne comme un disque qui saute, mais c’est la culture que (l’entraîneur-chef) Mike O’Shea a instaurée et ce sont les joueurs qu’ils ont réunis.»

«On n’a jamais abandonné. J’ai lancé deux interceptions qui nous ont mis dans le pétrin et les gars m’ont soutenu», a-t-il ajouté.

C’était aussi l’impression d’O’Shea après le match. À ses yeux, toute l’équipe y a cru du début à la fin.

«Je ne crois pas qu’un seul joueur sur le banc a douté parce que si c’était le cas, on n’aurait pas gagné, a-t-il déclaré. Quand j’y repense, c’était un sacré match!»

«(Collaros) ne s’est jamais laissé déranger par les interceptions, c’est ce qui fait de lui le joueur par excellence. Il comprend où l’on est rendu et il ne laisse pas les émotions reliées à un jeu affecter la prochaine séquence ou le prochain jeu. Pour moi, c’est clairement la marque d’un champion», a poursuivi O’Shea.

Les Tiger-Cats cherchaient à mettre fin à une longue disette de 22 ans sans coupe Grey et ils croyaient bien avoir trouvé leur rythme lorsque Masoli s’est amené dans la rencontre.

Après avoir été remplacé par Dane Evans la semaine dernière, lors de la victoire de sa formation en finale de la section Est, Masoli a vu les rôles s’inverser lors du dernier match de la saison 2021.

C’est lui qui s’est amené en relève après qu’Evans eut été plaqué par Steven Richardson, au deuxième quart, et alors que les Tiger-Cats tiraient de l’arrière 7-0. Il a immédiatement eu un impact avec son bras et ses jambes.

Masoli a réussi 20 de ses 25 passes pour des gains aériens de 185 verges et il a lancé deux passes de touché et une interception. Il a également porté le ballon six fois pour un total de 35 verges, gagnant quelques premiers essais importants.

Ce ne fut toutefois pas suffisant pour l’équipe de Hamilton, qui s’est effondrée au quatrième quart.

Affrontement en montagnes russes

Les Tiger-Cats ont donné le ton en provoquant un premier revirement. Janarion Grant a échappé un botté de dégagement et Félix Garand-Gauthier a été le dernier à toucher le ballon pour redonner la possession aux représentants de la section Est.

Les réjouissances ont toutefois été de courte durée, car dès le jeu suivant, Evans a vu sa passe être interceptée par Alden Darby. Les Blue Bombers en ont profité pour ouvrir le pointage grâce à un placement de 38 verges de Sergio Castillo.

Le botteur de dégagement Marc Legghio a réussi un simple et Castillo a ajouté un botté de précision de 34 verges pour donner les devants 7-0 aux Blue Bombers.

Evans est tombé au combat au deuxième quart, mais Masoli a pris les choses en main pour les Tiger-Cats. Il a d’abord dirigé neuf jeux pour mettre la table à un placement de 13 verges de Michael Domagala.

Masoli a ensuite lancé une passe de 36 verges à Don Jackson avant de conjuguer ses efforts à ceux de Steven Dunbar fils pour un majeur de 12 verges qui a donné les devants 10-7 aux Tiger-Cats à la mi-temps.

La formation du Manitoba a bien amorcé la deuxième demie en obtenant 64 verges en sept jeux, mais la séquence à l’attaque s’est conclue par un placement de 15 verges de Castillo. L’équipe locale s’est ensuite distancée.

Masoli a lancé une passe de touché de 11 verges à Brandon Banks et la défensive a forcé les Blue Bombers à concéder un touché de sûreté. Domagala a ajouté un placement de 10 verges au quatrième pour porter la marque à 22-10 en faveur des Tiger-Cats.

Collaros et Castillo ont toutefois orchestré la remontée.

Castillo a réussi deux placements, de 20 et 45 verges, et il a ajouté deux simples. Collaros a quant à lui lancé une passe de touché de 29 verges à Nic Demski, qui avait été très effacé jusqu’à ce moment.

Les Tiger-Cats ont eu l’occasion de l’emporter en fin de match, mais Deatrick Nichols a rabattu une passe de Masoli en direction de Jaelon Acklin, dans la zone des buts. Domagala a créé l’égalité à la suite d’un botté de précision de 13 verges.

À voir en vidéo