Laurent Dubreuil obtient un autre podium sur 500 mètres

«Le classement ne veut rien dire, on s’entraîne pour la vraie saison (les Jeux olympiques) qui est dans deux mois jour pour jour, a expliqué Dubreuil. Je vais devoir être bon à ce moment.»
Photo: Jeff McIntosh La Presse canadienne «Le classement ne veut rien dire, on s’entraîne pour la vraie saison (les Jeux olympiques) qui est dans deux mois jour pour jour, a expliqué Dubreuil. Je vais devoir être bon à ce moment.»

Le Québécois Laurent Dubreuil a terminé au troisième rang de la deuxième épreuve sur 500 mètres tenue dans le cadre de l’étape de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Calgary.

Après avoir mérité l’or vendredi, faisant tomber au passage le record canadien, Dubreuil a inscrit un chrono de 34,06 secondes, dimanche.

« Je suis content d’avoir su rebondir avec une autre bonne course après ce qui était probablement ma meilleure course à vie vendredi », a déclaré Dubreuil, fatigué, mais souriant.

Le Russe Viktor Mushtakov a terminé au premier rang en 33,90, soit neuf centièmes de mieux que le Japonais Yuma Murakami.

 

Alex Boisvert-Lacroix (34,20) s’est classé septième tandis que Gilmore Junio (34,52) a terminé en 16e position.

Au classement général de la discipline, Dubreuil demeure au premier rang avec un total de 420 points. Trois Japonais viennent derrière, dont Wataru Morishige, deuxième avec 351 points.

 

« Le classement ne veut rien dire, on s’entraîne pour la vraie saison (les Jeux olympiques) qui est dans deux mois jour pour jour, a expliqué Dubreuil. Je vais devoir être bon à ce moment. »

Dubreuil est monté sur le podium lors de chacune des huit courses sur 500 mètres depuis le début de la saison de la Coupe du monde de 2021. Son palmarès inclut deux médailles d’or, une d’argent et cinq de bronze.

« Je suis fier d’avoir fait huit podiums en huit courses, mais au final, il faudra être prêt pour (les Jeux olympiques de) Pékin », a rappelé le natif de Lévis.

Par ailleurs, Dubreuil s’est classé huitième lors de la finale du 1000 mètres, après avoir fait stopper le chrono à une minute 07,331 secondes.

Cette performance lui vaut une place au sein de la délégation canadienne sur 1000 mètres aux Jeux olympiques de Pékin.

 

« Ma performance sur le 1000 m me permet de ne pas aller à la qualification olympique canadienne et c’est précieux, a ajouté Dubreuil. Je vais pouvoir m’entraîner et ne pas vivre le stress de compétition pendant deux mois, afin d’arriver frais et dispos pour les Jeux. »

Son compatriote Connor Howe (1:07,317) a été le meilleur des quatre Canadiens prenant part à la compétition avec une sixième place.

Antoine Gélinas-Beaulieu (1:07,696) et Vincent de Haître (1:08,212) ont terminé 12e et 17e.

Plus tard dimanche, Ivanie Blondin a procuré une deuxième médaille au Canada en terminant deuxième au départ de groupe. Blondin a complété les 16 tours de piste en 8:29,71, à deux dixièmes de seconde de l’Italienne Francesca Lollobrigida. La Québécoise Valérie Maltais (8:38,69) a terminé en septième place.

Le Canada a cependant été exclu du podium lors de la finale du 1500 mètres féminin, Blondin a été la meilleure Canadienne avec une huitième place, en 1:53,46.

 

Isabelle Weidemann (1:54,33) et Maddison Pearman (1:55,97) ont pris les 11e et 17e places, respectivement.

L’Américaine Brittany Bowe a gagné la course en 1:52,05.

Le Canada a clôturé la compétition en méritant une médaille de bronze lors de la poursuite par équipe chez les hommes.

 

Howe, Ted-Jan Bloemen et Jordan Belchos ont inscrit un chrono de 3:38,604, à trois secondes des patineurs des États-Unis, médaillés d’or.

À voir en vidéo